dimanche 17 juin 2018

Honte sur vous: l’administration Trump a sauvé 160 enfants d’un réseau de trafic sexuel, et vous les médias, avez caché l’info....


Une opération ordonnée par l’administration Trump contre un réseau de commerce du sexe dans la région d’Atlanta a permis des dizaines d’arrestations, et le sauvetage d’environ 160 enfants forcés de travailler comme esclaves sexuels.

Les médias d’information, qui ne sont plus du tout là pour rapporter l’information mais vous laver le cerveau, ont consacré des dizaines d’articles sur la poignée de main entre le président Macron et Donald Trump, montrant sous toutes les coutures et en gros plan comment Macron écrase les phalanges du président américain. Ah ! ça c’est de l’info qui change le monde ! Ah ! ça ce sont des sujets d’importance géopolitique majeure ! Ah ! ça c’est de l’analyse politique de haut vol ! Du vrai travail d’experts…
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
Mais parler de cette opération contre un réseau de trafic sexuel risquerait d’apporter au président Trump quelques marques de sympathie, alors les journalistes français, qui n’ont vraiment plus la moindre intention d’exercer leur métier et ne veulent surtout pas rapporter la vérité, ont décidé de la passer sous silence.
L’opération, connue sous le nom d’opération Safe Summer (1), a été ordonnée par l’administration Trump dans le cadre de la guerre qu’il a déclenchée contre le trafic sexuel d’enfants.
  • 149 enfants disparus et exploités comme esclaves sexuels ont été identifiés et localisés (les enfants étaient âgés de 3 à 17 ans).
  • 158 actions judiciaires (arrestations, inculpations, condamnations) ont été menées.
« Ce sont des crimes qui préoccupent particulièrement le FBI et les forces de l’ordre en général », a déclaré l’agent spécial adjoint en charge de l’opération Matt Alcoke à Mike Petchenik de WSB-TV.
« Les victimes, en tant qu’enfants, sont très vulnérables, et les délinquants peuvent provenir de n’importe quel milieu, des membres de gangs jusqu’à quelqu’un de haut placé et riche. »
Alcoke a déclaré que l’opération visait un commerce qui s’attaque aux enfants pendant les mois d’été.
« Il est important pour ceux d’entre nous qui avons la responsabilité d’enfants, les parents, les tuteurs, les frères et sœurs plus âgés, de ne pas laisser les enfants s’éloigner des cercles familiaux », a dit M. Alcoke.
Parmi les personnes interpellées se trouve Trevey Parks, un prédateur pédophile, « l’un des pires qu’il ait jamais vu » a précisé l’agent du FBI.
« Trevey Parks est l’un des pires des pires, » dit Alcoke. « Il a finalement été arrêté dans le cadre d’un effort conjoint entre nous et la police locale.
Les arrestations dans la région métropolitaine d’Atlanta englobaient une zone de 6 comtés, dont beaucoup comprennent des zones rurales et des zones haut de gamme. »
« Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de ce qui se passe ici », a déclaré Howard Miller, porte-parole du service de police d’Alpharetta.
Cette victoire contre la traite des êtres humains fait partie du programme permanent établi par le président Trump pour réprimer la traite des enfants à des fins sexuelles, qu’il a défini comme une priorité de son administration.
Au mois de mars 2018 (2), parlant d’un « affront à la dignité humaine », le Président Trump, lors d’une conférence de presse, avait déclaré :
« Mon gouvernement s’attachera à mettre fin à la pratique absolument horrible de la traite des êtres humains. Et je suis prêt à apporter toute la force et le poids de notre gouvernement, tout ce que nous pouvons faire, afin de résoudre cet horrible problème. »
Le Président a ensuite nommé neuf survivants de cette forme d’esclavage moderne pour siéger au Conseil consultatif des États-Unis sur la traite des êtres humains pour un mandat de deux ans.
 Précédemment, Trump avait déclaré janvier 2018 Mois national de la prévention de l’esclavage et de la traite des êtres humains.En février 2017, le Président Trump avait signé le décret exécutif 13773, contre les « organisations criminelles transnationales et la prévention du trafic international ».
Ce programme s’est déjà traduit par des milliers d’arrestations à l’échelle nationale.
160 enfants sauvés, ce n’est pas un fait divers, ce n’est pas une banale opération de police locale. Pratiquement aucun média grand public américain en a parlé. En France, aucun.
Cet article, qui compense le honteux et coupable comportement de mes cyniques collègues, a pour objectif que l’information circule enfin autour de ce drame humain souvent étouffé pour protéger l’image des communautés responsables, et dans le cas précis, pour empêcher la cote de popularité du président Trump de monter.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.
(1) https://www.fbi.gov/contact-us/field-offices/atlanta/news/press-releases/fbi-announces-results-of-operation-safe-summer
(2) https://www.whitehouse.gov/briefings-statements/president-donald-j-trump-working-end-human-trafficking/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu pourrait-il se réjouir de la démission de son ministre de la Défense ?

Liberman a peut-être doublé Bennett à droite, mais avec de nouvelles élections en vue, cela place le Premier ministre exactement là où ...