samedi 17 décembre 2016

Charles Enderlin vomit sur l’ambassadeur en Israël nommé par Trump : c’est donc un formidable ambassadeur..


Donald Trump a nommé l’avocat David Friedman au poste d’ambassadeur des Etats-Unis en Israël.

Dès l’annonce rendue publique, Friedman a déclaré : «je suis pressé de prendre mes fonctions depuis la capitale éternelle d’Israël». Voilà qui est clair. Même si la politique étrangère n’est pas décidée par un ambassadeur, avoir un chaleureux ami ne fait jamais de mal.
Friedman est opposé à la solution à deux Etats. Voilà de quoi relancer un débat plus que miné.
Charles Enderlin, le journaliste de France 2 par qui est arrivée la fausse affaire al Dura, a immédiatement réagi et exprimé son dégoût. C’est la confirmation que Trump a fait un excellent choix.
Car la promesse hautement symbolique faite par Trump durant la campagne de déplacer l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem est en marche.
Kellyanne Conway, la directrice de campagne de Trump et membre de l’équipe de transition a déclaré il y a 3 jours au micro de Hugh Hewitt que le déplacement de l’ambassade est une haute priorité pour Donald Trump, «parce que cela compte beaucoup pour nos amis juifs».
«C’est une très haute priorité pour le président élu Donald Trump. Il en a fait, il a été très clair pendant sa campagne, Hugh. Et en privé, je l’ai entendu le répéter plusieurs…
C’est quelque chose que nos amis en Israël, notre grand ami au Moyen-Orient, Israël, apprécierait, et c’est une chose pour laquelle beaucoup de juifs américains ont exprimé leur préférence,»
Des envoyés de l’équipe de Trump ont rencontré des diplomates du ministère des Affaires étrangères israélien et de la mairie de Jérusalem afin de passer en revue plusieurs sites possibles pour l’installation de l’ambassade.
Un terrain adjacent au Consulat de Jérusalem, loué par les Etats-Unis avec un bail de 99 ans, et destiné à cette installation, est envisagé. Cependant, il fait l’objet d’une contestation de la part d’activistes palestiniens.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
De plus, le gouvernement américain a acheté en 2014 le terrain sur lequel est construit l’Hôtel Diplomate, lequel est loué au ministère de l’Intégration et héberge 500 personnes âgés immigrants de l’ex-Union soviétique. Le terrain de cet Hôtel est adjacent au consulat américain de Talpiot. Mais le bâtiment ne sera pas disponible avant 2020.
Mais il existe une solution plus simple encore.
Nir Barkat, le maire de Jérusalem, a déclaré aux envoyés de Trump :
Vous n’avez pas besoin de construire quoi que ce soit pour installer l’ambassade dans la capitale israélienne : Les Américains ont construit un énorme nouveau consulat dans le quartier d’Arnona, qui était destiné à l’avance à être converti en ambassade un jour ou l’autre. Tout ce que vous avez à faire, c’est changer l’enseigne qui est sur la porte.
Le bâtiment fait près de 20 000 m2, et les Etats-Unis ont deux autres annexes qui servent de consulat : un dans Nablus Road dans la partie est de Jérusalem (qui représente les Etats-Unis en Judée Samarie) et un autre dans Agron Street.
Je suis d’accord avec Charles Enderlin sur un point : c’est la fin d’une époque, et nous sommes bénis de vivre les 8 ans de présidence Trump qui vont commencer le 20 janvier.
En réaction aux propos de Kellyanne Conway, assurant le déplacement prochain de l’ambassade, le Premier ministre israélien a réagi ainsi : «c’est super!» – ce qui n’empêche nullement les médias israéliens de soutenir que le déménagement de l’ambassade « embarrasse le gouvernement ».
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire