dimanche 8 juillet 2018

Jérusalem aura-t-elle UNE maire ?


A la (longue) liste des candidats pour le poste de maire de Jérusalem s’est rajoutée il y a quelques jours celle de Rahel Azaria, ancienne adjointe au maire Nir Barkat et actuelle députée au parti Koulanou. Elle sera la première femme à se présenter pour diriger Jérusalem. Elle a expliqué qu’elle était entrée en politique pour Jérusalem qui a besoin de beaucoup de changements, et qu’elle désirait maintenant se consacrer entièrement à cette ville. 
Rahel Azaria avait quitté la municipalité pour se présenter à la Knesset à la demande de Moshé Cahlon, mais qu’elle désirait maintenant faire profiter Jérusalem de son expérience acquise.
“C’est à travers Jérusalem que l’on peut s’occuper de tous les problèmes qui agitent la société israélienne dans son ensemble”, estime la nouvelle candidate qui avait fondé le mouvement “Ha-Yeroushalmim” avant les élections municipales de 2008.
Rahel Azaria, qui a grandi dans une maison religieuse se définit toujours comme sioniste-religieuse mais fait partie de l’aile “libérale” de ce courant et adopte souvent des positions iconoclastes comme par exemple son appel à la suppression du Grand rabbinat ou son soutien à la tenue de la gay pride à Jérusalem. Dans ses prises de position sur les sujets ayant trait aux relations Etat-religion elle est parfois proche de celles d’Aliza Lavi (Yesh Atid) qui se définit elle aussi comme traditonnaliste.
Sur ses chances de réussir à conquérir la mairie, Rahel Azaria estime qu’elle “est 700 fois meilleure que tous les autres candidats en lice” de par son action passée et son expérience acquise à la Knesset. Elle souligne aussi que des sondages qu’elle a fait réaliser lui accorderaient de bonnes chances de l’emporter. Sur l’obtention des suffrages des orthodoxes – électorat très courtisé – chez lesquels elle n’est pas en odeur de sainteté, Rahel Azaria compte sur “les 30% du public orthodoxe, notamment des femmes, qui ne votent pas selon les directives des rabbanim”.
Au vu du nombre de candidats, aucun d’eux ne pourra être élu au premier tour, ce qui laisse entrevoir des “deals” entre candidats entre les deux tours, voire juste avant le 1er tour. Ofer Berkovitz, adjoint  au maire et candidat lui-aussi, accuse Rahel Azaria et Zeev Elkin d’avoir déjà des contacts en vue d’une alliance.
Photo Hadas Parush / Flash 90

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La Syrie abat un Iliouchine russe en le prenant pour Israélien! © :)

La Russie accuse Israël de s’être abrité derrière l’avion d’espionnage russe, l’Iliouchine 20 , pour couvrir ses frappes anti-iranien...