mercredi 14 mars 2018

USA: un fervent pro-israélien à la tête de la diplomatie....


Cela faisait un moment que des rumeurs couraient sur un départ du secrétaire d’Etat Rex Tillerson dont les relations avec le président américain n’étaient pas au beau fixe. A sa manière, Donald Trump a annoncé mardi par un simple twitt que Rex Tillerson était limogé et remplacé par Mike Pompeo, l’actuel directeur de la CIA. Ce n’est qu’un peu plus tard que le président américain a appelé l’ex-secrétaire d’Etat depuis l’avion Air Force One dans lequel il se trouvait.
C’est la n°2 de la CIA, Gina Haspel, qui en prendra désormais la direction de l’agence. Donald Trump aura donc été le premier président à nommer une femme à la tête de la CIA.
Ce remaniement n’est pas fortuit. Le président américain prépare deux “rendez-vous” très importants en matière de politique étrangère: sa rencontre éventuelle avec le président nord-coréen Kim Jong-un et surtout, au mois de mai avec l’échéance du délai pour un remaniement de l’accord nucléaire avec l’Iran ou à défaut, le retrait américain de l’accord.
Lors d’une courte déclaration, Donald Trump, tout en précisant que les deux hommes s’entendaient bien, n’a pas caché qu’il avait des divergences de vues avec Rex Tillerson sur certaines questions importantes dont l’accord avec l’Iran. L’ancien secrétaire d’Etat estimait que l’accord signé avec Téhéran était bon alors que le président pense absolument l’inverse, comme il l’a dit à de nombreuses reprises. Et pour le soutenir dans sa politique, Mike Pompeo est l’homme idéal. Considéré comme “faucon”, il est un farouche opposant au régime des mollahs et à l’accord signé qu’il a déjà qualifié “d’horrible”. Il est également partisan d’une politique ferme vis-à-vis de Pyong Yang. De son côté, le choix de Gina Haspel pour la direction de la CIA est également important pour Donald Trump, pas seulement parce que c’est une femme mais parce qu’elle est particulièrement brillante et surtout apolitique.
A Jérusalem on ne peut que se réjouir de cette nouvelle équipe. Mike Pompeo est un pro-israélien affirmé et il soutient totalement les lignes du gouvernement israélien actuel, ce qui n’est pas dans la tradition du Département d’Etat. Gina Haspel est également très proche d’Israël.
Da manière logique, le président américain a souhaité s’entourer d’une équipe fidèle et conforme à ses vues pour affronter les deux grands dangers actuels de la planète: la Corée du Nord et l’Iran.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un couple refuse une poignée de main du sexe opposé, la Suisse leur refuse la nationalité....

La Suisse a été envahie comme le reste de l’Europe de l’Ouest, mais elle n’a pas totalement baissé son pantalon ni renoncé à ses valeur...