samedi 1 octobre 2016

La poignée de mains Abbas-Netanyahou fera -t-elle avancer la paix?


Plus de vingt cinq dirigeants du monde entier ont rendu vendredi à Jérusalem un ultime hommage à l’ancien président israélien Shimon Peres, avec l’espoir que ses rêves de paix ne soient pas enterrés avec lui. La poignée de main cordiale entre Abbas et Netanyahou a provoqué de nombreuses réactions d’espoir de paix et pourtant cette rencontre occasionnelle lors des funérailles de vendredi n’aboutira certainement pas à des progrès vers la paix avec les palestiniens tant cette présence d’Abbas a été critiqué dans le camps palestinien…..

Shimon. Peres, était le dernier survivant des trois récipiendaires du Nobel de la paix en 1994, récompense de leurs implications dans l’accord d’Oslo. Les deux autres sont, comme chacun sait, Isaac Rabin  assassiné en 1995 et Yasser Arafat mort en 2004. Il a fallu la disparition du troisième pour qu’Abbas se rende officiellement à Jérusalem. Mahmoud Abbas est venu accompagné du numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine, Saëb Erakat, qui a participé aux négociations des accords d’Oslo. Ce n’est pas la première fois que les deux hommes se serrent la main, en décembre 2015 déjà, lors de la COP21, ils avaient échangé une poignée de main mais avant, cela faisait 5 ans que les deux hommes ne s’étaient pas rencontrés pour des négociations.
Cette fois, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré au Premier ministre : « Je suis ravi de vous revoir, cela faisait longtemps ». « Je suis très heureuse. J’ai hâte de vous recevoir chez nous, nous vous attendons» s’est réjouie Sarah Netanyahou, la femme du Premier ministre. Des propos plutot cordiaux qui devraient rejouir les deux camps mais malgré Oslo, la rue palestinienne garde une image très négative de Shimon Peres, considéré comme un instigateur de la guerre et de l’occupation. En participant aux obsèques de Peres, Mahmoud Abbas «trahit le sang palestinien versé», a dénoncé le Hamas dans un communiqué. Dans la bande de Gaza dirigée par le mouvement islamiste palestinien, des dizaines de militants ont brûlé des drapeaux israéliens, ainsi que des portraits de Netanyahu et Peres et aussi du président Obama. Un porte-parole du Hamas,  a déclaré que « le peuple palestinien est heureux de la mort de ce criminel »….
Quant au Fatah, selon la radio israélienne, Tawfik Tirawi, membre du comité central du Fatah, a également exprimé son opposition à la présence d’Abbas à l’enterrement. « Si on me l’avait demandé, je l’aurais dit clairement. Je suis par principe opposé à la participation aux funérailles d’un sioniste qui a été trempé de la tête aux pieds de sang de notre nation palestinienne et d’autres peuples arabes », a déclaré Tirawi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Emmanuel Macron « mouché » par les Gardiens de la Révolution...

Le président français fait durement son expérience en matière de politique étrangère, en l’occurrence face au régime totalitaire et hég...