vendredi 30 décembre 2016

Pour la nième fois, l’ONU condamne Israël...


La dernière résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU atteste une fois de plus de la totale soumission de cet organisme aux volontés des dictatures arabo-musulmanes et leurs affidés.

Tous les observateurs ont vu qu’il s’agissait de l’ultime coup bas d’Obama contre les juifs et Israël. Mais personne ne souligne que cette décision aura de terribles effets sur le monde arabe dont Obama s’est révélé être, dans les faits, le pire ennemi. Depuis son élection, et par sa faute, par ses décisions absurdes animées par la haine des juifs et d’Israël, une grande partie du monde arabo-musulman est livrée au chaos.
Obama veut achever son ouvrage et injecter dans cet univers de bruit et de fureur, une nouvelle dose de haine. Réveiller le terrorisme palestinien est sans doute le but de cette manœuvre dérisoire et sordide.
À terme, cette mauvaise décision, comme toutes les mauvaises décisions, se retournera contre ses instigateurs. En tout premier lieu, l’ONU, déjà totalement discréditée en raison de son inertie devant les massacres qui ensanglantent de nombreux pays. En second lieu, le parti démocrate américain, gangrené par toutes sortes d’idéologies mortifères. En troisième lieu, le monde arabe et les Palestiniens censés en être les bénéficiaires de cette mascarade.
Cette résolution crée en effet, un redoutable précédent.
Que condamne cette résolution du Conseil de Sécurité ?
De quoi s’agit-il exactement ?
Des juifs achètent des terrains à Jérusalem Est et construisent des logements.
C’est ce fait que l’ONU condamne sous l’appellation de «colonisation».
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

L’histoire enseigne une loi : toute mesure discriminatoire appliquée aux juifs finit par être appliquée aux non-juifs

Or, ce fait se produit quotidiennement dans le monde, en France notamment sans provoquer l’ire de l’ONU.
Partout, sauf sous les dictatures musulmanes et autres, chacun est libre d’acquérir et de construire. Ainsi des Algériens, des Marocains, des Tunisiens… le Koweït, le Qatar… achètent, construisent où bon leur semble. Selon l’ONU, seuls les juifs, dans leur propre pays, devraient être privés de ce droit fondamental.
Lorsque des quartiers entiers deviennent arabo-musulmans, si l’on applique la nouvelle jurisprudence onusienne, il s’agit de colonisation illégale.
Demain, la France prenant appui sur cette résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU pourra expulser ses «colons». Demain le Maroc expulsera les «colons» français installés sur son territoire…
Lorsque la crise économique privera des millions d’hommes et de femmes de travail et de revenu, la France s’appuiera sur ce genre de décision pour expulser en masse ses «colons» devenus indésirables.
L’histoire enseigne une loi : toute mesure discriminatoire appliquée aux juifs finit par être appliquée aux non-juifs.
L’Allemagne et l’Europe ont massacré méthodiquement 6 millions d’hommes, de femmes, d’enfants uniquement parce qu’ils étaient juifs. Cette folie meurtrière à produit 60 millions de victimes, des destructions considérables. L’impact de cette machine à tuer produit encore aujourd’hui des effets dramatiques et il n’est pas prouvé que l’Europe, privée de tous moyens de défense, livrée à l’invasion islamique, survive à la Shoah.
Les membres du Conseil de Sécurité ne tirent aucune leçon du passé : ils répètent la sinistre histoire.
Ils continuent à faire feu de tout bois pour diaboliser Israël.
Ils mettent encore une fois le doigt dans l’engrenage qui conduit à la guerre.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire