vendredi 21 juillet 2017

"L'UNESCO est partenaire à part entière dans l'incitation palestinienne"


"L'UNESCO est un partenaire à part entière de la fausse incitation des palestiniens et de l'islam radical qui affirment que al-Aqsa (une mosquée construite sur le Mont du Temple Juif) est en danger," a déclaré l'ambassadeur d'Israël à l'UNESCO (Paris), Carmel Shama HaCohen.

HaCohen a déclaré qu'Israël espère voir la fin de l'incitation qui provient d'histoires sensationnelles et fausses publiées par les medias arabes et palestiniens sur le Mont du Temple.

Cette année, le conseil exécutif de l'UNESCO et son comité du patrimoine mondial ont adopté une résolution qui désavoue la souveraineté israélienne sur le Mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem. Cela suit deux années de résolutions qui ignorent également les liens juifs avec le Mont du Temple, ainsi que la ville de Jérusalem dans son ensemble, en se référant au site le plus sacré du judaïsme uniquement par le nom qui lui a été donnée par les musulmans.

Il parlait alors que des tensions sont ressenties dans la vieille ville de Jérusalem depuis que trois terroristes arabes aient commis un attentat sur le Mont du Temple vendredi dernier, tuant deux policiers israéliens. Les terroristes ont été abattus et tués par la police israélienne alors qu'ils tentaient de fuir le site de l'attaque.

La décision d'Israël de placer des détecteurs de métaux aux entrées du site par s'assurer que des armes n'y soient pas introduite a suscité l'indignation chez les fideles musulmans, qui préféreraient d'autres attaques terroristes plutôt que de passer sous un portique de sécurité.

Au lieu d'entrer sur le Mont du Temple, les musulmans ont tenus des prières juste à côté des détecteurs de métaux posés à la Porte des Lions en signe de protestation.

Shama HaCohen a déclaré qu'il était certain qu'en octobre, le conseil exécutif de l'UNESCO condamnerait Israël pour avoir placé des détecteurs de métaux sur le site. Le texte de cette résolution indiquera très probablement que les détecteurs de métaux nuisent à l'intégrité du site, à la liberté de culte et au statu quo de la région.

Pour aider à remédier à la situation, son bureau a demandé à la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, de condamner toute tentative d'utiliser le Mont du Temple comme lieu pour lancer des attaques terroristes.

Il est important que Bokova affirme que l'incitation et le terrorisme sont les véritables menaces ici, a déclaré Shama HaCohen. La lettre envoyée par son bureau dit : "la vieille ville de Jérusalem et ses murs, y compris le Har Habait (Mont du Temple), est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO et, en tant que directeur général de cette organisation, je vous exhorte fortement à condamner cette attaque mortelle et honteuse qui s'est produite sur un site du patrimoine mondial de l'UNESCO."

"En outre, je vous exhorte à condamner l'utilisation du Har Habait (Mont du Temple) comme un lieu de lancement d'attaques terroristes contre Israël et de condamner aussi les violations par les terroristes de la sainteté de ce lieu sacré," dit la lettre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Marathon Netanyahu-Poutine sur la crise kurde ©

Le Général Sergeï Shoïgu n’avait pas encore décollé d’Israël, mercredi 18 octobre, que les chefs des armées syrienne et iranienne s’ent...