vendredi 19 décembre 2014

Mogherini : le Hamas doit rester sur notre liste des terroristes......


La nouvelle chef de l’Union européenne pour la politique étrangère, Federica Mogherini, a déclaré mercredi  qu’elle s’engageait à maintenir le Hamas sur sa liste des organisations terroristes.

S’exprimant lors d’une réception de Hanoukka à la Commission européenne à Bruxelles, Mogherini a prononcé un discours sur la nécessité de lutter contre l’antisémitisme, en soutenant que le monde a besoin d’apprendre des Maccabées.

Lors de son allocution, elle n’a pas mentionné l’arrêt de la Cour de justice de l’UE qui a retiré, « pour des questions de procédure », le Hamas de sa liste des organisations terroristes… 


Après son allocution, elle s’est entretenue avec le directeur général de l’Association européenne juive, le rabbin Menachem Margolin. Elle lui aurait indiqué qu’elle était inquiète suite à  la décision de la de la Cour parce qu’elle savait qu’elle pourrait blesser la communauté juive.
« Je lui ai demandé si elle avait vraiment vu le communiqué que sa porte-parole a envoyé en son nom, et elle a révélé que non seulement elle l’avait vu mais qu’elle en est à l’origine », a relaté Margolin au Times of Israel. « Elle m’a expliqué que nous ne pouvions rien faire en avance, mais qu’elle avait conscience que c’était une décision épineuse qui pourrait blesser les Juifs. Elle m’a aussi dit que ce n’était pas une décision politique et que de ce fait, elle ne pouvait rien faire contre. »

Mogherini a promis que l’UE ferait appel de la décision de la cour et a assuré que le Hamas sera de nouveau sur la liste noire, poursuit Margolin.

Plus tôt mercredi, la porte-parole de Mogherini, Iina Lietzen, a publié un communiqué de presse indiquant que la décision de la cour est « clairement basée sur des motifs procéduraux et il n’implique pas une évaluation sur le fond de la cour sur les raisons pour lesquelles le Hamas a été considéré comme une organisation terroriste ».
Les institutions de l’UE doivent « prendre des mesures correctives appropriées, y compris faire un appel éventuel de la décision», a déclaré Lietzen.

Jérusalem a réagi avec colère à la décision de la cour, demandant à l’UE de remettre rapidement le Hamas sur sa liste noire. Mercredi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé l’Union européenne d’être naïve et hypocrite, suggérant même que les Européens n’avaient pas tiré les leçons de l’Holocauste.

Le prénom le plus donné aux nouveaux nés ? Mohamed...


Lorsque Le Monde publie un article sur les prénoms les plus populaires, il fait appel à des sociologues, des historiens, et même à un professeur d’économie, Thierry Mayer, qui a étudié la diffusion des prénoms, pour connaître les modes, les tendances, et les raisons qui poussent les parents à choisir tel prénom plutôt qu’un autre.

Mais quand à intervalle régulier ressort que le prénom le plus populaire est Mohamed, la réponse change radicalement : « et alors ? » entend-on. Circulez, il n’y a pas à débattre.
Alors qu’au contraire, il y a à débattre, et abondamment.
Des dizaines de milliers de livres sont vendus chaque année sur les prénoms, leur origine, leur sens. Des milliers de sites internet leurs sont consacrés. Le prénom est porteur d’une vision, d’une projection des parents.
Chaque fois que l’on annonce que le prénom Mohamed est le plus donné, les réactions arrivent toujours dans le même ordre.
La première, signe d’une gêne visible, met en doute la source. L’info est forcément fausse. La statistique faussée, tronquée.
Certains rappelleront que la France a toujours été une terre d’immigration, une terre d’accueil, et que si Mohamed est le prénom le plus donné, cela ne veut strictement rien dire. L’argument arrive toujours comme une mécanique impeccablement huilée.
Puis immédiatement derrière vient la diabolisation : stigmatisation, racisme, extrême droite, identitaire… avec les noms d’oiseau assortis. Si l’information vient de la « fachosphère », elle ne doit pas être étudiée. Il importe peu qu’elle soit vraie ou fausse, elle est populiste, destinée à inciter à la haine et à la division et doit à ce titre être négligée.
Et comme une horloge bien réglée, la remarque suivante est : « et alors ? » pour exprimer qu’en supposant l’information exacte (selon l’INSEE, 46 % des enfants nés en Île-de-France en 2011 avaient au moins un parent immigré), elle n’a aucune signification.
Et pourtant elle en a une.
Nommer son fils Mohamed, ce n’est pas un signe d’adhésion à la culture française, mais d’attachement à sa culture d’origine. C’est l’expression du souhait que l’enfant non plus ne s’intègre pas, ne se mélange pas, ne s’intègre pas dans la société française.
Avec les innombrables récits de jeunes d’origine immigrée qui se plaignent de ne pas trouver de travail lorsque le DRH lit leur nom et prénom à consonance nord africaine, le fait de nommer son fils Mohamed est porteur de sens. C’est lui mettre dès sa naissance des freins à l’embauche au lieu de lui donner les meilleures chances, mais ce peut être aussi, inconsciemment, la construction par anticipation de l’excuse à l’échec et au rejet futur. Un forme de légitimation du droit à la victimisation sociale.
Sans compter que le terme n’est pas exempt de traces violentes et jihadistes, et il serait imprudent d’ignorer la période troublée où des jeunes natifs rêvent et s’organisent pour partir combattre aux cotés du jeune Etat islamique.
Nommer son fils Mohamed ne suppose pas non plus un amour immodéré pour la France. Et encore moins un encouragement pour son fils. François, Christian… sont aussi loin de Mohamed que la Basilique St Denis du département où elle se trouve maintenant enclavée. Précisément enclavée.
Nous pourrions dire, à l’inverse, qu’aimer la France en s’appelant Mohamed n’est pas chose facile mais admirable. Les parents qui choisissent ce prénom n’insufflent pas à leur fils la fierté d’être français mais celle d’être musulman. Si l’enfant, une fois adulte, surmonte son prénom et s’intègre, il trainera son prénom derrière lui (ou devant), alors qu’il a une passion sincère pour la chose française. Un boulet de naissance planté là.
Interrogez les gens autour de vous. Je doute qu’ils pensent, avec l’atmosphère de rejet palpable, qu’un petit Mohamed sera, dans le futur, « Français et fier de l’être. » A tort ou à raison n’est pas vraiment une question : la société, son regard est la question.
Et à supposer qu’un Mohamed émerge du communautarisme malgré ses parents. Pourquoi lui imposer, avec ce prénom, la pression psychologique d’une dichotomie identitaire et religieuse aussi forte.
Et si l’on parle religion, si l’on parle repère, modèle, que peut évoquer ce prénom – n’oublions pas que la vie du prophète de l’islam Mohamed est jonchée d’aspérités complexes : mariage d’une fillette, pillages, massacres, sexe, illettrisme … ce n’est pas comme Laurent ou Marcel, des prénoms détachés d’une histoire précise.
Et alors ?
Et alors c’est en Grande Bretagne, et non en Ile de France, que le prénom Mohamed est le plus donné en 2014 (en prenant en compte les orthographes voisines Muhammed, Mohammad…)
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Comment déplacer la Hanoukia pendant Chabbat.....



Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés

A la mémoire des Soldats d'israel

CHABBAT CHALOM LES AMI(E)S,

Parachat Mikets et Chabbat Mévarekhim


Horaires d'Allumage des bougies selon l’opinion du Rabbi Ovadia Yossef z.t.l.

Vendredi 27 Kislev et Chabbat 28 Kislev 5775 /
19 et 20 décembre 2014



Jérusalem
Allumage des Bougies : 16h15
Sortie du Chabbat : 17h08

Paris
Allumage des Bougies : 16h37
Sortie du Chabbat : 17h50

Montréal
Allumage des Bougies : 3h54 PM
Sortie du Chabbat : 5h03 PM

Comment déplacer la Hanoukia pendant Chabbat

Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés


Halakha 1


Vendredi et Chabbat 19 et 20 décembre soit les 27 et 28 Kislev 5775

La veille de Chabbat, il faut prévoir suffisamment d'huile ou de grandes bougies pour que les veilleuses éclairent pendant au moins une ½ heure après l'apparition des étoiles.
Références : Guémara Chabbat 21b, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh Ora’h Haïm Siman 679.

Déplacer la Hanoukia pendant Chabbat :
Lorsque les Nérot de la Hanoukia seront éteintes, il sera interdit de déplacer la Hanoukia pendant Chabbat, car elle prend le statut de Mouktsé.
Pour une Hanoukia d’une seule pièce, il faudra respecter les 4 conditions suivantes :
a) en cas de nécessité,
b) si nous en avons fait la condition avant Chabbat, et de dire : « dès que les Nérot seront éteintes, il nous sera permis de déplacer la ‘Hanoukia ».
c) et de prendre soin avant Chabbat de poser une Halla (du pain) sur un plateau puis placer la Hanoukia sur ce même plateau afin de pouvoir déplacer la Hanoukia pendant chabbat
d) a condition qu’elle soit éteinte
Références : Guémara Chabbat page 122b, Rabbénou Tam z.t.l  dans le Tosfot de la Guémara Chabbat 123a, Rabbi Yossef Karoz.t.l dans le Beth Yossef et dans le Choul’han Arou’kh Ora’h Haïm Siman 310 Saïf 8 et siman 279 Saïf 3, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Michna Béroura siman 277 Saïf Katan 18, Rabbi Yossef Téomim z.t.l  dans le Pri Mégadim siman 277 Saïf Katan8Rabbi Yéhochouâ Yéchaâya Neuwibirth Chlita dans Chémirat Chabbat Kéilkhata Mahadoura Pérek 20 Saïf 64, Rabbi Chnéour Zelmann z.t.l  de Lyadi dans le Choul’han Aroukh HaRav siman 277 Saïf 6 et siman 279 Saïf 4 et siman 310, Rabbi Yéhouda Leïb Groner Chlita et Rav Ménahem Zéev Gringlass Chlita dans le Séfer Haminhaguim Habad page 70, Rabbi Israël Méïr HaCohenz.t.l  dans Michna Béroura siman 671 Saïf Katan 21 et dans Chaâr Hatsiyon saif katan 14 et 17, Rabbi Moché Lévy z.t.l. dans son livre Ménouhat Ahavah volume 1 chapitre 12 Saïf 78, Rabbi Mickael Hizkiyahou Chlita dans  Ktsot HaChabbat siman 48 et 49, Rabbi Simha Rabinovitch Chlita dans Piské Téchouvot Siman 279 Saïf 1, Rabbi Yitshak Yossef Chlita dans Chéérit Yossef  volume 3 siman 279 Saïf 1, Rabbi Matsliah’ Mézouz z.t.l. dans Ich Matsliyah’ Siman 279 Saïf Katan 1.


Halakha 2


Les Nérot de ‘Hanouka samedi soir :
a)  À la synagogue, après la prière de ‘Arvit, on allumera d’abord les Nérot de ‘Hanouka, et ensuite, on récitera la Havdala. 
b)  Par contre, à la maison, on procèdera d’abord à la Havdala et ensuite on allumera les Nérot de ‘Hanouka. 
c)  Pour la Havdala, il sera interdit de réciter la Bérakha de Boré Méoré Haèch sur les Nérot de ‘Hanouka, par contre, il sera permis de la réciter sur le Chamach. 
Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l  dans le Choul’han Aroukh Siman 681 Saïf 2, Rabbi Israël Méïr HaCohenz.t.l  dans Michna Béroura siman 681.
On enrichira les mets du Chabbat plus que de coutume.
Références : Rabbi Yossef Haïm z.t.l  dans le Ben Ich Hay Parachat Vayéchev Ot 28.


Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés 
 
Perles de Sagesse
Réfoua Chéléma
Léilouy Nichmat
 

L’homme apporte lui-même la lumière et l’obscurité, tout depend comment il regarde la vie.
A la réussite de nos soldats et de tout le Âm Israël, Amen

Léilouy Nichmat Aaron ben Abraham
Léilouy Nichmat Esther Bat Rahel Morélie
HilloulotVidéosFaire un Don
Allumez des bougies, Léilouy Nichmatam avant Chabbat et par leur mérite, Bézrat Hachem, toutes vos prières seront acceptées par Hakadoch Baroukh Hou, Amen
Vendredi 27 Kislev 5775 /
19 décembre 2014
  • Rabbi Yossef Tolédano z.t.l.  de Meknes
  • Rabbi Méssôd Tangi z.t.l.  de Marrakech
  • Rabbi Baroukh Zouzout z.t.l. du Maroc
  • Rabbi Baroukh Mendel z.t.l. de Wiznitch auteur de Imré Baroukh
  • Rabbi 'Haïm Madar z.t.l.
  • Rabbi Binyamin Zéèv Wolff z.t.l.
  • Rabbi Yohanan Twersky z.t.l.
  • Rabbi Méssôd Binyamin z.t.l. d’égypte
  • Rabbi Chmouël z.t.l. de Némirov
  • Rabbi David Ber z.t.l.  de Ouchpitsin éleve du Hozé de Lublin
  • Rabbi Its'hak Houtner z.t.l. 
                  
Chabbat 28 Kislev 5775 /
20 décembre 2014
  • Rabbi Moché Torjman z.t.l,  le Rav de Baba Salé z.t.l,
  • Rabbi Abraham Méjar z.t.l,
  • Rabbi Moché Chlomo Souzine z.t.l,
  • Rabbi Yossef Knafo z.t.l,  auteur du Minhat Erev (maroc)
  • Rabbi Chlomo Araditi z.t.l, auteur du Divré chlomo
  • Rabbi Yitshak Araditi z.t.l, auteur du Yékar érekh
  • Rabbi Baroukh Twersky z.t.l, de Ostropol
  • Rabbi David Chlomo Kahana z.t.l, auteur du Avi Haagounot
ATTENTION Si la majorité des communautés d'une ville reçoit le Chabbat plus tôt que l'horaire du calendrier, les fidèles doivent se référer à la Communauté à laquelle ils sont affiliés et ne pas allumer après l’horaire de cette Communauté, il y a un principe Halakhique qui spécifie : Nigrar Aharé Kéhilatam car les fidèles sont attirés malgré eux à leur Communauté.

Références : Rabbénou Acher ztl (Roch) chapitre 2 fin du Siman 24, Le Mordékhi à la fin du chapitre Bamé Madlikin Siman 297, Raavia Siman 199, Chiboulé Haléket Siman 59, Rabbi Yossef Karo ztl dans le Choul’han Aroukh Ora’h Haïm Siman 263 Saïf 12, Rav Epstein ztl dans le Aroukh Hachoul’han Siman 263 Saïf 22, Rabbi Chnéour Zalman ztl de Landy dans le Choul'han Aroukh HaRav Ora’h Haïm volume 2 Halakhot Chabbat Siman 261 Saïf 3, Siman 393 Saïf 2 et Siman 527 Saïf 9, Rabbi Yaâkov Haïm Sofer ztl dans le Kaf Ha'haïm Siman 263, Rabbi Israël Méïr HaCohen ztl dans le Choul'han Aroukh Ora'h Haïm Halakhot Chabbat Siman 263 Saïf 12 Saïf Katan 51, Rabbi Moché Feinstein ztl dans Iguérot Moché Orah Haïm volume 3 Siman 38, Responsa Béer Moché volume 2 Siman 16, Téchouvot Véhanéaguot volume 3 Siman 85, Rav Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Chabbat volume 1 page 294 Saïf 10.
QU’HACHEM NOUS ENVOI LE MACHIAH AMEN

mercredi 17 décembre 2014

CATHEDRALE SOUILLEE....


L'horloge de la cathédrale gênait !

Et oui nous gênons !!!
L'horloge de la cathédrale gênait la prière des islamistes !
N.B. : Avant de faire suivre ce genre de message, je vérifie sur internet.
C'est malheureusement tout à fait exact, même le motif et c'est vrai que les
médias sont plus que muets.
Christianophobie : un iranien fracasse l'horloge du
XIVe siècle de la cathédrale Saint-Jean à Lyon.
Muni d’une barre de fer, un jeune iranien a fracassé
  l'horloge astronomique de la cathédrale Saint Jean.
Raison de cet acte christianophobe ?
L'horloge « empêcherait les croyants
musulmans de se concentrer sur leur prière.»
Samedi, vers 18 h 30, un iranien de 28 ans a, à l'aide
d’une barre de fer, a
donné de violents coups dans l'horloge astronomique
de la cathédrale Saint-Jean
de Lyon (5e), brisant plusieurs parties de l'œuvre.
Cette horloge, datant du XIVe
siècle, ne fonctionne plus depuis dimanche.
Le délinquant a été placé en garde
à vue et remis en liberté. Ben...voyons.
.
Imaginons la réaction des autorités politiques
Françaises
si un chrétien avait
commis un acte équivalent dans une Mosquée...
Qu’aurait dit le Barcelonais de l'intérieur,…
La Marocaine Belkacem,… l'Algérienne Benguigui,…
l'italienne Filipetti,…. le roumain Moscovici la coréenne Pellerin,…
la guyanaise Taubira,.. l'algérien Arif... etc.. tous nos ministres quoi !
La France est le seul pays au monde à avoir autant de
"nouveaux citoyens" comme ministres.
Cela explique peut-être bien des choses
.
TOUJOURS AUX ORDRES DU PS, LA PRESSE EST MUETTE.

«Je suis juif sioniste, j’aime les crèches et les églises !»


On assiste de toute part à des tentatives de plus en plus évidentes de nier l’identité de la France, d’en extraire ses racines et ses valeurs judéo-chrétiennes pour les remplacer par un melting-pot multiculturel, caché sous de faux semblants laïcards.

Après avoir attaqué la famille et sa structure, après « la théorie du genre », c’est aux symboles du christianisme que s’en prend cette gauche qui tente de nous faire oublier qui nous sommes et d’où nous venons !

Je suis né en France, de parents nés en France et j’ai toujours connu les crèches. J’ai toujours aimé ce moment particulier
Je suis né en France, de parents nés en France et j’ai toujours connu les crèches. J’ai toujours aimé ce moment particulier hors du temps où les Chrétiens fêtent la naissance du Christ. Comme j’ai toujours admiré l’architecture des églises, l’ambiance feutrée qui y règne.
Pourtant je suis Juif et fier de l’être. Pourtant je suis sioniste et fier de l’être.
Mais qui mieux qu’un Juif sioniste peut comprendre l’attachement à l’identité chrétienne, le besoin de ne pas se renier, ne pas renier son histoire et sa culture pour un néant multiculturel ?
Et que nous propose-t-on en échange de milliers d’années d’histoire, de foi, de culture ?
Rien. Le néant où tous les peuples du monde doivent se fondre et perdre leur identité (sauf certains). Un néant où toutes les civilisations se valent, surtout celle relevant de l’Islam !
Ca n’est pas très heureux de dire que toutes les civilisations ne se valent pas, il eut été plus juste de dire que toutes les civilisations ne nous conviennent pas.
Il est certain que toutes les civilisations n’ont pas le même regard sur la vie, sur l’être humain, sur la femme, sur la liberté, sur la démocratie. Il est certain que celles relevant de l’Islam ne sont pas compatibles avec la nôtre, d’inspiration judéo-chrétienne.
Or c’est bien aux fondements de notre civilisation qu’on s’attaque, en voulant éliminer les symboles du christianisme en interdisant les crèches.
Et dans le même temps, les nouveaux chantres de la laïcité ne se gênent pas pour organiser des Ramadan dans les municipalités de gauche, au nom du « mieux vivre ensemble », tarte à la crème pour ne pas constater l’échec de l’intégration des nouvelles populations immigrés.

En quoi cela concerne un Juif sioniste

En tant que Juif, je ne peux détourner les yeux de cette attaque en règle contre les symboles du christianisme au nom d’une laïcité permissive avec l’Islam mais rigoureuse avec les autres. Je reconnais là la même façon de procéder d’un islam conquérant qui tente en Terre Sainte de faire disparaitre toutes les traces du judaïsme en s’attaquant à ses symboles.
Ils tentent de déjudaïser la Terre Sainte comme ils déchristianisent la France
Ce que l’on tente de faire avaler aux français, en voulant effacer l’identité chrétienne, c’est ce que font les islamo-palestiniens en revendiquant la Judée Samarie, berceau du judaïsme, Jérusalem ville sainte pour les chrétiens et les juifs (mais pas pour l’islam, contrairement aux affirmations récentes de ceux-ci). Ils tentent de déjudaïser la Terre Sainte comme on déchristianise la France !
Juifs et Chrétiens ont une communauté de destin qui va bien au-delà du partage de l’Ancien testament.
Juifs et Chrétiens se sont enrichis mutuellement pendant deux mille ans pour construire cette civilisation qui prônent nos valeurs communes et qui n’ont aucun rapport avec celles de l’islam.
Si j’ai aimé l’école laïque et républicaine, c’est parce qu’elle enseignait à se respecter avec nos différences. Elle ne tentait jamais d’extirper en nous nos croyances comme le font les nouveaux laïcards de gauche qui veulent rayer le passé chrétien de la France.
La France fût pourtant la « fille ainée de l’Eglise »…
Doit-on l’oublier parce que l’on tente d’y imposer aux forceps des masses d’immigrants qui apportent avec eux leur culture et qui refusent d’intégrer la nôtre ?
Le grand remplacement décrit par Renaud Camus n’est pas qu’un fantasme : on en voit tous les jours ses effets. Aujourd’hui on attaque les crèches, demain on détruira les églises, les synagogues et on construira à leur place des mosquées…
Il ne s’agit pas d’islamophobie mais d’un constat amer : personne n’invoque le principe de laïcité quand des municipalités de gauche organisent le Ramadan, et qu’elles « vendent » des terrains 1€ pour construire des mosquées, baptisés « centres culturels. »
La gauche baba d’admiration pour un islam conquérant, incarnant à ses yeux la « nouvelle révolution prolétarienne », souhaite nous voir perdre nos racines en tentant de nous faire ingurgiter que « tout est mieux ailleurs ». Ils ont même inventé de toute pièce un « art de l’Islam » pour créer un département au Musée du Louvre !
Et pour ne jamais nommer le mal qui ronge la France, quand on parle d’antisémitisme, on accuse le FN. Mais ce n’est ni le FN, ni l’extrême droite, qui tuent à Toulouse et à Bruxelles, qui lancent des grenades à Sarcelles, qui tentent de faire un pogrom à la Synagogue de la Roquette, qui violent, agressent, poignardent  des juifs en France. Ce sont bien des islamistes et ce sont leurs complices à l’extrême gauche qui font campagne pour le boycott, jamais le FN et jamais l’extrême droite. Et les français ne sont pas aveugles.
Si je respecte les croyances d’autrui, je ne veux pas qu’on m’impose une culture et une civilisation qui m’est étrangère et à laquelle je n’adhère pas.
Etre Juif et sioniste c’est être fier de ses origines, de sa foi, de son histoire et capable de se battre pour son peuple.
Qui mieux qu’un juif sioniste pour soutenir ses amis chrétiens face à ces attaques contre leurs origines, leur foi et leur histoire

© Moshé Anielewicz avec l’aimable autorisation d’Europe Israël

Le Qatar obtient le retrait du Hamas de la liste terroriste de l’UE suite à une erreur technique.....


Suite à une action en justice menée par le Qatar (désigné dans le procès au paragraphe « nationalité des parties: Qatar, Etat non-membre »), le 12 septembre 2010, l’Union européenne a techniquement et momentanément retiré le Hamas de la liste noire des organisations terroristes, aujourd’hui 17 décembre, tout en rejetant l’argument du Hamas qui affirme que « la décision de le classer comme organisation terroriste était une erreur manifeste de jugement ».

C’est un peu comme ces criminels remis en liberté suite à une erreur de procédure.
Le Hamas est toujours une organisation terroriste, et l’UE a plusieurs fois rassuré Israël ces derniers jours que sa position ne change pas et qu’aucune sanction ne devrait être levée. même si, d’un point de vue politique, quelques journalistes seront tentés d’affirmer que le Hamas a été rayé des listes, sans apporter clairement de précisions.
C’est une faille technique que les avocats du Qatar, pour le compte du Hamas, ont découvert.
Notamment, détaille le directeur du programme Stein de contreterrorisme et renseignement du Washington Institute, Matthew Levitt, la cour européenne devrait donner droit aux arguments suivants de la plainte T-400/10 (qui en contient sept au total) :
  1. Le groupe affirme ne pas avoir été notifié de la décision [de le classer comme organisation terroriste], arguant que la « simple publication » de la décision de l’UE dans le journal officiel de l’Union européenne « ne peut pas être assimilé à la notification d’un tel acte. »
  2. Hamas avance que ses droits, ainsi établis par la Charte des Droits fondamentaux de l’UE ont été violés du fait que « la décision a été virtuellement inaccessible au demandeur. »
  3. Hamas affirme que ses droits ont été violé selon la Convention européenne pour la protection des Droits de l’homme et libertés fondamentales , article 6(3)(a), « concernant le droit d’un accusé d’être informé rapidement, dans une langue qu’il comprend, et avec tous les détails de la nature et du motif des accusations dont il fait l’objet. »
  4. Le groupe avance que le droit fondamental de se défendre a été violé du fait que la décision « n’a pas été précédée d’une notification des preuves retenues contre lui et qu’il n’a pas eu la possibilité de soumettre ses propres preuves en défense. »
  5. Hamas affirme que ses droits fondamentaux ont été violés du fait que « le Conseil n’a pas fourni de liste détaillée des motifs de sa décision, que ce soit par la notification de sa décision ou les règles applicables. »
C’est sur la base de failles de procédure semblables que l’UE a été contrainte de retirer l’organisation terroriste des Tigres de libération de l’Îlam tamoul, ou Tigres tamoul, de sa liste.
La cour devrait rejeter la demande de déblocage des fonds gelés, ainsi que celle qui réclame que le Hamas est un « gouvernement légalement élu » et ne peut donc être placé sur une liste terroriste.
Cependant, les points 4 et 5 sont techniquement plus problématiques.
Selon sa propre règlementation (CP931), l’UE est supposée utiliser des preuves de source européenne, et le classement terroriste a été pris suite à des procès, des dossiers et informations fournies par les Etats Unis et Israël, et un seul venant du Royaume Uni, qui a interdit les Brigades Qassam en mars 2001.
La bonne nouvelle est que le Hamas fait l’objet d’un nombre important de plaintes au pénal dans plusieurs Etats membres (rarement mentionnées dans les médias), lesquelles apportent les preuves de source européennes de la nature terroriste du Hamas dont a besoin l’UE pour rétablir son classement.
Le jugement devrait donc inclure une période de trois mois pendant laquelle les fonds du Hamas seront toujours bloqués afin de permettre d’acter l’annulation. Pendant cette période, L’UE décidera si elle décide de faire appel de la décision de la Cour, et d’apporter des preuves de source européenne pour confirmer la désignation terroriste.
Selon nos informations, l’EU a promis à Israël qu’il entend bloquer toute tentative du Hamas de profiter de cette fenêtre légale pour mener des opérations en Europe ou transférer ses fonds bloqués, par l’adoption d’une règlementation intérimaire, et a demandé aux officiels israéliens de ne pas déclencher de campagne publique autour de ce dossier sensible.
Sans attendre, l’opposition israélienne a saisi l’occasion pour critiquer le gouvernement Netanyahou en cette période pré-électorale.
Union à gauche, Issac Herzog, travailliste, et Tzipi Livni
Union à gauche, Issac Herzog, travailliste, et Tzipi Livni
La gauche a été la première à s’indigner.
Le président du parti travailliste israélien Isaac Herzog a qualifié la décision européenne d' »énorme erreur, » hier mardi.
Dans un communiqué commun avec Tzipi Livni, la présidente du parti Hatnua, les deux leaders de gauche ont déclaré que« Apparemment, il n’est pas suffisant de dire que nous sommes contre le Hamas, mais nous devons savoir comment opérer contre lui. » dans une critique à peine déguisée contre la politique étrangère du gouvernement Netanyahou sortant.

Antisémitox : le remède de cheval enfin disponible en pharmacie !


Osée, cette campagne contre l’antisémitisme.
L’Organisation juive européenne mise sur la carte de l’humour en lançant Antisemitox pour lutter contre le racisme. En espérant faire le buzz...

Sur l’affiche, un médecin souriant, en blouse blanche et stéthoscope autour du cou, brandit un nouveau médicament, qui pourrait bien guérir l’un des plus grands fléaux de l’histoire de l’humanité...
Hélène Haus | 

---------

On peut enfin guérir de son antisémitisme", vante un médecin tout sourire sur l’affiche présentant "Antisemitox". A partir de mardi, 10.000 boîtes de ce "premier traitement contre l’antisémitisme" sont proposées en ligne, à partir de 5 euros, sur le site Internet de l’Organisation juive européenne (www.o-j-e.org). L’OJE lance ainsi une campagne aussi décalée que osée pour lutter contre l’antisémitisme.

Une "très bonne idée, sympathique et indolore"

Chaque boîte d’Antisemitox contient trois bonbons au miel, un faux patch, ainsi que le texte de loi qui rappelle ce qu’encourent les personnes exprimant leur antisémitisme. "Le miel contenu dans les pastilles agit immédiatement en adoucissant les paroles et les comportements antisémites dès l’apparition des premiers symptômes : insultes, jurons, comportements agressifs, délires révisionnistes, gestes de la quenelle, fièvre du vendredi soir (shabbat fever), antisionisme", écrit sur son site l’OJE. 

Cette association fondée il y a quelques mois, qui regroupe quelques centaines d’adhérents, assure que "tous les dons récoltés par cette opération exceptionnelle serviront à financer" son "plan de lutte contre l’antisémitisme".

Dans les colonnes du Parisien mardi, le publicitaire à l’origine de cette campagne, Franck Tapiro (un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy), explique qu’il espère faire le buzz sur les réseaux sociaux en créant un "électrochoc". "On parle souvent de l’humour juif, alors pourquoi ne pas l’utiliser pour défendre la communauté juive ?", souligne de son côté auprès du quotidien le président de l’OJE, Jean-Claude Zerat.

 Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, salue quant à lui "une très bonne idée, sympathique et indolore". Même s’il "doute que ce placebo guérisse les cas les plus graves". Tous vont maintenant scruter la réaction des internautes.