mercredi 27 juin 2018

Des hiérosolymitains juifs et arabes rassemblés au nom de l’amour du football....


C’était une soirée de buts et de franche camaraderie. Trois cent hiérosolymitains, Arabes et Juifs, se sont rassemblés pour Goals and Gates, un évènement en l’honneur d’un match de la Coupe du Monde lundi soir.
Organisé par Kulna Jerusalem au musée de la Tour de David, l’ancienne citadelle à l’entrée de la Vieille Ville de Jérusalem, cet évènement était le premier visant à rassembler différentes populations de la capitale autour de l’amour du football.
Kulna Jerusalem signifie « nous sommes tous Jérusalem » en arabe et en hébreu, et a été fondé en octobre 2016, par des hiérosolymitains arabes et juifs, qui souhaitent favoriser la coexistence dans la ville à travers l’amitié, le contact et la coopération. Le concept consiste à créer des opportunités pour l’interaction, lors d’évènements en hébreu et en arabe, afin que tout le monde participe.
L’an dernier, des milliers d’habitants de Jérusalem ont participé à un tournoi de backgammon organisé par Kulna Jerusalem.
« Il nous a semblé naturel d’aller sur le terrain, pour le jeu le plus populaire du monde », a déclaré Zaki Djemal, cofondateur de Kulna. « Nous formons des liens entre Jérusalem Est et Ouest sur la base de notre amour commun pour le jeu. »
Le spectacle de capoiera avant le match, à un évènement de Kulna Jerusalem, le 25 juin 2018. (Crédit : Ricky Rachman)
L’évènement de lundi soir comprenait un concours de tirs-au-but, de concerts, de peinture sur visage, et la projection du matche Espage-Maroc, sur des gros coussins avec des bols de pépites de graines de tournesol, la friandise typique des spectateurs du Moyen-Orient.
Cet évènement était une échappatoire des tensions constantes de la ville, a expliqué Djemal.
Mères et enfants, dont certaines en hijab et d’autres portant des perruques, conformément à la loi juive orthodoxe, se sont mélangées dans la cour de la citadelle pendant que les enfants prenaient part aux diverses activités.
« Nous avons découvert que les gens veulent en savoir plus sur l’autre », a déclaré Eilat Lieber, directrice du musé. « Nous savons que le peuple de Jérusalem peut se rencontrer et discuter même si certaines fois, la situation est complexe. »
Des résidents de Jérusalem de tous bords à un évènement de Kulna Jerusalem, le 25 juin 2018. (Crédit : Ricky Rachman)
La soirée a démarré par un spectacle de capoiera, un art martial brésilien souvent apparenté à une danse effectuée au son de rythme entraînant, par un groupe d’enfants et d’adolescents, et s’est poursuivie sur un concours de tirs-au-but. Onze jeunes ont tenté de marquer contre le gardien de but, un joueur professionnel local.
Après un concert de musique andalouse, la foule s’est rassemblée pour regarder le match Espagne-Maroc, qui s’est terminé sur un match nul.
Les événements culturels de Kulna, qui se déroulent périodiquement dans l’année, sont essentiels, selon Djemal.
Zaki Djemal, l’un des fondateurs de Kulna Jerusalem, une organisation qui favorise les liens entre Arabes et Juifs autour d’évènement multiculturels. (Crédit : Shlomi Yosef)
« Il y a quelque chose dans ces interactions qui sont chargées de sens, parce qu’elles facilitent la confiance », explique Djemal, qui a ajouté qu’il était motivé par son amour pour Jérusalem, une ville qui est fondamentalement soumise à la ségrégation, avec peu d’interaction entre Arabes et Juifs.
« Je sais que je peux faire une différence à Jérusalem et ce qui se passe ici peut faire une différence dans le reste de la région. C’est une façon pour moi d’agir le conflit à petite échelle. »
Alors que le soleil se couchait sur les pierres de la citadelle, les participants se sont détendus sur des coussins et des chaises pour regarder le match sous le ciel étoilé de Jérusalem.
Trois autres évènements de Kulna Jerusalem seront organisés pendant les demi-finales les 10 et 11 juillet, et pour la finale le 15 juillet. Suivez la page Facebook Kulna Jerusalem pour en savoir plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Histoires courtes et sans morale, Michèle Mazel....

Il y a quinze jours un grave accident de la route de la Mer morte a causé la mort de six ouvriers arabes de Jérusalem qui voyageaient d...