mardi 19 juillet 2016

Un média tunisien redoute une islamisation de la Turquie....


Le 16 juillet 2016, l’organe de presse tunisien en ligne Business News commente le putsch manqué la veille en Turquie, et dénonce les traitements infligés aux adversaires d’Erdogan, comme de la « barbarie islamiste dans son plus bel élément ». L’auteur redoute en outre qu’Erdogan ne devienne un « tyran » et ne décide de modifier la constitution pour islamiser la Turquie. Extraits : 
 photo : businessnews.com
Scène parmi d’autres des soldats putschistes recevant les coups de cravache et de ceintures par les islamistes, ce matin du samedi 16 juillet 2016, au lendemain du coup d’Etat raté en Turquie.
Après avoir bâillonné la presse et mis les journalistes en prison par centaines depuis des années, le très ‘démocrate’ Erdogan s’apprête maintenant à exercer une tyrannie et une barbarie à la sauce islamiste… Le sort des soldats putschistes est on ne peut plus incertain ; en témoignent les scènes de lynchages publics. Porte lui sera ensuite grande ouverte pour modifier la constitution et islamiser comme il se doit la Turquie. Kamel Atatürk se retournera dans sa tombe, au cas où on laisserait cette tombe en paix.
La différence entre les soldats d’Erdogan et les terroristes de Daech ? Les deux portent la même idéologie et ont le même objectif : les premiers agissent au nom de la démocratie à laquelle ils ne croient pas, les seconds agissent direct, sans hypocrisie et calcul politique. Les premiers laissent le temps au temps pour atteindre le but, les seconds sont pressés.
Pendant ce temps-là, nos islamistes à nous soutiennent Erdogan et trouvent ces scènes barbares de torture des soldats putschistes tout à fait ordinaires et méritées. 
Les mêmes, pourtant, versent des larmes de crocodile et présentent le groupe de Baraket Essahel comme victime de Ben Ali. Ils leur demandent même des indemnités et exigent que l’on mette en prison ceux qui les ont condamnés et torturés à l’époque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aller de l’avant… par Avraham Azoulay...

Lors de cette fameuse réunion annuelle initiée par le ministère de l’Alya et de l’intégration, toutes et tous y étaient. La ministre So...