dimanche 1 juillet 2018

Twitter bloque deux comptes appartenant aux dirigeants du Hamas à Gaza....


Twitter a bloqué deux comptes appartenant aux dirigeants du Hamas à Gaza, en réponse à une "demande légale", ce qui signifie que les utilisateurs du réseau social en Israël ne peuvent pas voir les tweets en arabe ou en anglais du groupe terroriste.
Lorsqu’un utilisateur essaie d’accéder au compte du mouvement terroriste depuis Israël, un message apparaît indiquant que le "compte a été suspendu en Israël en réponse à une demande légale".

Twitter
Les utilisateurs du réseau social en Israël ne peuvent pas voir les tweets du Hamas en arabe ou en anglais
Twitter
La semaine dernière Facebook et Twitter ont fermé les comptes du Hezbollah sans avertissement préalable.
Dans un communiqué publié sur Telegram, le Hezbollah a dénoncé une décision prise "dans le cadre de la guerre de propagande contre la Résistance (Hezbollah), et contre la part importante jouée par le service de communications de l'organisation dans différents domaines".
Le groupe terroriste avait publié sur Twitter une vidéo montrant une attaque datant de 2006, lors de laquelle les corps des soldats israéliens Ehoud Goldwasser et Eldad Regev étendus près d'un Humvee de l'armée ont été enlevés, ce qui déclencha la deuxième guerre du Liban.
AP Photo/Tsafrir AbayovIn this Thursday, July 14, 2016 photo, Israeli Public Security Minister Gilad Erdan speaks during an interview with The Associated Press in his office in Tel Aviv, Israel.
AP Photo/Tsafrir Abayov
Début juin, le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a exhorté Twitter à désactiver les comptes liés à des groupes terroristes tels que le Hamas, le Djihad islamique ou le Hezbollah, avertissant que le géant des réseaux sociaux pourrait faire face à des accusations criminelles en cas de désaccord.
Gilad Erdan avait annoncé avoir envoyé une lettre au PDG de Twitter, Jack Dorsey, lui indiquant qu’il est "intolérable que les organisations appelant au meurtre d'innocents puissent ouvrir des comptes Twitter".
Le ministre israélien a ajouté que permettre que des contenus soient publiés sur le réseau social par de telles factions pourrait constituer une violation des lois israéliennes anti-terroristes et qu’ils pourraient exposer le site de micro-blogging à des mesures pénales.
Les organisations du Hamas et du Djihad islamique, basées à Gaza, ainsi que celle du Hezbollah, originaire du Liban, sont toutes considérées comme terroristes par Israël et les Etats-Unis ainsi que par l’Union européenne, qui fait toutefois une différence entre les branches militaire et politique de la faction chiite libanaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Manger dans la Souccah...

  Manger dans la Souccah Halakha 1 C’est un commandement positif de consommer au moins 28 g de pain dans la souccah, le premier so...