mercredi 27 juin 2018

Des avions israéliens frappent un avion cargo iranien à Damas ©


Des sources de l’armée syrienne : Des missiles aéroportés israéliens ont frappé un avion-cargo iranien Ilyushin Il-76 déchargeant des munitions à l’aéroport militaire de Damas mardi 26 juin. Les frappes ont fait exploser l’avion, provoquant un certain nombre de victimes non identifiées, selon d’autres sources.
Ailleurs, il y a eu de fortes explosions juste au nord de la frontière entre le Golan et la Syrie. Le porte-parole de l’armée syrienne a déclaré qu’ils avaient été provoqués par des missiles anti-aériens syriens visant des avions de combat israéliens en intrusion au-dessus du village de Khader, dans la poche de Beit Jinn, dur le Mont Hermon, face aux avant-postes de Tsahal.
Les sources militaires de DEBKAfile n’excluent pas la possibilité que l’attaque de l’avion-cargo iranien ait été menée par des missiles sol-sol israéliens plutôt que par ses forces aériennes. Cette forme d’attaque de Tsahal est réapparu, ces dernières semaines, contre des cibles iraniennes et syriennes de l’autre côté de la frontière.
Dans une troisième arène, l’armée syrienne et une milice chiite du Hezbollah ont avancé mardi à la frontière irakienne et, selon une source militaire syrienne, ont capturé le poste 400, au poste frontalier provisoire. Cela a ouvert la porte à l’entrée en Syrie, pour la deuxième fois, des milices chiites irakiennes sous le commandement des Gardiens de la Révolution iraniens. Leur tentative précédente de traverser les 17 et 18 juin a été pilonnée par l’armée de l’air israélienne, obligeant les miliciens irakiens à se retirer. Si l’armée syrienne prétend s’être emparé du poste 400, la Syrie peut offrir à l’Iran une autre opportunité d’ouvrir un pont terrestre de Téhéran à travers l’Irak et jusqu’à la Méditerranée, inversant ainsi l’effet de l’action précédente israélienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu pourrait-il se réjouir de la démission de son ministre de la Défense ?

Liberman a peut-être doublé Bennett à droite, mais avec de nouvelles élections en vue, cela place le Premier ministre exactement là où ...