vendredi 30 juin 2017

Marrakech : Elle a tué un ressortissant français qui voulait la violer.....


Ahlam, une infirmière stagiaire de dix-neuf ans, s’est retrouvée, du jour au lendemain, impliquée dans une affaire de meurtre d’un ressortissant français installé à Marrakech. En compagnie de deux autres personnes dont une jeune fille, elle a été traduite, dimanche dernier, devant le parquet général près la Cour d’appel de la cité ocre avant d’être mise entre les mains du juge d’instruction.
Ahlam a fait la connaissance de François (un ressortissant français installé dans la cité ocre) chez une proxénète, il y a plus d’un an. Depuis, elle entretenait avec lui une relation amoureuse tout en lui rendant souvent visite, à son appartement situé au boulevard Moulay Rachid, à Gueliz. Possédant le double de la clé de l’appartement, elle n’hésitait pas à s’y rendre même seule, ou en y accompagnant son amant marocain, un jeune de vingt-six ans, avec lequel elle partageait des moments très intimes. La dernière fois, il y a deux semaines, elle se rend comme d’habitude à l’appartement de son amant François lorsqu’elle va être surprise.
Un Français de 46 ans, visiblement ami de François, s’y trouvait. Lui aussi squattait l’appart de temps en temps. Ce dernier s’adressa directement à la fille lui demandant ce qu’un mâle demanderait à une femelle. Il voulait même y aller rapidement et de force. La fille ne se laissa pas faire. Au fil de sa résistance, elle l’a poussé violemment. Tombant par terre, il a été d’abord blessé à la tête avant de succomber. Aussitôt, elle quitta l’appartement pour aller acheter un grand couteau et une scie et y retourner afin de couper le cadavre en morceaux. 
Pour empêcher les policiers d’identifier le cadavre, elle a lui a brûlé les doigts. Après quoi, elle a mis toute seule les morceaux du cadavre dans des sachets pour les éparpiller dans des poubelles installées dans la rue des Alaouites au quartier Gueliz, quartiers Mabrouka et à Hay Hassani. Avec la complicité d’un couple ami, une infirmière stagiaire et son amant, elle a jeté la tête dans un autre coin. Certes, tous les morceaux ont été découverts, le samedi 10 juin, mais la tête n’a jamais été retrouvée par les enquêteurs de la police judiciaire.
L’amant marocain d’Ahlam et le couple qui l’a aidée à se débarrasser des parties du cadavre ont été également arrêtés et traduits devant la justice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Choc à Yavné | Des jeunes israéliens se disputent au bord de la route, un camion passe et tue trois d’entre eux.....

Trois personnes ont été tuées et deux autres blessées gravement mardi matin quand un camion a percuté le groupe de jeunes qui se tenait...