mardi 17 octobre 2017

Autriche: le vainqueur des législatives exige un engagement contre l'antisémitisme....Vidéo !


Une organisation a listé pas moins de 60 dérapages antisémites et xénophobes imputables à des cadres du FPÖ
Le jeune conservateur Sebastian Kurz, vainqueur des législatives en Autriche, a exigé mardi dans un quotidien israélien, un engagement clair contre l'antisémitisme des futurs partenaires du gouvernement qu'il va être appelé à former.
M. Kurz a tenu ces propos dans un entretien accordé au quotidien gratuit Israël Hayom alors que la formation d'une coalition avec le parti d'extrême droite FPÖ, fondé par d'anciens nazis, constitue l'hypothèse la plus vraisemblable, et suscite l'inquiétude de la communauté juive mondiale.
En réponse, l'ambassadeur autrichien en Israël Martin Weiss, a affirmé lundi à i24NEWScomprendre cette inquiétude mais précisé qu'on ne savait pas encore qui serait au gouvernement et que les faits parleront d'eux-mêmes, affirmant également que les résultats n'étaient pas un exemple de la montée des néo-nazis en Europe mais plutôt une réponse face aux "millions de migrants en Europe".
"La lutte contre l'antisémitisme et notre politique de tolérance zéro contre toutes tendances antisémites est très importante pour moi. Il s'agit d'une condition préalable claire pour la formation de toute coalition sous ma direction", a dit M. Kurz.
"Il ne faut pas qu'il y ait sur ce point le moindre doute. L'ÖVP (son parti chrétien-démocrate) a tenté dans le passé de lutter contre l'antisémitisme, y compris parmi ses membres, et je souhaite qu'il continue à le faire", a-t-il ajouté.
JOE KLAMAR (AFP)Austrian supporters cheer at the final campaigning event of the leader of the right-wing Austrian Freedom Party (FPOe), Sebastian Kurz, who is tipped to become the EU's youngest head of government
JOE KLAMAR (AFP)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a félicité M. Kurz lors d'un entretien téléphonique lundi soir, tout en l'appelant à continuer à lutter contre l'antisémitisme.
Le FPÖ, arrivé troisième du scrutin avec 26% des voix derrière l'ÖVP (31,5%) et les sociaux-démocrates (26,9%), se trouve en position de faiseur de roi.
La Communauté israélite d'Autriche (IKG) a mis en garde mardi contre le risque, le cas échéant, de voir cette formation dévoiler sa face la moins présentable une fois au pouvoir. "En cas de coalition avec le FPÖ, différents courants antisémites, racistes et anti-UE pourraient influencer le gouvernement", selon l'IKG.
Fondé par d'anciens nazis, le FPÖ s'est efforcé depuis une demi-douzaine d'années de polir son image, à l'image de son leader Heinz-Christian Strache, qui avait lui-même fréquenté des milieux néo-nazis dans sa jeunesse.
Patrick Domingo (AFP/File)Austria's far-right FPOe, under its leader Heinz-Christian Strache, now consistently scores more than 30 percent in opinion polls
Patrick Domingo (AFP/File)
"Le FPÖ s'est très bien comporté durant la campagne électorale. Mais il y a une différence entre ce que le FPÖ dit et ce que le FPÖ fait", a relevé le président de l'IKG, Oskar Deutsch, soulignant que la communauté israélite serait "vigilante".
Le Comité Mauthausen, une organisation de déportés, a listé pas moins de 60 dérapages antisémites et xénophobes récents imputables à des cadres du FPÖ, jugeant ce parti "incurable". Cet été, un candidat FPÖ avait encore dû retirer sa candidature aux législatives après des propos à tonalité antisémite.
Israël avait suspendu en 2000 ses relations avec l'Autriche pour protester contre la présence dans la coalition gouvernementale du FPÖ, dirigé à l'époque par Jörg Haider, un admirateur déclaré des Waffen-SS. En 2003, le Premier ministre israélien Ariel Sharon avait décidé de normaliser les relations.
M. Strache s'était rendu en avril 2016 en Israël où il avait rencontré des personnalités de second plan du Likoud, le parti de droite de M. Netanyahou. Il avait également effectué une visite à Yad Vashem, le mémorial de l'Holocauste à Jérusalem.
Le ministère israélien des Affaires étrangères avait souligné à l'époque qu'il s'agissait d'une "visite strictement privée" et qu'aucune personnalité officielle ne l'avait rencontré.


L'Iran au centre de l'entretien entre Netanyahu et le ministre russe de la Défense....


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti mardi que son pays ne permettrait pas à l'Iran de s'implanter militairement en Syrie, lors d'un entretien avec le ministre russe de la Défense Sergueï Shoïgu, a indiqué son bureau.
"La rencontre à laquelle a également participé le ministre (israélien) de la Défense Avigdor Lieberman a surtout été consacrée à la tentative de l'Iran de s'implanter militairement en Syrie. L'Iran doit comprendre qu'Israël ne le permettra pas", a rapporté le bureau du Premier ministre dans un communiqué après les entretiens à Jérusalem.
M. Netanyahu a aussi réaffirmé que si l'accord sur le nucléaire conclu en 2015 entre l'Iran et les grandes puissances n'était pas modifié, "il est clair que, dans huit à dix ans, l'Iran disposera d'un arsenal nucléaire".

Le président américain Donald Trump avait estimé lundi que la fin de l'accord sur le nucléaire iranien était une "réelle possibilité", trois jours après avoir annoncé qu'il refusait de certifier le fait que Téhéran respectait ses engagements.
Lors d'un entretien lundi avec M. Shoïgu, M. Lieberman a admis l'existence de divergences entre les deux pays, sans préciser lesquelles.

"Nous ne sommes pas toujours d'accord, mais nous communiquons de façon sincère et ouverte", avait indiqué le ministre de la Défense cité dans un communiqué.
Peu avant l'arrivée de M. Shoïgu, l'aviation israélienne avait attaqué et détruit une batterie de missiles à l'est de Damas en réponse à un tir de missile syrien en direction d'appareils israéliens qui effectuaient un vol de reconnaissance au-dessus du Liban.
L'engagement militaire de la Russie auprès du régime syrien depuis 2015 a permis à celui-ci de renverser la donne en sa faveur face aux rebelles et aux jihadistes. L'Iran et le mouvement chiite libanais Hezbollah soutiennent également militairement Bachar el-Assad.
Depuis le début de l'implication russe en Syrie, Israël cherche à coordonner son action avec Moscou pour éviter un incident militaire.
M. Netanyahu ne cesse de mettre en garde contre l'installation de bases militaires iraniennes en Syrie, près du territoire israélien, et contre le projet prêté à Téhéran de créer un corridor reliant l'Iran à la Méditerranée via l'Irak, la Syrie et le Liban.

Peut-on voir la douleur dans le cerveau ?


 La journée mondiale de la douleur veut attirer l'attention du public sur les douleurs chroniques (qui durent). Elles ne sont pas toujours faciles à évaluer. Un thème abordé mardi 17 octobre, dans l'émission Toc Toc Docteur (1).
Lorsque quelqu'un se plaint d'avoir mal est-il possible d'utiliser l'imagerie cérébrale (IRM fonctionnelle, Pet-scan, EEG etc.) pour dépister les simulateurs? C'est la question que se posent parfois la justice, lorsqu'elle est saisie, ou les assureurs, lorsqu'ils doivent payer. Un groupe d'experts, incluant non seulement des praticiens mais aussi des juristes et des spécialistes de l'éthique médicale, a été mis en place par l'Association internationale pour l'étude de la douleur (IASP) pour y répondre, mais en ajoutant celle-ci: Si c'est possible, est-ce souhaitable?

Les dangers du «détecteur de douleur»

Ils viennent de publier leurs conclusions après deux ans de travail, dans la revue scientifique «Nature reviews Neurology» et mettent en garde contre cette tentation techno-intrusive: «Sur la base de ce que l'on sait aujourd'hui, l'imagerie cérébrale n'est pas suffisamment fiable pour être utilisée comme détecteur permettant d'appuyer ou de contredire ce que dit un individu», écrivent-ils. Autrement dit ces outils de visualisation de la douleur doivent rester des outils de recherche. Et le jour où les progrès le permettront? Les experts craignent le pire: «La disponibilité d'un test le rendrait de facto incontournable dans la pratique, si non dans la loi».

Utile en médecine

Le développement d'un test est pourtant inéluctable. Car si chacun d'entre nous a une idée assez précise de ce qu'est la douleur, les choses se compliquent dès qu'il s'agit d'estimer celle qui est ressentie par quelqu'un d'autre. Ce qui peut être très ennuyeux en médecine. Bien sûr, en pratique, il suffit de poser la question. C'est d'ailleurs ce qui font couramment les soignants, y compris en interrogeant les enfants grâce à des petits dessins de visages plus ou moins souriants ou grognons (échelle visuelle analogique). Mais l'idéal serait de disposer d'une mesure objective (indépendante du sujet), par exemple un capteur indiquant le niveau de douleur ressenti. «Un tel test serait particulièrement utile pour des personnes incapables de verbaliser (par exemple des enfants ou adultes qui sont handicapés, très jeunes ou déments), dans le cas où il y a un décalage entre le comportement d'une personne et ce qu'elle dit, et aussi pour personnaliser la prise en charge», écrit le groupe de travail de l'IASP.
(1) RDV: La fibromyalgie, source de douleur chronique, sera le thème du prochain numéro de «Toc Toc Docteur», le magazine santé de Figaro Live. Connectez-vous mardi 17 octobre à 15h10 sur le site internet du Figaro ou la page facebook du Figaro santé. Le Pr Fançoise Laroche (Hôpital Saint-Antoine) répondra en direct à toutes vos questions sur la maladie.

Shoah : les notaires spoliateurs des biens juifs © Vidéo !


Une Interview de Vincent le Coq et Anne Poiroux, sur le passé et l’actualité des notaires en France
 « En 2015, nous avons publié un livre, dont le titre était : « Les notaires sous l’occupation (1940-1945) ; Acteurs de l’Expropriation des Juifs« . Jusque-là, la collaboration des notaires français avec le gouvernement de Vichy, pierre angulaire du régime et leur rôle central dans l’extorsion de biens et d’affaires commerciales à leurs propriétaires juifs, restait peu, voire pas du tout reconnu. Ce livre révèle ce rôle capital joué par les notaires dans le processus d’aryanisation économique, ainsi que la protection offerte ensuite à la profession, par le gouvernement redevenu démocratique, après la libération de la France, à partir de 1944;
« Après le 10 septembre 1940, le gouvernement de Vichy a approuvé la désignation d’administrateurs chargés de gérer les entreprises juives. Ces administrateurs ne pouvaient pas vendre ces biens. Au début 1941, une nouvelle loi de Vichy leur a permis ces ventes. Les sommes obtenues étaient encore transmises aux propriétaires juifs. En avril 1941, un décret allemand a interdit ces versements. La loi de Vichy du 22 juillet 1941 déterminait que ces revenus de la vente devaient être déposés à la Caisse des dépôts et Consignations (CDC), une institution financière du secteur public français ».
Vincent Le Coq enseigne le droit public depuis 2000, après une carrière de dix ans,en tant qu’avocat. Anne-Sophie Poiroux a obtenu son diplôme de notaire et a travaillé dans cette profession. Elle est dorénavant avocate.
Les auteurs ajoutent : « L’aryanisation économique a été progressive et découle de facteurs aussi bien purement français qu’allemands. La discrimination originelle par le « Statut des Juifs » est une initiative et une décision émanant de Vichy. L’origine du processus d’aryanisation est allemand. A l’origine, les décrets allemands n’était seulement appliqués que dans le Nord de la France occupée par l’armée allemande. A partir du 22 juillet 1941, l’aryanisation économique a été étendue à la zone encore non-occupée du Sud de la France.
« Avant la guerre, les acquisitions d’affaires pouvaient être supervisées soit par des avocats ou des notaires. Les notaires ont collaboré étroitement avec le régime de Vichy, qui a ensuite décidé qu’il n’y aurait que les notaires qui soient en capacité de gérer les dossiers d’aryanisation.
« Nous savons approximativement combien de commerces et entreprises, propriétés immobilières juives ont été aryanisées. Dans Paris et ses alentours, environ 31.000 dossiers ont été ouverts. Dans le reste de la zone occupée, 11.000 et dans le sud gouverné par Vichy, 7 à 8.000. Cependant, tous les dossiers ne se sont pas traduits par des ventes effectives. Sur les 6.607 notaires en France en 1939, il n’y en avait que 10 qui étaient Juifs. C’est un bon indicateur des barrières antisémites instituées pour entrer dans la profession.
« Les notaires ont fait plus que simplement faire du lobbying auprès de Vichy pour obtenir le monopole de l’aryanisation économique. Ils ont aussi suggérer des changements locaux pour rendre les procédures plus efficaces.  Les notaires gourmands ont largement bénéficié de l’aryanisation. Entre 1939 et 1942, leur chiffre d’affaires a augmenté de 712 millions de francs de l’époque, à 1,3 milliards de francs. Les clients juifs déposaient aussi de l’argent chez le notaire, parce qu’ils n’avaient plus confiance dans les banques. Nous ne savons pas encore quelle part de cet argent a fait l’objet de l’appropriation sauvage de la part de ces notaires [dénués de tout scrupule].
« Après 1942, la plupart des acheteurs potentiels ont commencé à comprendre que l’Allemagne pourrait perdre la guerre. Il est, par conséquent, devenu plus difficile de vendre les propriétés aryanisées. Les notaires se plaignaient alors de la chute de leurs revenus. Le régime de Vichy leur a donc accordé une augmentation des tarifs. En pratique, ils pouvaient faire porter la charge de pourcentages de commissions encore plus élevés. C’était illégal, mais ils n’encourraient aucune sanction.
« En 1944, la France est redevenue une République démocratique. Les commissions touchées par les notaires, à partir de la vente de biens juifs aryanisés, ont été considérées comme légales. En 1945, le gouvernement français a encore augmenté les tarifs des notaires d’un supplément de 30% afin de compenser la perte de leurs revenus, due à la suppression des lois antisémites de Vichy.
« La République a expulsé de leurs fonctions, les collaborateurs dans de nombreuses autres sphères. Malgré cela, le Ministère de la Justice a abandonné les enquêtes en vue de poursuites éventuelles à la profession elle-même. Toutes les chambres des notaires ont déclaré qu’aucun de leur membre n’avait jamais collaboré avec l’ennemi. C’était totalement faux.
« En 1954, la Chambre des notaires de Paris a élu un président qui avait fait montre d’un zèle hors-normes pour déposséder de leurs propriétés les clients juifs. Il s’est fait réélire en 1957 et, en 1960, il a été fait Commandeur de la Légion d’Honneur. Un de ses associés, qui s’enorgueillissait d’être foncièrement antijuif, est devenu président du Conseil Supérieur des Notaires, entre 1948 et 1950. Le Président français René Coty lui a transmis personnellement l’insigne de la légion d’honneur. Ce notaire avait un passé d’excellentes relations avec les occupants nazis.
« La commission Mattéoli, qui – à la fin du 20ème siècle – a enquêté sur les restitutions d’après-guerre, a découvert que le bureau de ces notaires prééminents et avantageusement décorés, n’avait pas déposé tous les revenus des ventes résultats des propriétés aryanisées. Il était bien loin d’être le seul.
« Les archives sur les relations entre le Commissariat Général aux Affaires Juives (CGQJ) et les notaires sont accessibles aux chercheurs, tout comme ceux sur la profession notariale en général. Si, cependant, les chercheurs veulent enquêter sur les dossiers des expropriations qu’ils ont commises, les bureaux des notaires en tant qu’individus prétendent que cela relève du secret professionnel. Cette attitude est à l’opposé de leur comportement au cours de l’aryanisation. Durant cette période, ils n’ont jamais fait la moindre allusion à un secret professionnel concernant l’origine de leurs clients [ou victimes] ».
Lorsqu’on les interroge pour savoir quel accueil leur livre a reçu, Le Coq et Poiroux répliquent, qu’à l’exception notable d’une réunion publique organisée au Mémorial de la Shoah à Paris, sa publication a été entourée d’un silence de plomb, en France. Dans le même temps, les notaires continuent encore de clamer qu’ils auraient fait preuve d’une résistance cachée tout au long de la guerre.
Une Interview de Vincent le Coq et Anne Poiroux par Manfred Gerstenfeld



Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.
Adaptation : Marc Brzustowski.
http://www.jforum.fr/shoah-les-notaires-francais-grands-spoliateurs-des-biens-juifs.html

Ciel jaune, soleil rouge, envols d'oiseaux effrayés... Les effets de la tempête Ophelia sur la nature.....


La tempête Ophelia a fait au moins trois morts en Irlande, lundi 16 octobre. Avec des vents soufflant jusqu'à 156 km/h sur la côte ouest, elle a provoqué des chutes d'arbres et privé plus de 360 000 habitants d'électricité. La tempête a également provoqué plusieurs phénomènes météorologiques, donnant une teinte jaune au ciel breton et une teinte rouge au soleil britannique. Franceinfo revient sur trois effets d'Ophelia sur la nature.

Un ciel jaune en Bretagne

Les internautes ont multiplié photos superbes et questions inquiètes, lundi 16 octobre, en voyant un ciel très jaune, au-dessus de la Bretagne, rapporte notamment France 3 Bretagne. Ce phénomène est dû à de la "poussière de sable, qu'un flux du Sud fait remonter vers la France", selon Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France. "Ce phénomène est plus courant dans le sud de l'Hexagone, mais il peut aussi être observé dans le nord, poursuit-il. Cela se produit notamment en cas de perturbation orageuse."
C’est la polution qui rend le ciel jaune comme ça ? C’est la première fois que je vois ça, j’ai l’impression d’avoir un filtre sépia
Ce sable, venu du Maroc, a été poussé vers l'Europe par la tempête Ophelia, ajoute Ouest-France : "En plus de tourbillonner avec des vents qui soufflent encore à plus de 150 km/h à l’approche de l’Irlande, Ophelia favorise aussi un fort flux de vent venu de loin, venu du Sud, Sud-Est, Sahara, Portugal."

Un soleil rouge au Royaume-Uni

De l'autre côté de la manche, la tempête Ophelia a donné une teinte rouge au soleil, lundi 16 octobre, dans l'après-midi. Ce phénomène est dû aux vents chauds et à la poussière de sable du Sahara, poussés vers le nord de l'Europe par la dépression, selon un météorologue cité par la BBC (en anglais). Cette teinte serait également due à la poussière des feux de forêts qui sévissent actuellement en Espagne et au Portugal. Selon un autre spécialiste cité par Sky News (en anglais), ces particules ont provoqué une diffraction des rayons du soleil, un phénomène optique qui donne l'impression que la lumière était rouge.

Des envols d'oiseaux effrayés en Irlande

Certains animaux auraient-ils senti l'arrivée d'Ophelia ? A Cork, en Irlande, plusieurs personnes ont observé des envols d'oiseaux quelques heures avant la tempête, rapporte Mashable (en anglais). Une photographe irlandaise a ainsi posté une vidéo du phénomène sur Twitter, lundi 16 octobre. "Vous croyez qu'ils savent que quelque chose se prépare ?", s'est demandé Sarah Kavanagh avec humour. Si les scientifiques n'ont pas répondu à cette question, de nombreux internautes ont en effet supposé que les volatiles fuyaient les vents violents de la tempête Ophelia...

Autriche: le vainqueur des législatives exige un engagement contre l'antisémitisme....Vidéo !

Une organisation a listé pas moins de 60 dérapages antisémites et xénophobes imputables à des cadres du FPÖ Le jeune conservateur...