mardi 19 juillet 2016

Terrorisme : une médaille pour les victimes...


Cruelle coïncidence : le décret créant "la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme" a été publié la veille du 14 juillet.


C'est un décret qui est passé inaperçu et qui apparaît désormais comme un impressionnant présage. Le 13 juillet, veille de l'attentat de Nice, était officiellement créée « la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme ». L'insigne, une fleur à cinq pétales blancs intercalés avec des oliviers, avec au revers deux drapeaux français croisés et la devise « Liberté-Égalité-Fraternité », pourra être décerné de manière rétroactive à compter du 1er janvier 2006.
Elle concerne les Français tués, blessés ou séquestrés lors d'actes terroristes commis sur le territoire national ou à l'étranger, ainsi que les étrangers tués, blessés ou séquestrés lors d'actes terroristes commis sur le territoire national ou à l'étranger contre les intérêts de laRépublique française.

Sortir de l'absurde

François Hollande avait fait connaître cet hiver son intention d'attribuer la Légion d'honneur à titre posthume à toutes les victimes du 13 novembre. Une option absurde qui donnait un sens à ce qui n'en a pas, puisque la Légion d'honneur, aussi critiquée soit-elle, est censée récompenser le mérite, alors que les victimes du 13 novembre, comme celles aujourd'hui de Nice, sont mortes de s'être trouvées au mauvais endroit et au mauvais moment.
C'est donc finalement, sur le modèle de ce qui se fait en Espagne, une médaille spécifique qui a été créée et qui figurera au 5e rang protocolaire après l'ordre de la Légion d'honneur, l'ordre de la Libération, la Médaille militaire et l'ordre national du Mérite. 
Dérisoire, mais sans doute un incontournable hommage de la nation à ses victimes de plus en plus nombreuses de la folie djihadiste, cette médaille est aussi, hélas, le signe que le terrorisme s'installe durablement dans notre paysage national et dans notre histoire commune. Et poignante prémonition là encore, elle pourra, contrairement à la Légion d'honneur, être décernée à des enfants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gros couic sur le petit-déj........

Le repas le plus important de la journée ? Fini, oublié. C’est mort. Le miel sera bientôt au prix du caviar, le cours du beurre a presq...