mercredi 5 octobre 2016

Bruno Le Maire : "Sarkozy m'a dit : Je vais te faire la peau"


Pour mettre fin à la rumeur de ralliement, Bruno Le Maire raconte une altercation qu'il a eue avec l'ancien président lorsqu'il travaillait à Matignon.


Depuis plusieurs semaines, un refrain lancinant est entonné par plusieurs cadres des Républicains : Bruno Le Maire se ralliera à Nicolas Sarkozy après le premier tour de la primaire contre la promesse de présider le groupe parlementaire LR, voire d'occuper Matignon. François Baroin qui se serait, selon Le Monderallié à l'ancien chef de l'État pour devenir son Premier ministre appréciera.
Mais celui qui apprécie le moins cette « rumeur propagée par le camp des anciens », c'est évidemment Bruno Le Maire. Le candidat la réfute de toutes ses forces tant elle est dévastatrice pour son image. Parce que tremper dans ce genre de combines politiciennes ferait exploser sa stratégie d'incarner « le renouveau ». Et parce que Le Maire considère que cette rumeur avantage les deux favoris de la primaire. « Elle les installe dans leur duel », assure l'un de ses proches.

« Il m'arrive là »

Le député de l'Eure qui travaille son image de candidat sérieux et de travailleur acharné sait que dans l'esprit des électeurs, il ressemble à Alain Juppé en moins capé. Et qu'il ne sera pas aisé de détourner les électeurs sarkozystes, prêts à tout pour faire élire leur héros. L'objectif de Le Maire est donc clair : ringardiser le maire de Bordeaux et se présenter comme le principal challenger de l'ancien chef de l'État.
Il fait donc son possible pour montrer que Sarkozy et lui sont ennemis pour la vie :« Il m'arrive là (il désigne sa poitrine avec sa main). » « Je suis le seul qui lui ait résisté », lâchait-il le soir de son meeting à Bordeaux. Et d'entamer sa rengaine habituelle : 
« Je suis le seul à s'être présenté face à lui à la tête du parti » ; « J'ai refusé le poste de numéro deux du parti que Sarkozy m'a proposé après son élection » ; « Si j'ai réussi à imposer des candidats à la commission d'investiture pour les législatives, et pas Alain Juppé, c'est parce que je sais me faire respecter. »

« Comment avez-vous pu épouser un connard pareil ? »

Mais la nouveauté dans son discours, c'est cette anecdote qui prouverait à elle seule leur ressentiment réciproque. L'affaire remonte à 2006 ou 2007. À l'époque, Le Maire est le collaborateur de Dominique de Villepin, Premier ministre de Chirac. Sarkozy est à Beauvau. Ces deux-là se détestent. Clearstream et le CPE ont tendu leur relation. Sarkozy veut faire la peau de ce rival trop encombrant qui, selon lui,« tue ses chances pour la présidentielle de 2007 »
Lors d'un dîner d'État organisé à Matignon, Nicolas Sarkozy annonce la couleur à Bruno Le Maire dans le vestibule avant de se mettre à table : « Je vais te faire la peau. » Après un repas particulièrement tendu, le couple Sarkozy et le couple Le Maire regagnent ensemble leurs voitures. 
Tandis que les deux hommes continuent de s'échanger des amabilités, Cécilia Sarkozy discute derrière eux avec Pauline Le Maire. Avant d'entrer dans la voiture, Cécilia Sarkozy invective son ex-mari : « Nicolas, tu n'as pas dit au revoir à la femme de Bruno. » Sarkozy se serait tourné vers l'intéressée et lui aurait répondu : « Vous êtes charmante, comment avez-vous pu épouser un connard pareil ? » Le Maire le sait : vendre sa peau d'ours à Sarkozy est le meilleur moyen de se faire tuer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire