vendredi 16 mars 2012

Des noms de plats discriminatoires sur le point d'être changés ?


L'association des restaurateurs en Autriche a dénoncé le caractère discriminatoire des appellations de certains plats culinaires traditionnels. 


L’association des restaurateurs d’Autriche souhaite que l’on puisse renommer les plats traditionnels aux noms discriminatoires, a annoncé The Telegraph. En effet, "Escalopes tziganes", "pain nègre", ou encore "maure en chemise" sont des appellations jugées péjoratives à l’encontre de certaines communautés ethniques. 
Selon cette même association, ces plats pourraient adopter des appellations descriptives qui ne seraient pas offensantes cette fois-ci. 


Les gourmets et autres apprentis gastronomes pourraient ainsi lire sur les menus "côtelette sauce au poivre", "pain très sombre", et "gâteau au chocolat et à la crème". SOS Mitmensch, une autre association militant quant à elle pour l’intégration, supporte avec ferveur ces revendications inattendues : "Il n'y a pas matière à rire de la discrimination, même quand elle survient de manière involontaire, ou à cause de la tradition". Mais cet avis n'est pas partagé par tous. En effet, pour le président de l'association de gastronomie tyrolienne, Harald Ultsch, "Ce sont simplement des plats traditionnels" qui ne visent à insulter aucune communauté. 
De plus, certaines spécialités des pays d’Europe provoquent la même révolte auprès de l’association d’Autriche. 


Elle s’insurge notamment du plat traditionnel italien "spaghetti alla puttanesca", "spaghetti à la putain" en français, et qui tient son nom à cause de sa sauce tomate à la fois épicée et relevée aux anchois. Également, il faut reconnaître que le pudding aux fruits britannique "spotted dick", signifiant "pénis tacheté", est un terme douteux. 


Enfin, les Français quant à eux ont fait preuve de bienveillance en transformant le nom du fameux dessert en chocolat et en forme de dôme, la "tête de nègre", pour finalement le désigner très officiellement comme "tête de choco". 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu à Bruxelles : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël « rend la paix possible »

BRUXELLES – En visite au siège de l’Union européenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué lundi que la majorité des p...