dimanche 23 juillet 2017

Lieberman exige une condamnation de l’attentat de Halamish de la part d'Abbas....


Mahmoud Abbas n'a toujours pas fait de commentaires publics sur l'attaque terroriste perpétrée à Halamish
Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré samedi qu'Israël exigeait une condamnation "rapide" de l'attaque terroriste perpétrée vendredi soir dans une maison de l'implantation de Halamish de la part de Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne.
Lieberman s'est rendu samedi sur les lieux de l'attentat, qui a coûté la vie à trois Israéliens et où une autre personne a été gravement blessée lors d'une attaque au couteau perpétrée par un terroriste palestinien, qui s'est infiltré dans une maison où une dizaine de personnes étaient réunies pour le traditionnel repas de Shabbat.
Le ministre a indiqué qu'Abbas doit "condamner clairement le massacre commis hier contre une famille innocente qui ne posait aucun danger à personne, un massacre terrible contre une famille au cours d'un repas de Shabbat".
Lieberman a été rejoint dans sa visite par le chef d'Etat-major de l'armée, Gadi Eizenkot. Les deux hommes ont été tenus informés par les commandants militaires locaux.
Après avoir consulté les commandants de la Cisjordanie, Lieberman a indiqué que la maison du terroriste serait rapidement démolie.
Suite à l'attaque, l'armée israélienne a envoyé samedi matin une division dans le village de Kaubar, d'où est originaire le terroriste Omar el-Abed, un Palestinien de 19 ans, qui avait publié peu de temps avant de s'infiltrer dans l'implantation un message sur sa page Facebook où il écrivait notamment: "Tout ce que j'ai c'est un couteau acéré et je répondrai à l'appel de (la mosquée) Al-Aqsa".
"Pendant la nuit, les forces israéliennes ont pris les mesures de la maison de l'assaillant (en vue de sa destruction) dans le village de Koubar, y ont recherché des armes et confisqué de l'argent utilisé à des fins terroristes", a indiqué plus tôt la porte-parole de l'armée.
Des ingénieurs ont par ailleurs été envoyés afin de préparer la démolition de sa maison.
Pierre Klochendler - i24NewsL'implantation israélienne de Halamish au lendemain de l'attaque terroriste palestinienne, 22.07.2017
Pierre Klochendler - i24News
En outre, l'armée a déclaré samedi que des coups de feu avaient été tirés toute la nuit dans une synagogue de l’implantation d’Avnei Hefetz, à l'ouest de Tulkarem.
Les résidents ont déclaré avoir entendu des coups de feu pendant la nuit. Une recherche menée dans la matinée a révélé un trou de balle dans un mur de la synagogue. L'armée a ouvert une enquête.
Mahmoud Abbas n'a toujours pas fait de commentaires publics sur l'attaque terroriste de vendredi soir. Le président de l'Autorité palestinienne a toutefois annoncé un "gel des contacts" avec Israëltant que les nouvelles mesures de sécurité mises en place par l'Etat hébreu autour du Mont du Temple ne seraient pas annulées.
Les tensions sont allées crescendo depuis une semaine après une attaque qui a coûté la vie à deux policiers israéliens le 14 juillet dans la vieille ville de Jérusalem.
Après avoir découvert que les armes des terroristes avaient été cachées sur le Mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les musulmans), Israël avait décidé d'installer des détecteurs de métaux aux entrées de ce site ultra-sensible.
Après avoir débuté à Jérusalem-Est, les heurts se sont propagés à la Cisjordanie où 3.000 Palestiniens se sont rassemblés en plusieurs points, les affrontements les plus violents ayant lieu à Qalandya, près de Ramallah, et à Hébron.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire