mercredi 1 août 2018

Première patrouille d’hommes armés de l’AP dans Hébron sous contrôle israélien....


La porte-parole de la COGAT a expliqué que l’événement était "exceptionnel" et qu’il n’y aura pas de changement des politiques sécuritaires dans la ville de Cisjordanie...


Pour la première fois, des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP), armées et en uniforme, sont entrées dans la zone de Hébron contrôlée par Israël afin d’y effectuer une patrouille, a déclaré un responsable du bureau du gouverneur de Hébron pour l’AP.
Selon le Protocole de Hébron signé par l’OLP et Israël en 1997, l’Etat juif contrôle la zone de la ville de Cisjordanie connue sous le nom de H2, où environ 800 Israéliens vivent au milieu de 40 000 Palestiniens. La Vieille Ville de Hébron est incluse dans la zone.
Mardi, Wafa, le site d’information officiel de l’AP, a publié des photos de membres des forces de sécurité de l’AP en uniforme, certains armés, en patrouille autour de la Vieille Ville de Hébron pour dialoguer avec les résidents palestiniens.
Trente membres de la police de l’AP et des Forces de Sécurité Nationale ont participé à la patrouille, a déclaré le colonel Hazem Abu Hanud à Wafa.
« C’est la première fois que nos forces ont patrouillé la zone de Hébron sous contrôle israélien, en portant leurs armes et leurs uniformes, a déclaré le bureau du gouverneur au Times of Israël. La patrouille était symbolique, mais nous espérons qu’elle puisse annoncer la mise en place d’un présence permanente dans un avenir proche ».
Les membres des forces de sécurité de l’AP discutent avec un petit garçon dans la Vieille Ville de Hébron, le 31 juillet 2018 (Crédit : Wafa)
L’officiel a déclaré que l’armée israélienne avait donné la permission aux forces de sécurité de l’AP de patrouiller dans la zone.
Une porte-parole du Coordinateur des Activités du Gouvernement dans les Territoires (COGAT), la branche du ministère de la Défense responsable de la liaison avec les Palestiniens, a confirmé que le commandant de brigade local de Tsahal avait donné l’autorisation aux forces de sécurité de l’AP de patrouiller des zones de H2 avec leurs armes et leurs uniformes.
Elle a également souligné que la patrouille constituait « un événement exceptionnel », soulignant qu’Israël n’avait aucune intention de changer ses politiques sécuritaires à Hébron.
Noam Arnon, un porte-parole de la communauté juive de Hébron, a exprimé son inquiétude que des hommes des forces de sécurité de l’AP, armés et en uniformes, soient autorisés à patrouiller dans le H2.
« C’est une mesure grave et dangereuse », a-t-il déclaré.
Des forces de sécurité de l’AP sont entrées dans des zones de la H2 où des Palestiniens vivent à plusieurs occasions depuis 1997, mais seulement en habits civils et après avoir reçu la permission d’Israël, selon un officiel de l’AP.
L’officiel de l’AP a ajouté que de nombreuses zones de la H2 où résident des Palestiniens servent depuis longtemps de refuge aux criminels palestiniens.
« Des criminels se réfugient dans ces zones depuis des années parce qu’Israël ne fait rien contre eux, et nous ne pouvons y aller qu’avec leur permission, a déclaré l’officiel. C’est pourquoi il y a besoin d’une présence permanente là-bas ».
Les membres des forces de sécurité de l’AP marchent dans la Vieille Ville de Hébron, le 31 juillet 2018 (Crédit : Wafa)
Tsahal n’a pas positionné ses soldats dans certaines zones de la H2, tout particulièrement les zones de la Vieille Ville où vivent les Palestiniens.
Dans un rapport de mars 2018 sur les forces de sécurité de l’AP, Neri Zilber et Ghaith al-Omari, deux chercheurs à l’Institut Washington pour la Politique au Proche-Orient, ont mis en évidence l’anarchie de zones comme la partie de la Vieille Ville d’Hébron où résident les Palestiniens.
« Les no-man’s-land entre le contrôle israélien et celui de l’AP sont devenus des refuges pour l’activité criminelle. Ces zones sont pleines de trafiquants de drogue, de vendeurs d’armes, de voleurs de voitures et de réseaux de prostitution », expliquait le rapport, en référence à ces zones.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La France est en guerre avec Israël. Par Guy Millière...

Peut-on le dire ? La France est en guerre contre Israël. La guerre qu’elle livre n’est pas une guerre militaire directe. L’Armée frança...