dimanche 29 janvier 2017

Proche-Orient : L’arrogance d’Obama et l’acharnement de l’ONU contre Israël mis en échec par Donald Trump...


Pour les organismes internationaux et autres officines ayant bénéficié des largesses de Barack Obama en dépit de leurs positions mensongères, amorales voire criminelles, l’heure du jugement a sonné.

L’administration Trump étudie l’arrêt de tout financement américain aux organismes des Nations Unies qui reconnaissent l’Autorité palestinienne (AP) ou l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) comme membre à part entière, a rapporté mercredi le New York Times. D’autres organismes et programmes internationaux qui reconnaissent les Palestiniens seront également visés.
Le projet de décret, intitulé «Audit et Réduction du financement américain des organisations internationales», créera un comité chargé d’enquêter sur l’aide des États-Unis à tous les programmes internationaux afin de déterminer les organisations entrant dans ces catégories. Le processus d’examen entraînera soit une réduction drastique, soit une suppression complète des sommes versées aux organismes qui enfreignent ces critères.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Outre l’accréditation comme membres à part entière de l’AP ou de l’OLP, les agences seront également visées si elles s’engagent dans des activités qui violent les sanctions internationales contre l’Iran ou la Corée du Nord.
L’ordonnance appelle également à retirer le financement de toute organisation qui «est contrôlée ou substantiellement influencée par tout État qui parraine le terrorisme».
La décision est en fait basée sur un statut existant aux Etats-Unis, qui exige le retrait de tout financement par les États-Unis à toutes les agences de l’ONU qui « accorde à l’Organisation de Libération de la Palestine la même position que les Etats membres ».
Cette loi a contraint le président Barack Obama à réduire le financement de l’UNESCO en 2011 pour avoir accepté l’Autorité palestinienne en tant que membre.
L’ordonnance de Trump exigera une «diminution globale d’au moins 40%» du montant total de l’aide que les États-Unis accordent aux organisations internationales.
Si elle est signée et promulguée, l’ordonnance réduira radicalement les budgets des agences des Nations Unies, qui comptent chaque année sur des milliards de dollars d’aide des États-Unis.
Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.
Constituant 22% de son budget, les contributions des États-Unis à l’ONU dépassent largement celles de tout autre pays.
Le parti pris anti-israélien des Nations Unis est bien documenté, tout comme sa sympathie pour la cause palestinienne. Trump a dénoncé la mise en cause permanente d’Israël par l’organisme international, et a averti les Nations Unies, qui le mois dernier ont condamné, dans une résolution du Conseil de sécurité, les implantations israéliennes, alors qu’il ferme les yeux sur les implantations illégales d’autres pays du monde, que « les choses seront différentes » après son investiture.
La position de Trump va permettre de clarifier les choses, de remettre l’humanité en marche dans le bons sens et d’ouvrir une ère diplomatique nouvelle au Proche-Orient et dans le monde.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire