dimanche 23 juillet 2017

La musique dans ces 3 semaines douloureuses (Ben Hamétarim)...


  • entete2
  •  La musique dans ces 3 semaines douloureuses (Ben Hamétarim). Partie1
    Cette semaine nous allons étudier ensemble les Halakhot concernant la musique dans ces semaines douloureuses.
    Il est important de rappeler, concernant les lois des 3 semaines et de Tichâ Béav, comme pour les lois de deuil, il y a beaucoup de coutumes, personnellement, je vous rapporte les Halakhot selon l’opinion du Rabbi Obadia Yossef z.t.l., si vous avez des coutumes interdisant ce que le Rav z.t.l. permet, respectez vos coutumes, par contre, si vous n’en n’avez pas, il est bon de suivre les lois que je vous envoi.
    La musique dans ces semaines douloureuses.

    Halakha No 1

    Pendant la période de Ben Hamétsarim du 17 Tamouz jusqu’au 9 Av au soir, on ne doit pas autoriser les mariages, les danses, l’écoute de la musique à la radio sur cassette ou sur disque.
    Certains décisionnaires permettent d’écouter des chansons douces, non accompagnées d’instruments de musiques (chants a Capella), comme des prières ou autres car l’interdiction est : si la musique provoque la joie ou la danse.
    Il est recommandé (et non interdit) que l’on puisse reconnaitre que ce sont des voix humaines et non des voix d’imitation d’instruments de musique.
    Références :  Rabbi Moché Bar Maïmone z.t.l dans le Rambam Halakhot Taâniyot Chapitre 5 Halakha 14, Rabbénou Achèr z.t.l. dans le Tour Siman 560, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh Ora’h Haim Siman 560 Saïf 13 et dans le Siman 493 , Rabbi Yoël Sirkiss z.t.l  dans le Baït Hadach Siman 560, Rabbi Abraham Gombiner z.t.l dans le Maguen Abraham Siman 493 Saïf Katan 1 et Siman 551 Saïf Katan 10 et Siman 560 Saïf Katan 9, Rabbi Yéhyiel Mikhal Halévy Epstein z.t.l  dans Aroukh Hachoul’han Siman 560 Saïf 2,Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yéhavé Daât volume 6 Siman 34 et volume 3 Siman 30 et dans H’azon Ovadia sur les Halakhot de Yom Tov page 258, Rabbi Its’hak Yossef Chlita Yalkout Yossef  Halakhot Moâdim pages 527 à 587 , Responsa chevet Hakéhati volume 1 siman 189, Rabbi Binyamin Hotta Chlita Ki Ba Moëd Taânit page 31,  Rabbi Chlomo Louria le MaHarchal z.t.l. dans son Responsa Yam Chel Chlomo de la Guémara Guitine volume 1 page 17, Rabbi Moché Feinstein z.t.l dans son Responsa Iguérot Moché section Ora’h Haïm volume 1 Siman 166, Rabbi Éliézer Yéhouda Waldenberg dans son Responsa Tsits Eliézer volume 16 Siman 19 et volume 15 Siman 33, Rabbi Chmouël Halévy Wosner z.t.l  dans son Responsa chevet HaLévi volume 1 Siman 189 et volume 8 Siman 127 et dans le volume 2 Siman 57 et dans Elé Hem Moâday volume 4 Siman 96, Rabbi Yaâkov Weiss dans son Responsa Minhat Yits’hak volume 1 Siman 111, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans le Responsa Ben Péssah LéChavouôt  chapitre 15, Rabbi Hay Gaon z.t.l. et la plupart des Richonim à condition que ce soit LéChem Chamaïm, , Rabbi Yits’hak Yossef Chlita Yalkout Yossef  Halakhot Moâdim pages 527 à 587. , Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd Taânit page 31,
    Une personne qui est un peu triste n’est pas autorisée à écouter de la musique, mais si elle souffre d’angoisse, elle sera autorisée à écouter de la musique (musique de Torah) jusqu’à Roch Hodech Av.
    Un malade des nerfs sera autorisé même le jour de Tichâ Béav.
    Références : Rabbi Ben Tsion Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsiyone volume  3 Perek 25, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd lois des 3 semaines page 33 Saïf Katan 75, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans Halikhot Chlomo  page 361, Responsa Divré Chalom Volume 4, Piské Halakhot  Ot 80.

    Halakha No 2

    Il est permis de faire écouter de la musique à une personne malade même en bonne santé pour remonter son moral.
    Références : Rabbi Ben Tsion Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsiyone volume  3 Perek 25, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd lois des 3 semaines page 33 Saïf Katan 75, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans Halikhot Chlomo  page 361, Responsa Divré Chalom Volume 4, Piské Halakhot  Ot 80.
    Il est permis de laisser la musique du téléphone, ou un disque téléphonique, un air de musique dans le bus ou le métro ou un cours avec un fond musical, mais celui qui s’en abstient, que la bénédiction repose sur lui.
    Références : Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd, page 32 a reçu l’approbation de Rabbi Achèr Weiss Chlita auteur du Minhat Achèr, Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l. dans Achré Aïch, Saif 27.

    Aphorisme

    Pleurer a toujours été un moyen de sortir les choses profondément enfouies 
  •  La musique dans ces 3 semaines douloureuses (Ben Hamétarim). Partie2

    Halakha No 1

    Il est permis d’écouter des disques ou des enregistrements qui accompagnent les Téhilim, une petite musique de fond, mais pas une musique forte.
    Références : Rabbi Yéhouda Naki chlita au nom de Rabbi Ôvadia Yossef z.t.l. dans le Responsa Maâyan Omer Volume 3 page 99.
    Les personnes qui voyagent d’une ville à l’autre et qui ont peur de s’endormir au volant, seront autorisées à mettre de la musique (de Torah) pour se concentrer dans la conduite.
    Références : Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd, page 33 a reçu l’approbation du Rabbi Acher Weiss Chlita, Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l. dans Achré Aïch, Volume 3, page 458. Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Chaâr Hatsiyoun  Saïf Katan 25, Rabbi Gabriel Zinner Chlita dans Nité Gabriel volume 3 chapitre 53 Saïf 7 à 9.
    Une personne habituée à écouter de la musique pendant son entrainement de gymnastique sera autorisée à écouter de la musique jusqu’à Roch Hodech Av mais pas après.
    Références : Rabbi Betsalel Stern z.t.l. dans le responsa Betsel Ha- Hokhma v 6 siman 61 Ot 7, Rabbi Binyamin Hotta chlita page 32, Rabbi Tsvi Reizman chlita dans son Responsa Rats Catsvi Ot 11 et 9, Rabbi Yossef Chalom Eliachiv z.t.l. Saïf 25, Rabbi Dov Aharon Brizman Chlita dans le Responsa Chalmé Hova section Ora’h Haïm Siman 78,

    Halakha 2

    Pour gagner sa Parnassa il sera permis de jouer de la musique chez des non-juif  jusqu’à Roch Hodech Av.
    Références : Rabbi Moché Feinstein z.t.l .  dans son Responsa Iguérot Moché section Ora’h Haïm volume 3 Siman 87,  voir aussi le Responsa seder pessah Kéhilkhato chapitre 12 Saïf 16, Rabbi Eliézer Waldenberg z.t.l  dans son Responsa Tsits Eliézer volume 16  Siman 19, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans Halikhot Chlomo page 412, Rabbi Abraham David Wahrman z.t.l. de Voutchatch dans Echel Abraham sur Choul’han Âroukh  Ot 10, responsa Helek Lévy siman 184, Rabbi Yossef Haïm z.t.l dans Ben Ich Hay 1ere année Paracha Dévarim Saïf 5, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l.  dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 156, Rabbi Yaacov Yossef dans Béita Ahichéna Halakhot Ben Amétsarim. Rabbi Simha Bamberguer HaLévy  z.t.l. dans son Responsa Zékher Simha page 67, Rabbi Eliézer Waldenberg z.t.l  dans le Responsa Tsits Eliézer volume 16  Siman 19, Rabbi Betsalel Stern z.t.l  dans son Responsa Betsel Ha-Hokhma Volume 6 Siman 61, Rabbi Ben Tsiyon Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsiyone Volume 3 Pérek 25 Siman 2.
    Une personne qui étudie la musique et dont l’arrêt de 3 semaines provoquerait une perte financière ou un oubli de son étude, sera autorisée à continuer son étude jusqu’à la semaine de Tichâ Béav à condition de ne pas s’entraîner à la maison avec sa famille.
    Références : Rabbi Moché Feinstein z.t.l .  dans son Responsa Iguérot Moché section Ora’h Haïm volume 3 Siman 87,  voir aussi le Responsa seder pessah Kéhilkhato chapitre 12 Saïf 16, Rabbi Eliézer Waldenberg z.t.l  dans son Responsa Tsits Eliézer volume 16  Siman 19, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans Halikhot Chlomo page 412, Rabbi Abraham David Wahrman z.t.l. de Voutchatch dans Echel Abraham sur Choul’han Âroukh  Ot 10, responsa Helek Lévy siman 184, Rabbi Yossef Haïm z.t.l dans Ben Ich Hay 1ere année Paracha Dévarim Saïf 5, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l.  dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 156, Rabbi Yaacov Yossef z.t.l. dans Béita Ahichéna Halakhot Ben Amétsarim. Rabbi Simha Bamberguer HaLévy  z.t.l. dans son Responsa Zékher Simha page 67, Rabbi Eliézer Waldenberg z.t.l  dans le Responsa Tsits Eliézer volume 16  Siman 19, Rabbi Betsalel Stern z.t.l  dans son Responsa Betsel Ha-Hokhma Volume 6 Siman 61, Rabbi Ben Tsiyon Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsiyone Volume 3 Pérek 25 Siman 2.

    Aphorisme

    Pleurer, c’est ressentir, c’est être humain.
  •  Quand est-il permis d’écouter la musique dans ces 3 semaines douloureuses (Ben Hamétarim). Partie3

    Halakha 1

    Pour une Sim’ha (une joie) d’une Mitsva, les Séfaradim et les Yéménites, sont autorisés à écouter de la musique même pendant la semaine de Tichâ Béav, exemple :
    a)Pour une Brith Mila en son temps ou pas,
    b)Un Pidion Haben,
    c)Un Chévâ, Bérakhot,
    d)Un Syoum Massekhet (fin d’étude d’un livre du Talmud),
    e)Le jour même de l’inauguration d’une maison,
    f)Le jour même de l’intronisation d’un Sefer Torah.
    g)Pour une Bar Mitsva en son temps (13 ans et 1 jour), il est permis d’écouter de la musique jusqu’à la veille de Roch Hodech Av, les Ashkénazim l’interdisent à partir du 17 Tamouz.
    h)pour une Sim’ha (une joie) d’une Mitsva, les Ashkénazim l’interdisent, mais si dans leur ville la coutume s’est répandue d’écouter de la musique, alors ils seront autorisés à le faire.
    Références Rabbi Yaakov Haïm Sofer z.t.l dans Kaf Hahaïm Siman 551 Ot 40, Rabbi Yitshak Ratsavi Chlita dans Choul’han Aroukh Hamékoutsar Volume 3 Page 122, , Rabbi Yisraël Pessa’h Feinhandler dans le Responsa Avné Yachfé Volume 1 Ora’h Haïm Siman 113, Rabbi Menaché Klein z.t.l. dans le Responsa Méchané Halakhot  Volume 6  Siman 109, Rabbi Yéhouda Naki Chlita dans le Responsa Maâyan Omer Volume 3 Page 146, Rabbi David Yossef Chlita dans Torat Hamoâdim Page 121, Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l. dans Achré Aïch Volume 3 Page 458, Rabbi Moché Yéhochouâ Yéhouda Leïb z.t.l. le Maharil Mouline dans son Responsa Maharil dans les Halakhot Irouvé Hatsérot, Rabbi Haïm Ben Bénisty z.t.l dans Knesset Haguédola section Even Haézer Siman 65 Ot 1, Rabbi Abraham Gombiner z.t.l dans le Maguen Abraham Siman 493 Saïf Katan 1 et Siman 551 Saïf Katan 10, Rabbi Haïm Palaji z.t.l. dans son Responsa Péoulat Tsadik Siman 166, Rabbi Haïm Yossef David Azoulayz.t.l  dans Haim Chaal volume 1 Siman 21, Rabbi Ovadia Yossef  z.t.l. dans Yéhavé Daât Volume 1  Siman 45 et volume 6 Siman 34 et dans H’azon Ovadia sur les Halakhot des jeûnes Pages 151 et 153, Rabbi Moché Feinstein z.t.l .  dans son Responsa Iguérot Moché Ora’h Haïm volume 1 Siman 166 et volume  3 Siman 87 et volume 6 Siman 21 Ot 4, Rabbi Éliézer Yéhouda Waldenberg dans son Responsa Tsits Eliézer volume 15 Siman 33,  Rabbi Yits’hak Yaâkov  Weiss z.t.l. dans son Responsa Min’hat Yits’hak Volume 1  Siman  111, Rabbi Haïm Élâzar Chapira z.t.l de Mounkatch dans son Responsa Ot Haïm VéChalom volume  Siman  265 Ot 29, Rabbi Yits’hak Yossef Chlita dans Yalkout Yossef Siman 551 Saïf 6 et saif 493 Saïf  20 et Yalkout Yossef au Siman 493 Saïf 8.

    Halakha 2

    Il est permis de faire écouter de la musique de la musique douce ou de la musique classique dans les cas suivant:
    a)Pour endormir les enfants,
    b)pour se calmer,
    c)en thérapie,
    d)pour les personnes âgées en convalescence,
    e)pour des malades,
    Références :Hamaguiyah Lémordékhi au nom de Tosfot, Rabbi Avner Ifergan Chlita dans son Responsa Divré Chalom Volume 4, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd lois des 3 semaines page 33 Saïf Katan 75, Rabbi Chlomo Zelmann Oyrbakh z.t.l dans Halikhot Chlomo  page 361, Rabbi Chmouël Halévy Wosner z.t.l  Responsa Chevet Halévy volume 2 Siman 69 et volume 8 Siman 127, Rabbi Eliyahou Chlézinguer Chlita dans Choaline VéDorchine volume 4 Siman 37, Rabbi Moché Chik z.t.l. dans son Responsa MahaRam Chik section Yoré Déâ Siman 368, Rabbi Elyakim Lévanon Chlita témoignage écrit, Rabbi Gabriel Zinner Chlita dans Nité Gabriel Halakhot Pessah volume 3 chapitre 53 Saïf 7 à 9, Rabbi Israël Méïr HaCohen z.t.l  dans Chaâr Hastyoun Saïf Katan Saïf Katan 25, Rabbi Ménaché Klein Chlita dans le Responsa Méchané Halakhot Volume  6 Siman 106, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans son Responsa Yéhavé Daât volume 6 Siman 34, Responsa Binyane Ariel section Ora’h Haïm page 63 à 66, Rabbi Dov Aharon Brizman Chlita dans le Responsa Chalmé Hova section Ora’h Haïm Siman 78,Rabbané HaYéchivah Har Bérakha, Rabbi Chlomo Aviner Chlita dans son Responsa Chéélat Chlomo volume 6 page 74, Rabbi Éliézer Mélamed Chlita dans Péniné Haalakha Halakhot coutume du Ômer, Rabbi Moché Tsouriel Chlita dans son  Responsa page 47, Rabbi Yossef Kapah z.t.l. témoignage écrit, Rabbi Zelmann Néhamya Goldberg Chlita témoignage écrit, Rabbi Elyakim Lévanon Chlita témoignage écrit, Rabbi Tsiyon Aba Chaoul z.t.l dans Or Létsiyone volume  3 Perek 25, Rabbi Yaâkov Breïch z.t.l dans son Responsa Hélkat Yaâkov volume 1 Siman 62, Rabbi Yossef Chalom Éliachiv z.t.l, dans le Responsa Piské Halakhot  Ot 80.

    APHORISME DU PIRKE AVOT (Maximes de nos Pères)

    Rabbi Dostaï disait encore: «Celui qui est aimé des hommes est aussi aimé de D-ieu, et celui qui n’est pas aimé des hommes n’est pas non plus aimé de D-ieu.»

Par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël, Amen

  • Hiloulot 29 Tamouz
    • Rabbi Chlomo Yits’haki (Rachi) z.t.l. France (1040 – 1105).
    • Rabbi Alwan Chimon Avidani z.t.l, Kurdistan, auteur du Maâssé HaGuédolim décédé en 1881.
    • Rabbi Abraham Chaar Arié z.t.l.
    • Le Tanna, Rabbi Yo’hanan HaSandler z.t.l.
    • Rabbi Yossef Wasilsky z.t.l.
    • Rabbi Moché de Zalichin z.t.l, auteur du livre « Michpat Tsedeq ».
    • Rabbi Elon Sh. Avidini z.t.l, auteur du livre « Maassé HaGedolim ».
    • Rabbi Yitshak Benyamin Mendelowitz z.t.l, Responsable du Beth Din de Ladani, Brooklyh, N.Y.
    • Rabbi Yitshak Chraga Feivel Uraheftig z.t.l, orateur de la Yéchiva Belz à Jérusalem.
    • Rabbi Yohanan HaSandélar z.t.l, Méron Israël.
    • Rabbi Yéhoshoua Boaz z.t.l, auteur du Chilté Hagiborim, commentateur Italien, décédé en 1612.
    • Rabbi Moché de Zalishin z.t.l, auteur du Michpat Tsédek, décédé en 1831.
    • Rabbi Shmouel de Salant z.t.l, Jérusalem.
    • Par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël, Amen

Refoua Chelema et Réusite

  • Toutes les Halakhot sont dédiées pour la protection et la Réfoua Chéléma de tout le peuple d’Israël Amen et en particulier
    • mon épouse Sarah bat Fortuné,
    • Rabbi Haïm Chalom ben Bedra Chlita,
    • Haim Eliézer Ben Tilah
    • Anael bat Chlomo
    • Simha bat Julie Ghezala
    • Rav Shlomo ben Sarah
    Amen

Léilouy Nichmat

  • De tous les défunts du âm Israël et en particulier
    • Sarah Bat Rosa z.t.l.
    • Georges Yitshak Ben Hénéna ouben Chlomo z.t.l.
    • Gérard Guerchon Ben Yitshak
    • Fortuné Bat Camille Camouna
    • Rabbi Yossef Haïm Sitruk Chlita ben Emma, z.t.l.
    • Léon Yéhouda ben Rahel véElichä z.t.l
    • Lidia Soufir z.l.
    • Ephraim ben yehouda et Alice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aller de l’avant… par Avraham Azoulay...

Lors de cette fameuse réunion annuelle initiée par le ministère de l’Alya et de l’intégration, toutes et tous y étaient. La ministre So...