mardi 2 août 2016

Un grave attentat déjoué dans le tramway de Jérusalem le 17 juillet dernier ...


En Israël, pour un attentat « réussi » il y en a toute une série qui sont déjoués par les différents services de sécurité et de renseignements. Pour certains d’entre eux, la population n’en saura jamais rien, pour d’autres, la police ou la justice autorisera quelques semaines ou mois plus tard à publier laconiquement l’information et dans de rares cas, fournir des détails. C’est le cas de cet attentat d’envergure qui a été évité en dernière minute le 17 juillet dernier dans le tramway de Jérusalem, au centre de la capitale.

L’enquête s’est achevée concernant Ali Abou Hassan, 21 ans, habitant un village près de Hebron. Cet « innocent » étudiant en génie civil a été déféré mardi matin devant les juges du tribunal de paix Jérusalem.
Deux jours avant qu’il n’ait été arrêté, Ali Abou Hassan était entré illégalement dans le territoire de l’Etat d’Israël par un quartier arabe de Jérusalem. Il avait alors changé de vêtements et s’était rasé afin d’obtenir une apparence tout à fait différente et se fondre dans la population, un sac à dos de « touriste » sur ses épaules. 
Il était ensuite allé prier dans une mosquée avant de monter dans un autobus dans le quartier de Talpiyot à Jérusalem. Le terroriste était ensuite descendu au centre ville et avait marché le long des rails du tramway jusqu’à arriver au fameux carrefour des rues Jaffa et King George, les plus bondées de la capitale. Dans son sac à dos de « touriste », plusieurs engins explosifs.
Lors de son interrogatoire il a précisé avoir d’abord cherché un restaurant pour y commettre son méfait,  mais qu’après avoir vu la densité des passagers dans le tramway il a décidé de le faire dans l’un des wagons afin de provoquer le plus de victimes possibles.
Ce n’est que grâce à la vigilance des agents de sécurité du tramway qu’une terrible tragédie a été évitée. Trouvant l’individu suspect ils ont effectué un contrôle d’identité et l’ont fouillé. Après avoir découvert ce qu’il portait dans son sac, les agents de sécurité ont immédiatement maîtrisé le terroriste, écarté les passants et alerté la police ainsi que les artificiers. Ces derniers ont trouvé dans le sac trois engins explosifs auxquels le terroriste avait rajouté des clous et des vis trempés auparavant dans du poison à rats! Le sac à dos contenait aussi deux couteaux dont le terroriste voulait « se servir » avant de se faire exploser.
Le terroriste arabe palestinien a également révélé qu’il avait appris sur Internet comment fabriquer ses engins et comment faire le plus de victimes possible.
Chronique quotidienne du terrorisme musulman en Israël…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...