vendredi 14 octobre 2016

Yémen : les missiles US détruisent les radars iraniens ©


Yémen : les Tomahawks US détruisent les radars iraniens..

Les missiles de croisière Tomahawk, lancés par le Destroyer (contre-torpilleur) USS Nitze, tôt dans la matinée du jeudi 13 octobre, a détruit trois stations-radar côtières irano-yéménites, à la suite des tirs de missiles maritimes C-802 fournis par l’Iran aux rebelles yéménites Houtis, contre des navires américains au large des côtes yéménites. Ces stations radar ont été construites par les Gardiens de la Révolution Iranienne à l’intention de leurs supplétifs yéménites, afin de soutenir la menace de blocage de la Mer Rouge.
Depuis le 9 octobre, ces nouveaux missiles ont quatre fois de suite pris pour cible la flotte américaine, peu temps après son arrivée en vue d’assurer des patrouilles dans la Mer Rouge et le Détroit de Bab al-Mandeb. Ni les Etats-Unis ni l’Iran n’ont reconnu que leur confrontation est en train de monter en puissance, pour le contrôle de ces eaux stratégiques, que Téhéran mène à travers son supplétif yéménite. 
Les Gardiens de la Révolution iranienne répètent le mode d’opération qu’ils ont employés il y a une décennie, sur un autre point-chaud du Moyen-Orient : le 14 juillet 2006, le Hezbollah a utilisé une version précédente du C-802, afin d’attaquer et de paralyser le navire lance-missiles israélien Hanit, durant la période où cet autre supplétif libanais de l’Iran lançait la Seconde Guerre du Liban contre Israël. Les Gardienbs de la Révolution iranienne avait alors pris le contrôle d’une station-radar libanaise sur le rivage afin de guider leur tir.
Une installation-radar hautement avancée est requise pour l’usage du C-802. Deux stations-radar installées à l’extérieur des deux principaux ports sur la Mer Rouge, Mokha et Hudaydah que possède le Yémen, étaient dirigées par des équipes d’artilleurs-missiles et d’opérateurs-radars des Gardiens de la Révolution iranienne, jusqu’à leur destruction, ce jeudi matin, selon les sources de Debkafile. La troisième station était ajoutée pour la triangulation. La destruction complète des trois stations par un Tomahawk américain a mis k.o la capacité des Houtis d’utiliser les missiles C-802 et, du coup, la menace iranienne de bloquer la Mer Rouge.
Pour faire comprendre à l’opinion publique l’importance de cette leçon donnée à l’Iran, le Pentagone a diffusé le communiqué suivant :
« Détruire ces sites de radar va détériorer considérablement leur capacité à tracer et prendre pour cibles les navires à l’avenir. Ces radars étaient actifs au cours de précédentes attaques et tentatives d’attaques contre de bateaux sur la Mer Rouge, y compris durant les attaques de la semaine passée contre le vaisseau « Swift-2 », battant pavillon des Etats-Unis et durant des tentatives d’attaques contre l’USS Mason et d’autres navires pas plus tard qu’hier ». 
Le responsable faisait alors référence au cargo de transport des Emirats Arabes Unis battant pavillon américain qui a été salement endommagé la semaine dernière, dans le Détroit de Bab al-Mandeb par un missile Houti.

http://jforum.fr/yemen-les-tomahawks-us-detruisent-les-radars-iraniens.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire