dimanche 5 août 2018

Plus proche que jamais d’une longue trêve entre le Hamas et Israël ?


Une source anonyme du Hamas a affirmé que ses dirigeants s’étaient réunis vendredi soir à Gaza pour discuter d’un éventuel accord de cessation des hostilités qui s’étendrait sur une longue période. Il s’agissait de la première réunion plénière du bureau politique du mouvement islamiste depuis celle tenue au Caire en 2017. Khalil al-Hayya, membre du bureau politique du Hamas, a déclaré samedi qu’il y avait une réelle opportunité de mettre fin au siège de Gaza. S’exprimant depuis la mosquée Al-Salaam à Gaza, Khalil al-Hayya a déclaré que les négociations pour une longue trêve étaient en phase de finalisation…

Tous les principaux leaders du bureau politique du Hamas sont sur le pont. Le numéro deux du Hamas, Saleh al-Aruri, qui vit au Liban sans n’avoir jamais mis un pieds à Gaza de toute sa vie car faisant l’objet de recherches par les services secrets israeliens, a franchi la frontière égyptienne jeudi avec huit autres dirigeants du Hamas basés en dehors de Gaza pour assister à cette première réunion plénière du bureau politique du Hamas depuis 2017. Ezzat al-Rishq, membre du bureau politique du Hamas, a indiqué vendredi que son mouvement « ne cherche pas la guerre » et est « déterminé à épargner à la population de Gaza un nouveau conflit ». De son coté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a annulé une visite prévue lundi en Colombie pour se concentrer sur la situation dans la bande de Gaza.
Officiellement, on ne donne aucun détail sur la teneur de l’accord négocié avec l’aide de l’Egypte sur une trêve qui, cette fois, devrait être de longue durée entre Israël et le Hamas. Les informations  obtenues sur cet accord ne sont que spéculatives. L’accord impliquerait une cessation des hostilités du Hamas (provocations palestiniennes sur la clôture, envoi des cerfs-volants et ballons incendiaires, envoi de roquettes sur la zone frontalière) en échange tout d’abord d’un allègement du blocus imposé par l’Egypte et Israël qui permettrait à la communauté internationale de financer une série de programmes permettant d’améliorer les réseaux d’adduction d’eau et les infrastructures électriques. L’accord permettrait également un échange de prisonniers, les médias israéliens laissant entendre que le Hamas pourrait rendre les corps des deux soldats israéliens tués en 2014, Hadar Goldin et Oron Shaul à Gaza ainsi que les deux Israéliens présumés en vie et détenus par le mouvement islamiste.  Selon le journal libanais Al Akhbar, l’accord prévoirait dans un second temps l’ouverture d’un port maritime et d’un aéroport pour la bande de Gaza, mais qui seraient localisés dans la péninsule du Sinaï.
Aujourdhui, dimanche,  le cabinet de sécurité israélien se réunira dans le bunker souterrain pour statuer sur les progrès réalisés par l’émissaire de l’ONU pour la paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov. Et c’est la raison pour laquelle le Premier ministre Netanyahou a annulé son déplacement en Colombie prévu cette semaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Soupçon d’attentat sur la route n°60: une femme tuée...

01h23:  la victime s’appelait ‘Hava Roïzhin z.l. originaire de la ville d’Emmanuel en Samarie. Elle travaillait avec son mari comme pho...