samedi 30 juillet 2016

ANIMATEURS TÉLÉ, SPORTIFS ET HOMMES POLITIQUES... LES PEOPLE FRANÇAIS SE CONVERTISSENT AUX START-UP...


Acteurs, sportifs, vedettes du PAF et politiques sont de plus en plus nombreux à lancer leur start-up ou à investir dans des jeunes pousses prometteuses. Portraits d'entrepreneurs stars.

 Ashton Kutcher a fait la une du magazine Forbes au printemps dernier, ce n'est pas parce qu'il est l'un des acteurs les mieux payés de la télévision américaine, mais pour avoir investi 30 millions de dollars dans des dizaines de start-up comme Airbnb, Uber ou Spotify et en avoir retiré 250 millions ! Ashton Kutcher est loin d'être la seule célébrité anglo-saxonne à faire fructifier sa notoriété et son capital dans l'univers numérique.
Le rappeur Snoop Dogg vient d'investir dans Eaze, une appli de livraison de marijuana ; Jay Z, Shakira et Will Smith dans une appli de partage de photos et de vidéos... L'actrice Jessica Alba, elle, a créé son propre business, The Honest Company (produits bio pour bébé), valorisé 1,7 milliard de dollars. Ces stars ont sans doute été inspirées par la success story du rappeur 50 Cent, qui aurait gagné 100 millions de dollars en vendant ses parts de la boisson Vitaminwater à Coca-Cola.
1,7 milliard de dollars : c'est la valorisation de The Honest Company, la start-up cofondée par l'actrice Jessica Alba.
1 milliard de dollars : c'est ce que pèse la participation de Bono, le chanteur de U2, dans Facebook.
Les people français, eux, sont davantage portés sur les business classiques : sociétés de production, restaurants branchés, vignobles... Gérard Depardieu, Michel Denisot, Laurent Gerra et Carole Bouquet ont ainsi investi dans le vin. L'Hexagone manque encore de belles histoires de stars et de start-up. L'appel des licornes (start-up valorisées à plus de 1 milliard de dollars) commence juste à se faire entendre. Voici onze célébrités qui ont sauté le pas.
◊ Thierry Henry et Tony Parker, footballeur et basketteur : 1 million de dolllars dans le live streaming
II n'y a guère de points communs entre leurs sports respectifs... Cela n'a pas empêché la start-up britannique Grabyo de réunir en 2014 le basketteur Tony Parker et les footballeurs Thierry Henry, Robin van Persie et Cesc Fàbregas (deux anciens du club londonien d'Arsenal, comme Thierry Henry) pour un tour de table de près de 2 millions de dollars à eux quatre.
La raison de l'engouement de ces stars du sport pour la start-up ? Elle permet aux diffuseurs et aux détenteurs de droits de partager, en temps réel, du contenu vidéo sur les réseaux sociaux. Une vidéo qui montrait David Beckham rattrapant au vol une balle envoyée par erreur dans la tribune d'honneur de Wimbledon, l'été dernier, a été vue plus de 8 millions de fois par les internautes. «Grabyo, c'est le futur», a immédiatement réagi Thierry Henry.
C'est aussi le présent : la jeune pousse, qui a diffusé l'équivalent de quarante-deux jours de vidéos en 2015, est devenue cette année partenaire officiel de Facebook pour son programme de live streaming. De quoi garantir la croissance de la société dans les mois à venir. Et rendre très profitable l'investissement de nos quatre sportifs.
♦ Renaud Dutreil, ancien ministre : il a flairé le filon des fintech

1 commentaire:

  1. Do you prefer Coca-Cola or Pepsi?
    PARTICIPATE IN THE POLL and you could receive a prepaid VISA gift card!

    RépondreSupprimer