dimanche 16 octobre 2016

Manif pour tous : pourquoi les partisans sont-ils dans la rue ? PAR LUDOVIC GALTIER ,...


ÉCLAIRAGE - Le mouvement créé en 2012 qui proteste contre la loi Taubira appelle à manifester à Paris ce dimanche 16 octobre.

Ce dimanche 16 octobre sera-t-il marqué par le retour de la Manif pour tous dans le débat politique ? Deux ans quasiment jour pour jour après sa dernière mobilisation de grande ampleur (70.000 personnes selon la police, 500.000 selon les organisateurs), le mouvement créé en 2012, qui lutte toujours pour l'abrogation de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, organise une manifestation à Paris, de la porte Dauphine au Trocadéro (entre 2,5 km et 2,7 km). Ses 400.000 contacts ont été avertis par mail, les affiches annonçant l'événement tapissent les murs franciliens.

Pour la Manif pour tous, l'objectif est de montrer qu'elle pèse dans la société et que ses combats contre la "procréation médicalement assistée sans père" (la PMA pour les couples de lesbiennes n'a pas été autorisée par la gauche, ndlr), le "scandale de la gestation pour autrui" (le gouvernement s'est pourtant opposé au recours aux mères porteuses, ndlr), la "casse de la politique familiale" ou encore la "diffusion du genre".

La Manif pour tous a "un bel avenir" pour Ludovine de la Rochère

"Depuis 2012, on nous prédit à chaque fois la fin de la Manif pour tous", quand le mouvement rassemble au contraire "plus large que jamais", indique Ludovine de la Rochère. La MPT a même "un bel avenir, car les familles sont déstabilisées" par le gouvernement de François Hollande, dont le "projet de société" est "individualiste et 'libertariste'", observe-t-elle. La manifestation s'annonce comme "un événement majeur de l'année en cours", estime quant à lui, Albéric Dumont, son vice-président, décrivant une "vraie joie" parmi les militants, "qui attendent depuis longtemps de battre le pavé". 

Quel écho dans la classe politique ?

Dans la classe politique, le Front national, Louis Aliot en tête, se revendique d'être le seul parti politique "à oser" parler d'abrogation. Cet appel du pied sera-t-il suffisant pour convaincre Ludovine de la Rochère de soutenir Marine Le Pen en 2017 ? Pas sûr. La présidente du mouvement transformé en parti politique en avril 2015 n'entend pas donner la moindre consigne de vote pour la présidentielle. "Pourquoi leur donner notre quitus quand ils balaient d'un revers de main nos revendications ?" 

La Manif pour tous, désormais soutenu par Geneviève de Fontenay, pourrait trouver un écho dans le programme de Jean-Frédéric PoissonCandidat à la primaire de la droite, le successeur de Christine Boutin à la tête du Parti chrétien démocrate met l'accent sur la politique familiale dans cette campagne. Il participera d'ailleurs à la manifestation tout comme les proches de François Fillon. Au micro de BFMTV ce dimanche 16 octobre, Valérie Boyer, proche de l'ancien premier ministre, a répété que son poulain prévoyait de "revoir la filiation" pour "la protection de l'enfant". Valérie Boyer pourrait y croiser Hervé Mariton, recalé à la primaire qui a depuis rejoint l'écurie d'Alain JuppéMarion Maréchal-Le Pen ou encore Nicolas Dupont-Aignan.
http://www.rtl.fr/actu/politique/manif-pour-tous-pourquoi-les-partisans-sont-ils-dans-la-rue-7785306502?utm_campaign

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Français, sortez vos chéquiers : une nouvelle loi permettra aux Algériens de venir plus nombreux se faire soigner en France....

Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nati...