vendredi 25 juillet 2014

Le Hamas tire des obus sur l’hôpital de campagne de Tsahal pour les civils palestiniens.......


L’organisation terroriste Hamas a tiré dix obus de mortier sur l’hôpital de campagne mis en place par l’armée israélienne au début de la semaine au passage d’Erez, côté israélien, pour soigner les civils palestiniens dans le cadre de la fenêtre humanitaire acceptée par l’Etat juif et refusée par Gaza. Le Hamas fait tout pour empêcher ces civils de se faire soigner- coups de matraques, coup de feu dans les jambes-et atteindre l’hôpital.
L’hôpital, ouvert dimanche soir, fournit des services médicaux de base, y compris des traitements en cas d’urgence, un service également pour les femmes et les enfants a été mis en place, notamment avec une salle d’accouchement et la possibilité d’une hospitalisation. Cet hôpital est composé de médecins, infirmières, radiologues et même un laboratoire d’analyse, opérationnel 24h/24.
Ce n’est pas la première fois que les organisations terroristes de la bande de Gaza frappe des sites utilisés à des fins humanitaires ou les exploitent à leurs besoins. Hier pour la deuxième fois, en une semaine, l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés Palestiniens a trouvé une cache de roquettes de l’organisation terroriste dans une école dans la bande de Gaza. L’école est située entre deux autres écoles parrainées par les Nations Unies, qui fournissent actuellement des abris pour quelques 1.500 habitants de Gaza qui ont quitté leurs maisons.
«L’UNRWA condamne fortement le ou les groupes responsables de la violation flagrante de l’immunité de ses installations en vertu du droit international», a indiqué l’agence dans un communiqué et l’Agence s’est engagée à «ouvrir une enquête approfondie sur les circonstances de l’incident. »
L’Ambassadeur israélien Ron Prosor ONU a abordé la question lors d’une audience au Conseil de sécurité des Nations unies en ce qui concerne la situation dans la bande de Gaza avec la participation de représentants d’Israël et de l’Autorité palestinienne. 
Prosor a déclaré que le l’organisation terroriste Hamas « utilise l’assistance de l’Organisation des Nations Unies afin de perpétrer un double crime de guerre: il stocke des missiles dans les écoles palestiniennes mettant en péril la vie de ces enfants et tire ces mêmes missiles sur des écoles en Israël. » 
«J’espère que vous suivrez la voie de la morale et choisirez la bonne voie, la guerre morale et juste contre le terrorisme » a-t-il conclu.
© Photo : DR

Robert Badinter : « L'antisémitisme contre la République »


L'ancien garde des sceaux Robert Badinter en février lors d'une cérémonie d'hommage aux résistants au Mont Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine). | AFP/ALAIN JOCARD

Français juif ou juif français, comme on voudra, ces deux qualités étant indissociablement liées en moi, j'assiste avec stupeur et colère à la renaissance d'un antisémitisme proclamé en France.

C'est sur ce sujet-là que j'entends ici m'exprimer. Non sur le conflit au Proche-Orient qui oppose Palestiniens et Israéliens, depuis la création de l'Etat d'Israël par décision de l'ONU en 1948.

 Dans ce conflit, qui se déroule à des milliers de kilomètres de la France, notre destin national n'est pas en jeu.

 Mais une certaine idée de la République se trouve menacée à présent en France par les passions qu'il suscite.

La République française repose sur des principes qui fondent notre pacte national. La République est une, indivisible et laïque.

 Elle est composée de tous les citoyens français, égaux en droits et devoirs, quels que soient leur sexe, leur origine, leurs convictions religieuses, philosophiques, politiques. Elle n'est pas une juxtaposition, une mosaïque de communautés vivant côte à côte.

 Elle rassemble en une même unité la totalité de ses citoyens, sans distinction aucune. La laïcité garantit à cet égard la liberté religieuse de chaque Français, dans le respect de celle des autres.

Sur ces quatre piliers, liberté, égalité, fraternité, laïcité, repose la République française. Et chacun sait qu'il suffit qu'un des piliers cède pour que l'édifice entier puisse s'écrouler.

Or la menace est là, présente dans les cris et les violences qui ont accompagné certains défilés organisés par des associations de soutien au peuple palestinien...


Trois soeurs du leader du Hamas vivent secrètement en Israël comme citoyens à part entière.......


Israël considère Ismail Haniyeh, le Premier ministre palestinien du Hamas, comme un ennemi de l'Etat. Mais trois de ses sœurs profiter pleine citoyenneté israélienne, ayant déménagé il ya 30 ans de la ville de désert de Tel Sheva.
Certains de leurs descendants ont même servi dans l'armée israélienne, la force responsable de décennies d'occupation israélienne à Gaza et en Cisjordanie, une profession que le mouvement islamiste, le Hamas,  a été créée pour lutter contre 
Le Daily Telegraph a retrouvé les sœurs Haniyeh, Kholidia, Laila et Sabah, dans une ville du sud d'Israël. Qu'ils vivent en Israël est un secret bien gardé et surveillé est-il plus secret de Tel Sheva, une ville habitée principalement par des bédouins d'Israël sur le bord du désert du Néguev nulle part.
"Il n'ya aucune raison de parler à ma femme,'' dit Salameh Abou Rukayek, 53 ans, qui a épousé Kholidia." Il est des entreprises privées et vous sont pas les bienvenus poser des questions sur ma femme''.
Peut-être qu'il se sentait discussion des liens de famille de sa femme pourrait mettre en péril son mode de vie relativement confortable.
Bédouins forment une petite minorité pauvre en Israël moderne, descendants de nomades du désert qui parcouraient la Terre Sainte dans les temps anciens, vivant dans des tentes et les voyages en train de chameau. Certains bédouins se sont installés dans des villes comme Tel Sheva et beaucoup faire une bonne vie, fonctionnant souvent les entreprises de transport à travers Israël.
Bien qu'ils se considèrent comme distincts des Palestiniens, les liens entre les deux communautés sont néanmoins proche. Les deux partagent la même foi musulmane.
Factfile Moyen-Orient
Un autre membre du clan, Yousef Abu Ruqia, 50 ans, qui travaille comme secrétaire dans le conseil municipal, a expliqué comment les sœurs Haniyeh sont venus à Tel Sheva.
"Dans une petite communauté comme la nôtre il n'y avait pas assez de femmes à faire le tour, de sorte que certains des hommes aller chercher les femmes ailleurs,'' at-il dit.
«Les sœurs Haniyeh étaient Palestiniens vivant dans la bande de Gaza. L'époque, il était possible pour les gens à visiter Gaza facilement, donc Kholidia était le premier à se marier et passer à Tel Sheva, puis Laila et Sabah.''
Il a dit qu'il se souvenait du temps, il ya 25 ans, lorsque leur plus jeune frère, Ismaël, viendra rendre visite à ses soeurs.
«Il y avait un autre frère, Khaled, qui est venu ici pour travailler la pose de carreaux et chaque année, à la fête après le Ramadan, Ismail venait visiter son frère et sœurs."
La question des liens israélo-palestiniennes a récemment reçu un examen minutieux de la Cour suprême israélienne, qui a été invité à examiner la légalité d'une nouvelle loi interdisant les Palestiniens de rejoindre leurs conjoints israéliens. Le tribunal a accepté l'argument de l'État que les préoccupations de sécurité justifiées garder couples à part si ils se sont mariés dans le fossé.
Alors que la loi est destinée à résoudre les problèmes politiques actuels, la présence de la propre famille d'un dirigeant du Hamas en Israël révèle l'étendue et la force de liens en dépit de décennies d'hostilité mutuelle.
M. Abu Ruqia dit que la loi interdisant aux femmes de plus de 25 palestiniens et hommes de plus de 35 ans de l'application de rejoindre leurs conjoints en Israël aurait arrêté le mouvement des sœurs Haniyeh à Israël s'il avait appliqué il ya 30 ans.
"C'est une loi raciste qui fait des problèmes pour certaines personnes en Israël comme les Bédouins qui se marient souvent dans les familles palestiniennes,'' at-il dit." Il est injuste contre nous et pas contre les autres Israéliens.''
Laila et Sabah sont à la fois veuves, mais restent à Tel Sheva, apparemment réticents à renoncer à leur citoyenneté israélienne. On ne sait pas quand les sœurs avaient Haniyeh dernier contact avec leur frère. Comme il s'agit d'un premier ministre du Hamas, en contact avec lui pourrait, en vertu du droit israélien, illégal.

Communiqué de L’amitié Judéo-Noire de France..


L’Amitié judéo-noire de France dénonce et condamne avec vigueur les actes inacceptables, tant du point de vue du droit que de la morale, perpétrés par des extrémistes contre des synagogues à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), dans la nuit de vendredi à samedi 12 juillet, et rue de la Roquette à Paris, le 13 juillet, en parfaite violation des valeurs de la République si chères à nos cœurs, plongeant la communauté juive dans la peur et l’angoisse.

Nous avons conscience de l'impact du conflit israélo-palestinien sur les relations entre juifs et musulmans, de la souffrance des peuples israélien et palestinien et du droit de chacun d'entre eux à exister dans la sécurité et la souveraineté.

 Il est cependant inadmissible que la violence qui sévit actuellement en Israël et en Palestine soit importée en France et que la France soit un terrain d'affrontement entre des communautés qui ont jusqu’à présent su coexister dans le respect et la tolérance.

Nos communautés et nos amis, en France et dans le monde, ont tout à gagner à travailler unis dans cette volonté de rencontre, de dialogue et de connaissance les uns des autres, qui caractérise notre association. Nous pouvons dénoncer les actes de vengeance, être des modèles de retenue et être porteurs d’espoir, mais surtout nous pouvons et nous devons continuer à œuvrer pour la paix par le dialogue.

Il est donc impératif de rester vigilants, de lutter contre la facile et détestable tentation d’amalgames et de dérives de toutes sortes, et de poursuivre de plus en plus fort notre combat pour le mieux-vivre ensemble républicain.

Vendredi 27 Tamouz 5774 25 juillet 2014 Chabbat 28 Tamouz 5774 / 26 juillet 2014........



Copyright © 2010 - 2013 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés

Horaires d'Allumage des Bougies selon l’opinion du Rabbi Ovadia Yossef z.t.l.

Parachat Massé

 ATTENTION Si la majorité des communautés d'une ville reçoit le Chabbat plus tôt que l'horaire du calendrier, les fidèles doivent se référer à la Communauté à laquelle ils sont affiliés et ne pas allumer après l’horaire de cette Communauté, il y a un principe Halakhique qui spécifie : Nigrar Aharé Kéhilatam car les fidèles sont attirés malgré eux à leur Communauté.

Références : Rabbénou Acher ztl (Roch) chapitre 2 fin du Siman 24, Le Mordékhi à la fin du chapitre Bamé Madlikin Siman 297, Raavia Siman 199, Chiboulé Haléket Siman 59, Rabbi Yossef Karo ztl dans le Choul’han Aroukh Ora’h Haïm Siman 263 Saïf 12, Rav Epstein ztl dans le Aroukh Hachoul’han Siman 263 Saïf 22, Rabbi Chnéour Zalman ztl de Landy dans le Choul'han Aroukh HaRav Ora’h Haïm volume 2 Halakhot Chabbat Siman 261 Saïf 3, Siman 393 Saïf 2 et Siman 527 Saïf 9, Rabbi Yaâkov Haïm Sofer ztl dans le Kaf Ha'haïm Siman 263, Rabbi Israël Méïr HaCohen ztl dans le Choul'han Aroukh Ora'h Haïm Halakhot Chabbat Siman 263 Saïf 12 Saïf Katan 51, Rabbi Moché Feinstein ztl dans Iguérot Moché Orah Haïm volume 3 Siman 38, Responsa Béer Moché volume 2 Siman 16, Téchouvot Véhanéaguot volume 3 Siman 85, Rav Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Chabbat volume 1 page 294 Saïf 10.

Jérusalem
Allumage des Bougies 19h22
Sortie du Chabbat : 220h10

Paris
Allumage des Bougies : 21h20
Sortie du Chabbat : 22h37

Montréal
Allumage des Bougies : 8h13 PM
Sortie du Chabbat : 9h24 PM

 

Chéhé’héyanou, manger de la viande et de boire du vin (1)

Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés
Halakha N°1
  1. jusqu’à Roch Hodech Av les Séfaradim autorisent contrairement aux Achkénazim de manger de la viande et de boire du vin,
  2. le jour même de Roch Hodech Av, il est autorisé, mais il est mieux de s’en abstenir. Références a et b : Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans Halikhot Chlomo page 416, Responsa Vayvarekh David, Siman 71, Rav Yossef Chlomo Auerbach z.t.l dans Achré Aïch, volume 3, page 466, Rav Binyamin Hotta Chlita, dans Ki Ba Moëd, Taânit, page 22, Saïf Katan 9, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Responsa Yéhavé Daât volume 4 siman 36 et siman 39, et dans Yabiâ Omer volume 3 siman 31 Saïf Katan 5, Rabbi Yossef Its’hak Chlita  dans Yalkout Yossef Halakhot Moâdim pages 527 à 587.


Halakha N°2
La bénédiction de Chéhé’héyanou
  1. En semaine, à partir du soir du 17 Tamouz jusqu'à après le 9 Av on ne doit pas réciter la bénédiction de Chéhé’héyanou sur un nouveau vêtement ou un fruit nouveau
  2. Le Chabbat avant Roch Hodech Av, on autorise de réciter la bénédiction de Chéhé’héyanou
  3. Le Chabbat après Roch Hodech Av, on doit s'imposer la rigueur vis-à-vis d'un nouveau vêtement,
  4. Le Chabbat après Roch Hodech Av, on autorise de réciter la bénédiction de Chéhé’héyanou sur un fruit nouveau
Références :
Sefer Ha H’assadim, Rabbi Yossef Karo z.t.l dans le Choul’han Aroukh’, Rav Ovadia Yossef
Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés 

Chéhé’héyanou, manger de la viande et de boire du vin (2)

Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés
Halakha N°1
La bénédiction de Chéhé’héyanou Suite
  1. Pendant les 3 semaines, celui qui a récité par inadvertance la bénédiction du fruit sur un fruit nouveau alors il récitera aussi Chéhé’héyanou.
  2. Si une femme enceinte voit un fruit nouveau pendant la période des semaines de deuil et en éprouve l'envie de le consommer, elle est autorisée à le consommer, pour les Séfaradim avec la bénédiction de Chéhé’héyanou, pour les Ashkénazim, sans la bénédiction de Chéhé’héyanou,
  3. Pour Roch Hodech, pour les Séfaradim, il est permis de réciter Chéhé’héyanou, les Ashkénazim le permettent a fortiori.
Références :1) Rav ben Naïm dans Knesset Haguédola volume 2 Orah Haïm siman 34, Responsa Avné Nézer siman 428 Ot 5, H’azon Ovadia Halakhot des jeûnes page 138, Rabbi Mordékhaï Éliyahou dans Darké Halakha page 404, 2) Birké Yossef Ot 8, Chaâré Téchouva Ot 31, Zékhor LéAbraham Ot 9, Michna Béroura Saïf Katan 99, toutes ces références dans le siman 551, Kaf Hahaïm Ot 211, siman 551, Or Létsion volume 3 chapitre 25 siman 3, H’azon Ovadia Taânit page 138, Darké Halakha page 404,3) Responsa Beth Yéhouda page 109b. .

Halakha N°2
a) Les Séfaradim et Yéménites autorisent de se couper les ongles, même pendant la semaine du 9 av, mais il est bien de les couper avant. b) Les Achkénazim le permettent jusqu’à la semaine de Tichâ Béav. Pendant la
semaine de Tichâ Béav il sera permis de les couper en l’honneur de Chabbat
c) Une femme pour son Mikvé sera autorisée de se couper les ongles même dans la semaine de 9 av, d) Une personne qui a des ongles longs (l’ongle qui dépasse de la chaire) devra les couper même la veille de Tichâ Béav.
Références :
a) H’azon Obadia Taânit page 227, choulhan Aroukh Hamékoutsar volume 3 page 124, or Létsiyone v 3 Perek 27 siman 4.b) Maguen Abraham, Siman 551, Ot 11, Michna Béroura siman 551 Saïf Katan 20, Rabbi Yéhezkiel Ségal Lando z.t.l dans Nodâ BiYéhouda, Volume 14 Siman 99,c)  Ikaré HaRav Tarani Chlita,d) Ets Haïm Chaâr Partsoufé  Zone Perek 1, Ben Ich Hay 1ere année Dévarim Saïf 13.
Copyright © 2010 - 2014 Rav Chlomo Atlan Copyright Tous Droits réservés 


 
Perles de Sagesse
Réfoua Chéléma
Léilouy Nichmat
 

Si l’on ne se repent pas des fautes du passé, elles deviennent les germes des erreurs futures.
 (Dr. Rav Abraham Yéhochouâ Twerski Chlita)

 
A LA REUSSITE des soldats en Israël et de YZIK YTSHAK BEN FARDOSA  et à la Réfoua Chéléma de Lisa bat Myriam et Simi Brakha bat Myriam Amen

 

Léilouy Nichmat Myriam bat Esther z.t.l.

HiloulotVidéosFaire un Don
Allumez des bougies, Léilouy Nichmatam et par leur mérite, Bézrat Hachem, toutes vos prières seront acceptées par Hakadoch Baroukh Hou, Amen

Hilloulot des Tsadikim du 25 juillet  2014, 27 Tamouz 5774
 
  • Baba Elazar Z.T.L,
  • Rabbi Yéhouda Lev Slonim Z.T.L
  • Rabbi Yaakov Addes Z.T.L, responsable du Grand Beth Din de Jérusalem.
  • Rabbi Chmouel Rozovsky Z.T.L, Roch Yéchiva de Poniovitsh 
Hilloulot des Tsadikim du 26 juillet  2014, 28 Tamouz 5774
  • Rabbi Yaacov Chaoul Elyachar z.t.l.
  • Rabbi Messaoud El'hadad HaCohen z.t.l.
  • Rabbi Avraham Salim z.t.l.
  • Rabbi Moché Taytelbaum z.t.l.

150 terroristes du Hamas se rendent à Tsahal.....


Lors d’un incident dans la Bande de Gaza, mercredi soir, Tsahal a touché un site civil dans Khan younès, où un incendie s’est déclaré, déclenchant des explosions de roquettes, façon feu d’artifice.
Brusquement, 150 Palestiniens sont sortis les mains en l’air de l’intérieur du bastion, dont tous n’étaient, apparemment pas, du Hamas, mais une bonne partie d’entre eux. Environ 70 ont été ligotés et envoyés par la Brigade Givati, responsable de cette prise de masse, au Shin Bet pour y subir des interrogatoires. Les autres ont été libérés.

On estime que les Islamistes ont actuellement perdu beaucoup de leurs combattants d’élite dans la bataille, parmi eux, plus de 250 terroristes tués. 

Les forces israéliennes combattant à Gaza contrôlent un total de 31 tunnels, soit, la plupart des structures conçus pour des attaques terroristes contre Israël, et qu’elles ont démoli 9. Tsahal demande une semaine à dix jours encore pour terminer la mission relative aux tunnels.

D’autres données stratégiques viennent s’ajouter au désarroi des Palestiniens du Hamas, hormis leurs leaders, prêts à les sacrifier jusqu’au dernier. Le Hezbollah est, aujourd’hui aux abonnés absents ou semble dire aux leaders du Hamas : ne nous appelez pas, c’est nous qui vous rappellerons !".


confirmé par : timesofisrael.com

NDLR : On se demandera encore pourquoi et comment autant de civils semblent être "enchevêtrés" et mélangés aux combattants sur un site d’affrontement militaire. Mais, le danger ressenti d’être proprement "explosés" à cause de l’entrepôt de missiles prêts à tout faire sauter, ne semble pas une vocation (de "bouclier humain") qui soit partagée par tout le monde, y compris les membres arrêtés du Hamas.

Une telle promptitude à se rendre semble aussi "sentir le sapin", en ce qui concerne la stratégie jusqu’au boutiste de Haniyeh, Issa, Deif, Mesha’al et consorts.
A ce rythme, on devrait approcher la fin des hostilités d’ici quelques 7 à 10 jours, selon les évaluations de l’armée...

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/150-palestiniens-et-terroristes-du?

3 victoires cruciales de Tsahal vont déboucher sur un coup décisif....


Selon les Hauts-Commandants de Tsahal : il est temps de déclencher le coup de grâce, par un mouvement décisif, après 3 victoires à Shejaiya, Rafah et Khan Younès. Après les bâtiments de l’hôpital Wafa, servant de QG et de lance-roquettes au Hamas, Tsahal vient d’exiger des civils qu’ils quittent l’hôpital al-Shifa à Gaza, QG central du complexe souterrain où se terrent Haniyeh, Marwan Issa et Mohamed Deif... (à moins qu’ils s’en soient déjà éclipsés).

De Hauts-Commandants de Tsahal ont déclaré mercredi 23 juillet, que le temps est venu de lancer une percée décisive dans la guerre de mouvement. Briser les réseaux de tunnels souterrains du Hamas prendrait sûrement des semaines, ont-ils souligné, mais il faudrait mener maintenant la confrontation cruciale, afin d’accomplir l’essentiel de leur mission militaire et amener rapidement cette guerre à son terme, après trois victoires essentielles :

 Si la bataille de Sheja’iyya a occupé les Unes éditoriales, les confrontations à l’Est de Rafah et à l’Est de Khan Younès dans le sud, ont été au moins aussi importantes pour l’issue de cette guerre.

Ces Hauts-Commandants exhortent, maintenant, à un assaut à grande échelle contre le complexe de bunkers abritant le gratin du Commandement paramilitaire et de l’infrastructure du Hamas. Ils disent qu’il ne dépend que des leaders politiques, c’est-à-dire du cabinet de sécurité, de déterminer les prochains mouvements de Tsahal et la répartition des forces présentes sur le champ de bataille de la Bande de Gaza.

Les unités de tanks pourraient entreprendre des mouvements d’ouverture en vue de la prochaine phase cruciale de l’opération israélienne en pas plus de quelques heures après l’ordre donné.

Les cercles politiques en Israël se sont mis d’accord sur le fait qu’après le rejet du Hamas de toutes les propositions de cessez-le-feu, la prochaine phase est l’extension de la guerre vers ses prochains coups. Personne ne parle encore de la façon dont elle sera menée...

Les diplomates occidentaux et les responsables de l’Autorité Palestinienne qui ont rencontré le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mesha’al au Qatar, dimanche, ont été étonnés de l’entendre certain d’affirmer que le Hamas était en train de gagner la guerre contre Tsahal et assez confidant pour dire être en mesure de la poursuivre encore longtemps, selon les sources des renseignements militaires de Debkafile.

Lundi 21 juillet, Mesha’al a déclaré à un responsable occidental : “A Gaza nous voyons que Tsahal est lent et maladroit. Nos forces sont mobiles et flexibles, y compris nos roquettes que nous pouvons déplacer rapidement d’un endroit à un autre ».

Alors qu’on l’interrogeait sur la défaite du Hamas à Shaja’iyya, où une banlieue de Gaza-City, abritant 100.000 Palestiniens, a été rasée jusqu’au niveau du sol, il a refusé tout commentaire.

Après qu’Israël a eu vent des commentaires de Mesha’al, Tsahal a reçu l’ordre, lundi soir, de démolir la maison vide de Mohamed Deif, chef de la branche militaire du Hamas. Les planificateurs israéliens de la guerre pensent que Deif est le cerveau qui se tient derrière la guerre du Hamas, avec le commandant en chef des Brigades Ezz-al-Din al Qassam, Marwan Issa.

Alors que ses forces battaient en retraite dans la Bande de Gaza, la diplomatie du Hamas a marqué un point important contre Israël, par la roquette qui a frappé suffisamment près de l’Aéroport Ben Gurion, de façon à persuader certaines compagnies aériennes des Etats-Unis et d’Europe de suspendre leurs vols.

La roquette est tombée à Yehud, qui n’est pas loin des voies d’accès de l’aéroiport Ben Gurion et la ville aéroportuaire, qui abrite un centre commercial et d’affaires, ainsi que les Industries aérospatiales Israéliennes.

Mardi soir, 85 vols internationaux ont été annulés par les compagnies américaines et européennes. Les compagnies israéliennes El Al et Arkia ont été promptes à réagir de façon à démultiplier leurs services vers et en partance d’Israël, afin de combler le manque.

Les sources militaires de Debkafile remarquent que le succès relative du Hamas dans l’interruption du traffic aérien civil révèle un aspect cache de sa guerre contre Israël. La plupart des 2000 roquettes tirées au cours de ces derniers 16 jours n’ont pas manqué les centres urbains d’Israël uniquement par chance, bien que beaucoup ont été stoppées par les intercepteurs de Dôme de Fer.

 Le Hamas visait des cibles stratégiques, telles que les bases de la force aériennes et les installations du Sud et du Centre. Lorsque les communiqués de Tsahal rapportent que des roquettes tombent dans des terrains vagues, cela n’écarte pas forcément que leur explosion ait eu lieu dans ou assez près de bases militaires.

DEBKAfile