mercredi 25 mai 2016

SNCF, RATP, aéroports...



SNCF, RATP, aéroports... Comment les grèves des prochains jours peuvent impacter vos voyages
Il n'y a pas que la pénurie d'essence qui pourrait vous causer des problèmes de transports. 
Les appels à la grèves se multiplient.

Nombre de raffineries et de dépôts de carburants sont bloqués, mais si vous comptiez sur les transports en commun pour pallier la pénurie d'essence, vous pourriez bien être surpris dans votre gare ou votre aéroport. La SNCF vit son cinquième épisode de grève depuis début mars. La CGT-Cheminots et Sud-Rail lancent un appel à la grève pour ce mercredi 25 mai. La SNCF prévoit untrafic "perturbé" mais "moins que la semaine dernière". Ce mouvement social s'inscrit dans le cadre de la négociation des conditions de travail avec la direction de la SNCF, mais pas seulement. Les grévistes protestent également contre le projet de loi Travail.

D'autres mobilisations sont annoncées dans différents secteurs dont l'aérien et la RATP et même le transport maritime. En outre, jeudi une huitième journée nationale d'action générale contre le projet de loi travail est programmée.

RER

> La grève a été lancée pour ce mercredi 25 et jeudi 26 mai. Elle est reconductible à partir du 31 mai.

Sur le réseau RER en Île-de-France, fréquenté chaque jour par 2,7 millions de voyageurs, 4 trains sur 5 sont prévus dans l'ensemble au cours de cette journée. Sur les cinq lignes, seul le RER A devrait bénéficier d'un trafic "normal".

RER B : 4 trains sur 5 en moyenne sur l'ensemble de la ligne. L'interconnexion étant maintenue à Gare du Nord, il ne sera pas nécessaire de changer de train pour aller du nord au sud. Cliquez ici pour consulter les horaires dans le détail.
RER C : 2 trains sur 3 en moyenne sur l'ensemble de la ligne. Cliquez ici pour consulter les horaires dans le détail.
RER D : 9 trains sur 10 en moyenne sur l'ensemble de la ligne. En heure de pointe, service normal attendu sur le tronçon Paris - Orry-la-Ville/Creil et service allégé au sud de la ligne. En heure creuse, 6 trains par heure sont prévus entre Paris et Goussainville. Cliquez ici pour consulter les horaires dans le détail.
RER E : 3 trains sur 4 en moyenne sur l'ensemble de la ligne. Cliquez ici pour consulter les horaires dans le détail.

Transilien

> La grève a été lancée pour ce mercredi 25 et jeudi 26 mai. Elle est reconductible à partir du 31 mai.

Concernant le réseau Transilien, le trafic est annoncé "normal" sur les lignes H et K. En revanche, des perturbations sont attendues sur les autres lignes. La SNCF recommande de consulter ses applications et les sites abcdtrains.com et transilien.com pour obtenir les horaires dans le détail.

Ligne J : 1 train sur 2 en moyenne sur l'ensemble de la ligne.
Ligne L : 1 train sur 2 en moyenne sur l'ensemble de la ligne.
Ligne N : 3 train sur 4 en moyenne sur l'ensemble de la ligne.
Ligne P : 2 train sur 3 en moyenne sur l'ensemble de la ligne (trafic normal sur Esbly-Crécy la Chapelle).
Ligne R : 1 train sur 2 en moyenne sur l'ensemble de la ligne.
Ligne U : 4 train sur 5 en moyenne sur l'ensemble de la ligne.

TER et Intercités

> La grève a été lancée pour ce mercredi 25 et jeudi 26 mai. Elle est reconductible à partir du 31 mai.

En province, la SNCF annonce 2 TER sur 3. Pour les Intercités, 6 trains sur 10 sont prévus en journée en moyenne, mais aucune rame ne roulera la nuit. D'importantes perturbations sont prévues sur les lignes Paris-Bourges-Montluçon (1 train sur 4), Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Nevers (1 train sur 2). Consultez le site de la SNCF pour connaître les horaires.

TGV et réseau international

> La grève a été lancée pour ce mercredi 25 et jeudi 26 mai. Elle est reconductible à partir du 31 mai. 

Sur les grandes lignes, 3 TGV sur 4 sont prévus en moyenne sur l'ensemble du réseau national. Les principales difficultés concernent les Pays-de-Loire, le Centre et le Sud-Ouest avec 2 TGV sur 3. Dans le Sud-Est, 7 TGV sur 10 sont assurés. À noter que la fréquence sera "normale" sur le réseau Ouigo.

À l'international, les Eurostar, Thalys et Alleo devraient circuler normalement. En revanche, le trafic des trains Lyria (Suisse), Elipsos (Espagne) et SVI (Italie) sera perturbé.

RATP

La CGT, premier syndicat à la régie parisienne des transports, appelle à la grève illimitée à partir du 2 juin pour demander la réouverture des négociations salariales annuelles et le retrait du projet de loi travail. Pour sa part, SUD pourrait décider jeudi 26 mai d'une grève illimitée à partir du lancement de l'Euro, "contre la loi travail et "la remise en cause du statut RATP". 

Sur les routes

Le mouvement lancé par la CGT et FO semble à l'arrêt depuis les assurances apportées par le gouvernement sur le calcul des heures supplémentaires pour les routiers. FO, qui avait suspendu vendredi les actions de blocage, décidera en fin de semaine d'une éventuelle reprise de la grèveau moment de l'Euro de football (10 juin -10 juillet). 

Aéroports

> Des grèves lancées pour ce jeudi 26 mai et pour les 3, 4 et 5 juin prochains. 

Conformément aux recommandations de la direction générale de l'Aviation civile (DGAC), 15% des vols devraient être annulés jeudi à l'aéroport d'Orly. Des "perturbations" sont également attendues sur l'ensemble du territoire en raison de l'appel à la grève interprofessionnelle, relayé au sein de la DGAC par l'USAC-CGT, premier syndicat tous corps confondus (contrôleurs aériens, personnels administratifs, ingénieurs, techniciens, etc.). Par ailleurs, du 3 au 5 juin, l'ensemble des syndicats de la DGAC appellent, mais cette fois pour des revendications purement internes.

Chez Air France, une nouvelle crise pourrait être déclenchée dès le 1er juin. Le principal syndicat de pilotes de la compagnie, le SNPL, consulte ses adhérents par référendum pour savoir si une majorité est prête à s'engager dans une grève de plus de six jours. Un mouvement qualifié de "plus mauvais coup qui soit porté au redressement" de la compagnie s'il venait à se produire par Alexandre de Juniac, le PDG démissionnaire du groupe.

Transports maritimes

> Grève lancée le 24 mai et reconduite au moins jusqu'au vendredi 26 mai.

La fédération CGT des ports et docks, qui avait déjà appelé à la grève pour jeudi 26 mai, a décidé mardi 24 de prolonger son mouvement de 24h, jusqu'à vendredi, "en réponse à la répression" lors du déblocage des accès au dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Les modalités d'action pour les jours suivants et jusqu'au 14 juin, "et après si besoin", seront définies ultérieurement, précise-t-elle. La CGT avait auparavant appelé ses syndicats portuaires à s'associer aux "initiatives territoriales". 
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/sncf-ratp-aeroports-comment-les-greves-des-prochains-jours-peuvent-impacter-vos-voyages-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire