lundi 23 avril 2018

Israël répondra à tout attentat terroriste à l'étranger par des assassinats ciblés.....


Le ministre du renseignement, Yisrael Katz, a averti dimanche les dirigeants du Hamas que si l'organisation terroriste suivait ses menaces de mener une attaque contre les israéliens à l'étranger, Israël ciblerait ses hauts responsables.

Alors qu'il visitait la tente de deuil érigée pour le terroriste Fadi Albatsh assassiné en Malaisie, le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a menacé de venger sa mort, qu'il impute au Mossad israélien.

"Il y aura une affaire non résolue entre nous et le Mossad" a déclaré Haniyeh, laissant entendre qu'il pourrait parler d'attaques terroristes à l'étranger.

"Je suggère à Haniyeh de parler moins et d'être plus prudent," a déclaré Katz dans une interview accordée dimanche à Ynet. "Gaza est beaucoup plus proche que la Malaisie."

Katz a déclaré qu'une attaque contre des israéliens à l'étranger "franchirait une ligne rouge", menaçant que cela "conduirait à la reprise de la politique israélienne d'assassinats ciblés, et les responsables du Hamas à Gaza – Haniyeh parmi eux – doivent s'attendre à être gravement touchés."

"Israël sait comment localiser et toucher les responsables du Hamas qui dirigeant des attaques terroristes contre des israéliens à l'étranger," a averti le ministre.

"Haniyeh et ses amis devraient faire attention avant de parler… parce que la capacité d'Israël à les cibler est absolu, dure et rapide," a poursuivi Katz.

Le Djihad Islamique a lui aussi menacé de venger l'élimination. "Peu importe le temps que cela prendra, nous vengerons la mort de l'ingénieur, son sang n'a pas été versée en vain," a dit le groupe terroriste. Un des principaux chefs du Djihad Islamique est un parent d'Albatsh.

Fadi Mohammad Albatsh, 35 ans, a été tué samedi dans une fusillade, selon les autorités Malaisiennes.
Il se rendait à l'aube de son appartement dans une mosquée de la banlieue de Gombak, à Kuala Lumpur, lorsqu'il a été abattu par des hommes armés sur une moto, ont ajouté des responsables.

Le Hamas a déclaré qu'Albatsh, chercheur spécialisé dans les questions énergétiques, était un de ses membres.
Le ministre malaisien de l'intérieur, Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama, a déclaré qu'Albatsh était "un ingénieur électricien et un expert dans la fabrication de roquettes".

Le chef de la police de Kuala Lumpur, Mazlan Lazime, a déclaré dimanche que l'enquête était en cours. "Nous enquêtons sous tous les angles, je dois enquêter très soigneusement et profondément, c'est un problème international," a-t-il déclaré.
Il a ajouté qu'une autopsie était en cours à l'hôpital, après quoi le corps serait remis à la famille.

Hamidi a indiqué que les suspects impliqués dans le meurtre, qui avaient fui les lieux, sont considérés comme des européens ayant des liens avec une agence de renseignement étrangère.

Il a ajouté que Batsh était actif dans des organisations non gouvernementales pro-palestiniennes, le décrivant comme un expert en génie électrique et en construction de roquettes.

Il a pu être vu comme "un danger pour un pays qui est un ennemi de la Palestine," a déclaré Zahid.
Le ministre Katz a poursuivi : "Israël ne commente pas les incidents de ce genre, mais sur la base de ce qui a été rapporté jusqu'à présent sur la profession de l'homme qui a été assassiné, et sur les cris de désespoir des chefs du Hamas à Gaza, il s'avère qu'il n'était pas un si grand saint, et les citoyens d'Israël n'ont aucune raison de verser une larme sur son départ," a-t-il dit à Ynet.

Il a ajouté que "le Hamas fait partie de l'axe du mal iranien dans la région, et de nombreux éléments dans cette région – pas seulement en Israël – ont des intérêts à nuire à ses capacités."
Le ministre de la défense Avigdor Liberman a également réagit dimanche en déclarant à la radio de Tsahal : "nous en avons entendu parler aux nouvelles. Les organisations terroristes mettent chaque assassinat sur le dos d'Israël. Nous sommes habitués à cela."

"L'homme n'était pas un saint, et il ne s'occupait pas d'améliorer l'infrastructure de Gaza – il était impliqué dans l'amélioration de la précision des roquettes", a ajouté Liberman. "Nous assistons constamment à un règlement de compte entre différentes factions dans les organisations terroristes, et je suppose que c'est ce qui s'est passé dans cette histoire."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Antisémitisme musulman en Tunisie : un Barbecue dans un cimetière juif de Sousse....

Le cimetière juif de Sousse (Tunisie un pays de tolérance  ) a été profané ce mardi, 17 juillet 2018, par des musulmans antisémites qui...