jeudi 14 juin 2018

” Kétorête de sécurité ” par Meyer Cohen....


Après la ”descente aux enfers” de Korah’ et après que furent “foudroyées” les 250 personnes qui s’étaient rangées de son côté, on aurait pu s’attendre à ce que les Bné-Israël en déduisent qu’Hachem n’avait pas approuvé cette révolte.
Et pourtant, certains d’entre eux n’ont pas trouvé mieux après une nuit de réflexion que d’aller invectiver Moché et Aharon, en les tenant, “eux”, responsables de la mort des 250. Comme il est dit: (17;6)  “Ils vinrent se plaindre dès le lendemain, à Moché et Aharon en leur disant : “Vous avez assassiné le peuple de D “”.
Ce comportement déclencha la colère divine comme il est dit: “Séparez-vous de ce groupe et Je vais les exterminer instantanément”.
Malgré les instructions d’Hachem à Moché et Aharon, de ne pas s’interposer,  Aharon obéit à son frère qui lui ordonne d’utiliser la Kétorête pour stopper la “maguéfa”, l’épidémie.
Nos Sages demandent comment Moché Rabénou savait-il que la Kétorête avait la faculté de stopper l’épidémie.  Rachi au verset 11 cite la Guémara Chabat p.89 qui enseigne que lorsque Moché Rabénou est monté sur le Mont Sinaï recevoir la Torah, les anges, après l’avoir mis à l’épreuve, lui ont chacun offert un présent. Le cadeau du malakh hamavet, l’ange de la mort, consistait à lui  enseigner comment stopper la mort par l’intermédiaire de la Kétorête.
C’est ce qui permit à Aharon d’intervenir, et le Rachi du verset 13 cite le midrach qui relate cette intervention sous la forme du dialogue suivant:
“Laisse-moi accomplir mon rôle”, dit l’ange de la mort à Aharon.
– Moché m’a ordonné de t’en empêcher, lui répondit-il.
– Quand les instructions du serviteur semblent contrecarrer celles du Maître, n’est-ce pas à Celui-ci qu’il faut obéir? Tu es envoyé par Moché tandis que moi je suis mandaté par le Créateur, et c’est donc à toi de t’incliner.
– Impossible, lui dit Aharon, Moché ne fait rien qui ne lui soit pas ordonné par Hachem. Ils sont tous deux à la porte du ohel-moed, allons leur demander”.
Et c’est pourquoi, poursuit Rachi, il est écrit dans le verset 15 “Aharon est revenu vers Moché à la porte du Ohél-Moed et la maguéfa s’est arrêtée!”
(Remarquons ici qu’il est écrit une deuxième fois que l’épidémie s’est arrêtée, comme pour souligner un moment de délibération au terme duquel Hachem a choisi d’entériner l’initiative de Moché Rabbénou).
La Kétorête est réputée pour favoriser parnassah, santé et “progression spirituelle”, pour nous ou pour nos proches. On peut lire une Kétorête indépendamment des prières journalières; soit en journée soit après minuit où son efficacité est optimale.
La Kétorête symbolise aussi l’ahavat Israël, l’amour de son prochain.
Il y a dans la Kétorête un ingrédient dont l’odeur est ”difficile” mais dont l’absence rend la Kétorête impropre. Cet ingrédient symbolise les “fauteurs” de notre peuple; en effet  nos sages enseignent à ce sujet: “Chaque jeûne public auquel aucun fauteur ne participe n’est pas considéré comme un jeûne public. “
En d’autre termes: si on veut organiser un “jeûne public” digne de se nom, on est forcé de faire en sorte que des personnes “éloignée de la Torah” y participent, ou bien à défaut se contenter de “jeûner en juif “.
Chabat Chalom Mévorakh

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gap: la publicité à la fillette voilée piétine les principes républicains parAurélien Marq.....

Dans une publicité pour sa gamme « kids », la marque de vêtements Gap montre une petite fille vêtue d’un voile. Or, un voile islamique ...