jeudi 31 mai 2018

Michaël Oren remercie les Etats-Unis pour leur soutien à l’ONU..


Le vice-ministre Michael Oren a évoqué la séance du Conseil de sécurité qui se tiendra mercredi à 15h00 (heure américaine) pour condamner les tirs depuis la bande de Gaza en direction des populations civiles en Israël.
Il a noté avec satisfaction que pour la première fois depuis plus de dix ans, le Conseil de sécurité de réunira…pour prendre la défense d’Israël et dénoncer les organisations terroristes! Michael Oren a attribué ce changement positif “au leadership moral du président américain Donald Trump et de l’ambassadrice à l’ONU Nikki Haley, clairement engagés aux côtés de leur plus proche allié Israël”.
Michel Oren, ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis durant une partie de l’ère Obama, fut ensuite l’un des plus grands critiques de la politique de l’ancien président et de ses proches envers Israël. Dans un livre qu’il a publié en 2016 – Ally – et dans lequel il évoque ses mémoires comme représentant d’Israël à Washington, il dénonce notamment le mépris – l’aversion parfois – qui s’exprimait au sein de l’Administration américaine, jusqu’au plus haut niveau, envers le gouvernement israélien et son Premier ministre Binyamin Netanyahou. Dans  cet ouvrage, il a également accusé Barack Obama d’avoir trahi Israël en poussant à la signature de l’accord avec l’Iran.
A l’occasion de la séance du Conseil de sécurité, les Etats-Unis ont rédigé et fait circuler oarmi les membres une ébauche de déclaration condamnant “dans les termes les plus forts les tirs de roquettes à l’aveugle par des terroristes palestiniens dans la bande de Gaza en direction d’Israël”.
L’émissaire spécial de l’ONU au Proche-Orient, Nickolay Mladenov doit présenter un compte-rendu de ces deux journées aux membres du Conseil. Mardi il avait sévèrement – et pour une fois – condamné les tirs indistincts d’obus et de roquettes sur des populations civiles.
L’ambassadeur d’Israël à l’ONU Dany Danon a également noté avec satisfaction la tenue même d’une telle réunion – preuve que l’ONU est descendue bien bas – et a appelé le Conseil de sécurité à non seulement condamner les organisations terroristes par des mots mais également par des mesures concrètes. Il a notamment demandé ce qui aurait dû être le cas depuis fort longtemps, que l’ONU déclare officiellement le Hamas comme étant une organisation terroriste. “Il est temps que l’ONU traite le Hamas et ses dirigeants de la même manière dont elle a traité Al Qaïda et Daesh et les leurs”, a dit l’ambassadeur.
Il reste à savoir comment le texte américain sera reçu par les membres du conseil, et si certains ne vont pas exiger une résolution “équilibrée” dénonçant également “des représailles disproportionnées” de la part de Tsahal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un couple refuse une poignée de main du sexe opposé, la Suisse leur refuse la nationalité....

La Suisse a été envahie comme le reste de l’Europe de l’Ouest, mais elle n’a pas totalement baissé son pantalon ni renoncé à ses valeur...