vendredi 16 juin 2017

Une nouvelle technologie israélienne a permis de lire sur une pierre d’il y a 25 siècles!


Encore une mauvaise nouvelle pour ceux qui nient encore le lien entre le peuple juif et la terre d’Israël. Grâce à une nouvelle technologie photographique mise au point à l’Université de Tel-Aviv, des chercheurs ont pu détecter un texte en hébreu ancien gravé sur une pièce en argile datant de l’époque du 1er Temple, c’est à dire entre les 11e et 5e siècles avant l’ère actuelle! 
Le texte évoque des approvisionnements en vin et nourriture à une unité militaire qui stationnait à la forteresse de Tel-Arad, site devenu aujourd’hui Parc national, à l’ouest de la capitale de l’Arava.
Le Dr. Barak Sover, qui travaille sur le découvertes archéologiques de ce site, raconte que le groupe de chercheurs dont il fait partie a mis au point cette nouvelle technique de photographie qui permet de voir ce que l’oeil humain ni les appareils actuels ne pouvaient voir. 
Cette pièce sur laquelle a été découverte ce texte se trouvait ainsi exposée depuis un demi-siècle dans le Musée d’Israël sans que personne n’ait pu se rendre compte qu’elle contenait un tel trésor. Seules quelques lettres avient été découvertes.
Le destinataire de ce message est un certain Elyashiv (prénom palestinien connu….), officier logistique à la forteresse de Tel-Arad et l’expéditeur est une certain Hanania, qui habitait probablement dans la région de Beer-Sheva. Celui qui était responsable de l’acheminement du convoi s’appelait Gealiyahou.
Le Dr. Sauver souligne que l’importance de cette découverte n’est pas autant le contenu du texte mais sa datation, les témoignages de ce genre datant de l’époque du 1er Temple étant par la force des choses plus rares que ceux des époques ultérieures. Il précise qu’il y même des mots inconnus jusqu’à présent des chercheurs et qui ne figurent même pas dans la Bible.
Depuis la mise au point de cette nouvelle méthode, les chercheurs ont décidé de l’utiliser pour toutes les pièces déjà trouvées datant de cette époque, qui pourraient peut-être dévoiler d’autres élements historiques de première importance. Dans les année 1960, l’archéologue Yohanan Aharoni avait découvert 91 débris dans ce même site de Tel-Arad.
L’équipe de chercheurs qui a mis au point cette méthode appelée « multispectorale » pensant qu’elle sera bientôt utilisée systématiquement lors des fouilles archéologiques.
On imagine alors l’ampleur du crime  historique et scientifique commis par le Waqf musulman qui depuis des années détruit et jette des vestiges juifs sous le Mont du Temple lors des travaux de construction d’une mosquée souterraine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Catherine Deneuve sur l'affaire Weinstein: "Il y a vraiment un déferlement qui est assez ignoble"

En pleine promotion de son nouveau film Tout nous sépare, l'actrice française a évoqué l'affaire Weinstein, producteur qu'el...