dimanche 5 février 2017

Benoît « cannabis » Hamon.....


Benoît cannabis– pardon, Benoît Hamon– semble avoir gagné le premier tour des primaires gauchistes.

François Hollande aura tout raté : même son poulain, son ancien bras droit, Manuel Valls, n’a pas réussi à arriver premier. Si Benoît Hamon gagne au second tour de la primaire socialiste, n’oubliez pas qu’il va légaliser le cannabis en France s’il devient président de la République.
Pour ce qui est du revenu universel, nous faisons partie de l’Union européenne : nous ne décidons plus, et pour ceux qui ne savent pas en quoi il consiste, on pourrait le décrire comme une copie de la distribution quotidienne de blé au peuple de Rome instaurée par Gaius Gracchus en 122 av. J.-C..
Le coût de cette mesure est chiffré par Benoît Hamon à 300 milliards d’euros par an. Une broutille.
«C’est beaucoup mais quand la France d’après-guerre a créé la Sécurité sociale, c’était une mesure équivalant à son PIB», a expliqué le candidat.
Sauf qu’aujourd’hui, nous n’avons plus du tout la même économie : il fallait alors reconstruire et les trente glorieuses ont été un formidable moteur de croissance. De plus, je ne pense pas que Bruxelles nous laisserait faire.
De plus, pour tous ces Français outrés par l’arrivée massive de migrants en France, voilà ce que propose le candidat de gauche :
Benoît Hamon souhaite que la France montre plus de «solidarité» envers les réfugiés en augmentant son aide financière, en développant les «visas humanitaires» et en accordant un «droit au travail» aux nouveaux arrivants– pas aux Français non.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
«Nous n’accueillons que 0,12% de notre population, en deçà de la moyenne européenne de 0,20%», a-t-il déploré, évoquant notamment la situation à Alep. Le candidat souhaite également que «la France augmente le niveau de sa contribution» au Programme alimentaire mondial, et veut «en finir avec les accords de Dublin, qui veulent que la Grèce et l’Italie supportent le poids de l’accueil des réfugiés».
L’ancien ministre de l’Éducation compte «développer les visas humanitaires»«pour que ceux qui ont décidé de venir en Europe (…) ne le fassent pas dans des conditions où ils risquent leur vie». Il souhaite également multiplier par deux le nombre de places en CADA (Centre d’accueil de demandeurs d’asile).
Si vous pensez qu’il nous emmènera dans le mur, vous avez raison. Rappelez-vous ce candidat tout neuf, François Hollande, et ses fameuses promesses qu’il n’a (heureusement) pas pu toutes mettre en application lors de son quinquennat. Et bien là, nous aurons le modèle Hamon qui propose un revenu universel qui ne sera jamais accepté par Bruxelles, et s’il est accepté, cela plombera la France de 300 milliards d’euros qu’elle n’a pas, et la légalisation du cannabis qui n’est pas réputé pour transformer les gens en bêtes de travail.
Si Monsieur Hamon légalise le cannabis, alors que nos cités font face au problème du trafic de stupéfiants, ce sera tout le territoire qui sera touché par cette drogue et ses conséquences.
Pour terminer, je dirais que si cette gauche est toujours prête à faire des promesses irréelles, sans penser au pire ni aux conséquences, juste pour plaire à leur électorat, cela porte un nom : populisme.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Yoann Saby pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Appelez-moi Sioniste. Lisez ce texte, il est sublime !

Appelez-moi Sioniste. Vous nous appeliez Judéens au temps du roi David. Vous nous appeliez Hébreux après notre exil forcé. Vous nous ...