mardi 19 juillet 2016

Un palestinien tué après avoir poignardé deux soldats israéliens.......


Un Palestinien blessé après avoir poignardé deux soldats israéliens en Cisjordanie occupée est mort de ses blessures dans un hôpital de Jérusalem, a déclaré une porte-parole de l'établissement aujourd’hui.

Moustafa Baradiya, 51 ans, avait légèrement blessé au couteau deux soldats hier près du camp de réfugiés d'Al-Aroub, selon l'armée. Ce camp où vivait l'homme est situé au nord d'Hébron, ville du sud de la Cisjordanie régulièrement touchée par des violences. Israël occupe la Cisjordanie depuis 1967. 

L'homme avait été transféré à l'hôpital de Shaare Zedek dans un état critique et il est mort de ses blessures le jour même, selon une porte-parole de l'hôpital. Le frère de Moustafa Baradiya, Ibrahim, avait été tué en avril après avoir mené une attaque à la hache et légèrement blessé un soldat israélien. 

Le camp d'Al-Aroub est situé à mi-chemin entre Bethléem et Hébron, la plus grande ville de Cisjordanie, épicentre des tensions depuis que 500 colons israéliens s'y sont installés, barricadés sous haute protection militaire et retranchés derrière une zone tampon interdite d'accès aux 200.000 habitants palestiniens. Beaucoup de Palestiniens ayant conduit des attaques dans les derniers mois sont originaires de la ville et de ses environs. 

Depuis octobre, les violences dans les Territoires palestiniens, en Israël et à Jérusalem ont coûté la vie à 216 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Érythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP. La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques, selon Israël. 

D'autres ont été abattus lors d'affrontements, de manifestations ou de bombardements israéliens sur la bande de Gaza. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire