jeudi 14 juin 2018

Le Shin Bet a déjoué 250 « attaques terroristes conséquentes » depuis janvier.....


Le chef des services de sécurité a annoncé mercredi que son organisation avait déjoué quelque 250 « attaques terroristes conséquentes » depuis le mois de janvier, attribuant cette réussite à la high-tech et aux outils de traçage.
Nadav Argaman, qui dirige le Shin Bet depuis 2016, a fait remarquer que la menace en Israël et en Cisjordanie a changé. Auparavant, les groupes terroristes organisés représentaient la menace principale. Elle a été remplacée par des attaques d’individus non-affiliés, des « loups solitaires ».
« La carte des menaces et des défis est variée, et couvre de nombreux fronts complexes et difficiles », a-t-il dit.
« Depuis le début de l’année, les services de sécurité du Shin Bet a empêché 250 attentats terroristes conséquents, notamment des attentats-suicides, des kidnappings et des fusillades », a-t-il précisé.
Nadav Argaman, chef du Shin Bet, lors d’une conférence internationale pour les ministres de la Sécurité intérieure, à Jérusalem, le 13 juin 2018. (Autorisation)
Argaman s’est exprimé durant une conférence internationale des ministres de la Sécurité intérieure à Jérusalem, qui a été organisée par le ministre israélien Gilad Erdan.
Cette annonce est survenue peu après que le Shin Bet a révélé qu’un Palestinien suspecté d’avoir tué un soldat israélien le mois dernier lors d’un raid a Ramallah, avait été arrêté.
Des soldats israéliens arrêtent un Palestinien soupçonné d’avoir tué un soldat israélien avec un bloc de marbre dans le camp de réfugiés al-Amari, près de Ramallah, le 6 juin 2018. (Crédit : armée israélienne)
Le chef du Shin Bet a déclaré qu’un des moyens mis en œuvre par son agence pour réagir efficacement aux attaques menées par des « loups-solitaires », qui ont déconcerté les services de sécurité du monde entier ces dernières années, était l’usage de procédés technologiques avancés, notamment le « big data », une quantité énorme d’informations à partir de laquelle les chercheurs peuvent faire des prévisions.
« Les services de sécurité du Shin Bet ont su s’adapter et avoir recours à des outils opérationnels et technologiques afin de trouver les assaillants à temps », a-t-il dit.
« L’investissement du Shin Bet dans les évolutions technologiques du monde du ‘big data’ et de l’intelligence artificielle a permis de faire un bond en avant, depuis l’extraction de renseignement jusqu’à la prédiction de renseignement afin d’empêcher les attaques terroristes et les intentions terroristes avant qu’elles se concrétisent », a-t-il dit.
Argaman a ajouté que le Shin Bet comptait également sur « les méthodes de renseignement classiques pour combattre le terrorisme ».
Des soldats israéliens montent la garde à un arrêt d’autobus dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem le 19 octobre 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
A la fin de l’année 2015 et au cours de l’année 2016, Israël a été frappé par une vague d’attaques terroristes, principalement sous la formes d’attaques au couteau, d’attaque à la voiture-bélier et de fusillades, à travers Israël et la Cisjordanie.
Le Shin Bet et l’armée israélienne, ainsi que d’autres services avaient initialement du mal à empêcher ces attaques, après avoir passé des années à se former pour contrer les menaces posées par les groupes terroristes.
Au milieu de l’année 2016, le nombre d’attaques contre les civils israéliens et les soldats été revenu à un niveau habituel. Selon les responsables de la Défense, cette baisse était à attribuer à de nouvelles politiques mises en place pour lutter contre les attaques solitaires.
A moins grande échelle, les attaques menées par les « loups solitaires » se produisent toujours sur le sol israélien.
Lundi, Shuva Malka, une lycéenne israélienne de 18 ans a été poignardée et grièvement blessée par un Palestinien entré illégalement en Israël, alors qu’elle se rendait à une épreuve du baccalauréat, dans la ville d’Afula. Le Shin Bet a confirmé la caractère terroriste de l’attaque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

« 35 ans après, la France doit obtenir que les terroristes de la rue des rosiers soient extradés, jugés et punis ! »

Mercredi  soir, le député Meyer Habib a interpellé le Ministre des Affaires étrangères sur l’attentat de la rue des rosiers. Bref rap...