jeudi 2 août 2018

Netanyahu prévient qu’Israël empêchera l’Iran de bloquer la mer Rouge.....


Après l’attaque de rebelles yéménites sur des pétroliers saoudiens, le Premier ministre a déclaré qu’une "coalition internationale déterminée" agirait contre Téhéran...


Mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti l’Iran qu’Israël, avec une « coalition internationale », ne permettrait pas à la République islamique de bloquer cette voie maritime clé de la région.
S’adressant à des nouveaux diplômés de la Marine israélienne à la base navale d’entraînement de Haïfa, Netanyahu a déclaré : « Au début de la semaine, nous avons assisté à une confrontation sérieuse avec des alliés de l’Iran qui ont essayé d’entraver la circulation internationale dans les détroits à l’entrée de la mer Rouge ».
Il a ajouté : « Si l’Iran essaie de bloquer le Détroit Bab Al-Mandab, je suis convaincu qu’il se trouvera devant une coalition internationale déterminée à l’en empêcher ».
« Cette coalition inclurait Israël dans toutes ses spécialités », a-t-il promis aux 36 commandants de marine fraîchement diplômés.
Netanyahu faisait référence à l’attaque contre deux pétroliers saoudiens dans ce détroit la semaine dernière. Menée par des rebelles Houthis du Yémen soutenus par l’Iran, cette attaque a conduit à une suspension temporaire des livraisons saoudiennes en pétrole et à une augmentation des prix du pétrole mondial.
Rouhani avait récemment averti que l’Iran pourrait fermer le détroit stratégique d’Ormuz, qui contrôle le Golfe et par où passerait environ 30 % du pétrole mondial transitant par voie maritime.
« Nous sommes le garant de la sécurité de ce détroit depuis toujours, ne jouez pas avec la queue du lion, vous le regretterez », a-t-il prévenu. « La paix avec l’Iran serait la mère des paix et la guerre avec l’Iran représenterait la mère des guerres ».
Hassan Rouhani, le président iranien, devant le parlement, à Téhéran, le 5 août 2017. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le détroit de Bab al-Mandab, l’une des routes maritimes de transport les plus actives, correspond à la porte d’entrée sud vers la mer Rouge. De ce fait, elle est un point clef pour le trafic maritime vers le port d’Eilat, au sud d’Israël. Netanyahu a souligné l’importance de la puissance maritime dans son intervention de mercredi.
« La mer nous fournit de nombreuses opportunités. Plus que tout, elle augmente la taille de l’Etat d’Israël et nous permet de déployer nos vaisseaux dans cette vaste zone. Cela donne à l’Etat d’Israël une puissance considérable », a-t-il souligné.
Photo d’illustration. Une vedette lance-missiles de type Saar 4.5 quitte le port de Haïfa, le 19 avril 2018 (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Peu après le discours de Netanyahu, Avidgor Liberman, le ministre de la Défense a déclaré aux diplômés que Tsahal, qui est simultanément confronté à des menaces sécuritaires aux frontières nord et sud, est capable de mener une guerre sur plusieurs fronts.
« Nos marins audacieux, nos hommes de fer sont prêts pour n’importe quelle mission, n’importe quand », a-t-il tweeté après la cérémonie.
« Vous êtes prêts dans la mer Rouge, dans le nord et dans le sud. Vous êtes prêts pour une campagne sur tous les fronts en même temps, vous êtes prêts à frapper l’ennemi avec force ».
השתתפתי הערב בטקס סיום קורס חובלים. יורדי הים הנועזים, אנשי הברזל שלנו, מוכנים בכל רגע נתון לכל משימה. אתם ערוכים גם בים סוף, גם בצפון וגם בדרום. ערוכים למערכה בכל החזיתות בו זמנית, מוכנים לתת מכה קשה לאויב.
Les pétroliers saoudiens, gérés par le groupe de transport saoudien Bahri, et disposant tous les deux d’une capacité de deux millions de barils, n’ont presque pas été endommagés lors de l’attaque.
« L’un des navires a subi de légers dégâts. On n’a pas recensé de blessés ni de fuite de pétrole », a déclaré la grande entreprise d’état, Aramco.
La coalition menée par l’Arabie saoudite qui combat dans la guerre civile du Yémen a prévenu, à de nombreuses reprises, que les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, menacent les navires sur la mer Rouge – une voie maritime clef du trafic mondial – par leur contrôle du port stratégique d’Hodeida.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Soupçon d’attentat sur la route n°60: une femme tuée...

01h23:  la victime s’appelait ‘Hava Roïzhin z.l. originaire de la ville d’Emmanuel en Samarie. Elle travaillait avec son mari comme pho...