jeudi 21 juillet 2016

Des fonctionnaires européens sont en Israël pour apprendre à traquer les « loups solitaires.....


Des fonctionnaires européens sont en Israël pour acquérir les outils informatiques qu’utilise Israël pour se défendre contre les terroristes palestiniens dit « loups solitaires ». Ceux qui n’appartiennent à aucune organisation et qui s’auto-radicalise sur les réseaux sociaux…


Les européens cherchent à acquérir la technologie israélienne pour développer les moyens de repérer les « loups solitaires » en fonction de leur activité en ligne, a déclaré mardi un haut fonctionnaire de sécurité de l’UE.
Depuis l’attentat de Nice et l’attaque à la hache à bord d’un train en Allemagne la semaine dernière, les europeens font face à un nouveau terrorisme (quotidien depuis longtemps en Israël), celui des terroristes auto-radicalisés qui ne sont évidemment pas fichés car aucune communication avec des groupes militants mais qui pourraient être interceptés par les agences d’espionnage.
Israël a développé des outils dans le cyber et dans le « Big Data » concernant les habitudes de communication des suspects. Un responsable militaire israélien a déclaré que l’intervention humaine est tout d’abord nécessaire pour définir les paramètres tels que l’âge, la religion, le milieu socio-économique ou des liens avec des réseaux terroristes. On réduit ainsi le bassin de suspects potentiels et le système peut signaler des messages provenant de médias sociaux et alerter les autorités sur une attaque imminente.
« Nous réévaluons notre base de données tous les jours, en fonction des attentats terroristes et des terroristes capturés », a déclaré un  responsable, qui surveille les Palestiniens en Judée Samarie. Le système israélien distille la population à risque scindée en trois grands groupes a indiqué le responsable. Tout d’abord, les suspects sont étiquetés «blanc» puis ceux qui justifient une attention particulière sont «gris » et ceux dont la conduite est jugée suffisamment suspecte pour déclencher une surveillance individuelle ou une arrestation ainsi qu’un interrogatoire de police sont «noir».  Le responsable indique en outre que le ratio « noir » est de 1/100 000 par rapport au « blanc ».
Par ailleurs, Yisrael Katz, le ministre israelien du renseignement, appelle à la coopération avec les fournisseurs d’accès Internet plutôt que la répression de l’État. Il a cité en exemple, les informations fournies par la plate-forme de messagerie WhatsApp qui, dit-il, pourrait être une nouvelle façon pour les terroristes de communiquer et de se soustraire à la détection.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Français, sortez vos chéquiers : une nouvelle loi permettra aux Algériens de venir plus nombreux se faire soigner en France....

Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nati...