vendredi 3 février 2017

En pleine détente, la Turquie enverra des ministres en Israël....


Après plus de 6 ans de relations compliquées, Yuval Rotem rencontre des responsables turcs à Ankara...


La Turquie enverra prochainement deux ministres en Israël pour renforcer la coopération bilatérale, ont annoncé mercredi les deux pays dans un communiqué commun, à la suite de la première rencontre entre des responsables de Jérusalem et Ankara en presque sept ans.

Les consultations politiques israélo-turques étaient menées par Yuval Rotem, le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, et son homologue turc.
« Tous les sujets bilatéraux pertinents seront examinés, et particulièrement la coopération dans les domaines comme l’énergie, l’économie, la culture et le tourisme », indiquait le communiqué.
« En conséquence, les deux parties ont accepté de renforcer la coopération dans les domaines cités par des échanges de visites ministérielles, des délégations culturelles, académiques et commerciales de haut niveau, à commencer par les prochaines visites des ministres turcs de la Culture et du Tourisme et de l’Economie en Israël. »
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, à droite, et l'ambassadeur israélien à Ankara Eitan Naeh après la cérémonie de présentation des lettres de créance à Ankara, le 5 décembre 2016. (crédit : Adem Altan/AFP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, à droite, et l’ambassadeur israélien à Ankara Eitan Naeh après la cérémonie de présentation des lettres de créance à Ankara, le 5 décembre 2016. (crédit : Adem Altan/AFP)
Jérusalem et Ankara « ont réaffirmé l’importance d’une meilleure relation israélo-turque pour la stabilité et la sécurité de la région. »
Rotem devrait aussi rencontrer des membres de la communauté juive de Turquie pendant son séjour.
En décembre, les ambassadeurs respectifs des deux pays ont présenté leurs lettres de créance aux présidents Reuven Rivlin et Recep Tayyip Erdogan, marquant ainsi la reprise des relations entre les deux états après d’importants efforts de détente, encouragés par l’ancien président américain Barack Obama, après l’incident du Mavi Marmara en mai 2010 qui avait envenimé les relations israélo-turques.
L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire