vendredi 9 février 2018

France : un journaliste juif israélien a infiltré les mosquées des Frères musulmans (UOIF) Vidéo !


Israël. Depuis plus de 15 ans, le journaliste et parrain de ses reportages apparaît dans le journal télévisé de la chaîne 10, rapportant ses enquêtes dans le monde arabe.

Pendant deux mois au cours des deux dernières années, Yehezkeli est devenu quelqu’un de tout à fait différent: Sheikh Abu Hamza. Il a utilisé cette identité – et quelques autres aussi – pour filmer une série documentaire sur le rôle des Frères musulmans dans les rues d’Europe et des États-Unis. La diffusion de la série en cinq parties, intitulée « Fausse identité », a débuté par la France il y a deux semaines sur la chaîne israélienne.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« La France ne sait pas encore qu’elle est sous la menace d’un jihad silencieux »

C’est le documentaire choc de la rentrée 2018 en Israël… Zvi Yehezkeli est journaliste spécialiste du monde arabe. Arabisant, ancien membre des services secrets israéliens, c’est un habitué des scoops et des infiltrations. En 2012 déjà, il s’était fait passer pour un journaliste palestinien sur les traces du djihad européen. Il récidive cette année avec « Fausse identité », un documentaire en 5 épisodes où il endosse cette fois les habits de Hajj Abou Hamza, richissime cheikh du Moyen-Orient venu financer les Frères musulmans en Occident pour y propager un djihad silencieux. La chaine du Qatar Al Jazeera vient de publier un article en arabe sur ce documentaire évènement…



Dans la première partie, Yehezkeli – ou Abu Hamza, équipé des caméras et des micros secrets – a exploré les mosquées, les écoles et les librairies de la communauté musulmane de Paris.
« Le monde occidental ne rapporte pas toujours ces choses parce qu’ils ne comprennent pas leur importance », a déclaré Yehezkeli au Jerusalem Post. « Je pense que le travail d’un journaliste est de rapporter sur les choses que nous ne comprenons pas. »
Yehezkeli s’est fixé pour objectif de montrer l’infrastructure et l’influence des Frères musulmans à Paris.
« Je pense que les gens devraient voir leur double langage, leur approche des mosquées et des écoles, et leurs tentatives de contrôler la communauté musulmane en France et ailleurs en Europe », a-t-il dit.
Pour effectuer cette infiltration, Yehezkeli a changé son image et sa manière de s’habiller, a dû être «briefé» et conseillé par des habitants locaux sur la façon de se comporter en tant que musulman et il s’est procuré de faux documents avec son faux nom et sa nouvelle photo.
Mais malgré tous ces préparatifs et le fait qu’il parle couramment l’arabe, il y a eu des moments où Yehezkeli a dit qu’il craignait pour sa vie.
« Vous avez vu, dans le premier épisode, ce moment dans la mosquée en France », a-t-il dit. Yehezkeli a pensé que certaines personnes à proximité avaient découvert son identité, « et on m’a donné l’ordre de sortir de là. »
Le journaliste a reçu des critiques disant que le spectacle sert à semer la peur, qu’il donne du crédit à l’extrême droite et à la théorie du Grand remplacement, et qu’il dépeint les événements quotidiens de manière caricaturale.
En effet, répond-il, le fait que les écoles financées par l’Etat français enseignent l’Islam et le Coran n’a rien d’alarmant, ni de quoi faire peur.
Dans les librairies, on trouve partout les livres et les enregistrements de Yusuf al-Qaradawi. Là c’est autre chose. Qaradawi est un religieux extrémiste dont les œuvres sont interdites en Arabie Saoudite. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt en Egypte, et n’est pas autorisé à entrer aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France. Mais ses livres de haine sont en vente libre, et ils sont partout.
« L’islam est une foi légitime comme toute autre foi dans le monde », explique Yehezkeli « jusqu’au moment où ses politiques et ses organisations essaient d’imposer une version extrémiste de l’islam aux autres musulmans. C’est l’un des problèmes des Frères musulmans… Il y a une raison pour laquelle ils ont été expulsés des pays arabes ; et il y a une raison pour laquelle ils opèrent maintenant dans l’Ouest. »
Zvi Yehezkeli
La famille de Yehezkeli a fini par s’habituer à certains de ses « voyages », certains plus inhabituels et plus dangereux. «Je leur disais à la fin de chaque voyage que tout allait bien», a-t-il dit.
Les prochains épisodes, a déclaré Yehezkeli, montreront des images de la France ainsi que ceux sur son voyage pendant lequel il se présentait comme un réfugié syrien voyageant de Turquie en l’Allemagne.
Les deux derniers épisodes se concentrent sur les États-Unis.
« Les plus grandes révélations dans cette série se font aux Etats-Unis », a déclaré Yehezkeli. « C’est plus fort que tout le reste dans le programme. »
Notre confrère LPHInfo.com relève que le documentaire « provoque de fortes réactions dans le monde arabo-musulman », certains musulmans particulièrement paranoïaques allant même jusqu’à dire que les juifs vont détruire l’islam de l’intérieur, d’autres, qui connaissent le vrai visage et les vraies intentions des Frères musulmans, saluent le courage du journaliste.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu pourrait-il se réjouir de la démission de son ministre de la Défense ?

Liberman a peut-être doublé Bennett à droite, mais avec de nouvelles élections en vue, cela place le Premier ministre exactement là où ...