mardi 12 juin 2018

Israël lance le plan start-ups pour les technologies du secteur de la santé........


Israël a mis en place un nouveau programme de 30 millions de shekels pour permettre aux start-ups d’essayer leurs technologies au sein des services de santé du pays et d’avoir accès aux données médicales.

Le programme fait partie d’un plan national de santé numérique d’un milliard de shekels, approuvé par le gouvernement en mars, qui vise à faire d’Israël un leader mondial dans le domaine des technologies numériques de la santé.

Le nouveau programme appuiera la R&D et les projets pilotes dans le domaine de la santé numérique qui seront entrepris par les organismes de santé israéliens ou basés sur les données de ces organismes. Le projet est soutenu par l’Autorité israélienne de l’innovation, le ministère israélien de la Santé et l’Initiative nationale d’Israël numérique, qui fait partie du ministère de l’Égalité sociale.
Le programme s’adresse aux entreprises privées de technologie dans le domaine de la santé et de la médecine qui ne font pas partie des services de santé. Ils seront éligibles pour obtenir un financement d’environ 20 à 50 %, et jusqu’à 75 % des coûts de R&D, pour des projets qui sont considérés comme ayant le potentiel de stimuler le système de santé israélien et le système de santé mondial ou comme ayant une technologie de pointe.
Le projet pilote vise à aider ces entreprises à accélérer la commercialisation de leurs produits et à les aider à pénétrer le marché en leur donnant l’occasion de tester leurs produits au sein des organismes de santé.
Les infirmières du service d’urgence de l’hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le programme aidera à couvrir les dépenses de R&D mais n’exigera pas de participation aux bénéfices futurs, ont déclaré les ministères et l’Autorité israélienne de l’innovation dans une déclaration commune. Les entreprises qui reçoivent le financement devront rendre à l’autorité de l’innovation les fonds qu’elles ont reçus sous forme de redevances sur les ventes, une fois qu’elles auront atteint ce stade.
Les start-ups qui demandent des subventions seront évaluées en fonction des technologies qu’elles développent et de leur caractère unique, des défis auxquels elles sont confrontées, de leur potentiel de croissance et de leur impact sur les services de santé, entre autres.
En mars, le gouvernement israélien a approuvé le plan national de santé numérique qui, malgré les préoccupations croissantes en matière de protection de la vie privée, prévoit de créer une base de données numériques des dossiers médicaux des citoyens et de les mettre à la disposition des chercheurs et des entreprises.
Israël a des dossiers médicaux sur près de 9 millions de personnes au cours des 20 dernières années, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu en mars. L’idée est de faire de la santé numérique un moteur de croissance majeur pour l’économie israélienne, au même titre que la cybersécurité et les véhicules autonomes.
Le lancement du programme pilote si peu de temps après la décision du gouvernement de promouvoir la santé numérique « reflète notre engagement et celui de nos partenaires à mettre en œuvre la décision du gouvernement rapidement et pleinement. Le Programme national pour la santé numérique est révolutionnaire, novateur et positionnera Israël comme une puissance numérique en matière de santé », a déclaré la ministre de l’Egalité sociale, Gila Gamliel.
Le ministre de l’Économie et de l’Industrie, Eli Cohen, a déclaré que le programme pilote permettra aux entreprises de technologies de la santé d’avoir accès à des informations et à des systèmes qui ne leur sont généralement pas accessibles, ce qui leur permettra de tester leurs produits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La colère de l’Eternel contre le parlement européen...

La colère de L’Éternel contre le parlement européen s’accrut car leur pêché était énorme. Une majorité écrasante de parlementaires av...