vendredi 15 juillet 2016

Ni l’état d’urgence, ni le déploiement de milliers de militaires n’empêcheront de nouveaux massacres.......


Devant le recul de DAECH en Syrie, Irak et Libye, le recrutement se raréfie et les groupes armés se réduisent. Il va donc être nécessaire à l’Etat islamique de changer progressivement son mode opératoire :

  1. Accentuer les attentats terroristes au Moyen-Orient, au Maghreb et en Europe.
  2. Stopper le sacrifice de kamikazes fedayins, et procéder davantage par des explosions à l’aide de voitures piégées et d’engins explosifs et toutes autres formes afin préserver le maximum de terroristes qui retournent dans leurs pays, techniciens, spécialistes et commandos.
  3. Limiter les organisations trop structurées et lourdes qui retiennent plus facilement l’attention des services de renseignements.
  4. Tenter d’éviter les opérations suicides et les morts des membres des commandos ou des « loups solitaires ».
Dans de telles conditions, la menace pour l’Europe en générale, et la France en particulier, deviendra bien plus grave, car il s’agit dès lors de combattants aguerris et entraînés sur le terrain des opérations militaires qui entreprendront les actions meurtrières de grande ampleur.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Leur nombre est estimé à environ 500, selon Patrick Calvar, patron de la DGSI, auditionné à huis clos, le 24 mai, par la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de novembre 2015.
Il prévoit même de possibles affrontements intercommunautaires entre des « identitaires » et le monde musulman en général, si des mesures urgentes ne sont pas prises pour appréhender, isoler ou reléguer tous les djihadistes, ex combattants, de retour en France, ainsi que les « prédicateurs » qui radicalisent à outrance dans les prisons et dirigent les futurs terroristes vers ceux qui sont devenus des « héros » à leurs yeux, les ex-soldats de DAECH.
L’attentat qui vient de frapper la ville de Nice, et fait des dizaines de victimes, en apporte une preuve sanglante, et ce n’est pas ni l’état d’urgence ni le déploiement de milliers de militaires qui empêchera de nouveaux massacres.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BRUXELLES :Un livre nazi retiré d’une exposition sur l’islam subventionnée par l’Union européenne.......

La journaliste Marie-Cécile Royen du Vif/l’Express (Bruxelles) a rapporté qu’un livre écrit par une Allemande adepte du nazisme a été p...