vendredi 1 juin 2018

Quand Israël frappe, le Hamas se ramasse....



Mardi 29 mai dernier vers 7 heures, le Hamas a tiré plus d’une soixantaine de roquettes sur les villes israéliennes, touchant même une école maternelle. Vers 17h, le nombre de roquettes tirées était d’environ une centaine, dont le dôme d’acier avait intercepté la plus grande partie.




This illustration depicts the rockets and mortars that terrorist organizations in the Gaza Strip fired at Israeli civilians
Les forces armées israéliennes ont rapidement réagi.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
Les avions de combat, les hélicoptères d’attaque et les avions de l’armée de l’air ont frappé 65 cibles militaires à Gaza durant la nuit de mardi suivant les attaques de roquettes tirées par les terroristes de Gaza sur le sud d’Israël.


This video depicts IAF strikes on additional terror targets in the Gaza Strip yesterday

Une source de haut niveau de l’armée a déclaré que Tsahal a porté un coup sévère à Gaza et le haut gradé a averti :
« Israël a envoyé un message que si les attaques recommencent, les attaques contre le Hamas et ses ramifications deviendront plus violentes. Maintenant, ce sont les actions qui décideront de ce que l’avenir nous réserve. »
Israël a publié jeudi des photos de certaines des cibles terroristes qui ont été frappées à Gaza, dont sites de fabrication d’armes utilisés par l’organisation terroriste du Hamas.
Et il s’agit d’une attaque très mesurée.
L’ancien chef des services de sécurité du Shin Bet Yoram Cohen a déclaré dans une interview à la radio de l’armée qu’il soutient la politique proportionnée du gouvernement Netanyahu à l’égard des organisations terroristes de Gaza, ajoutant qu’Israël est capable d’occuper Gaza en quelques jours, mais qu’Israël n’aurait aucun bénéfice à retirer à conquérir cette zone frontalière.
« Les frappes de Tsahal ont endommagé les stocks d’armes de l’organisation terroriste et ont affecté leurs efforts financiers nécessaires à la mise au point d’armes. L’attaque de ces sites terroristes a été un coup dur pour les capacités  militaires du Hamas », a déclaré l’Unité du porte-parole de l’armée.
« Les forces navales du Hamas ont également été considérablement dégradées et une grande partie de ses postes et installations de production d’armes spéciales a été détruite. En outre, la grande majorité des bâtiments navals du Jihad islamique palestinien ont été détruits », poursuit le communiqué.

« Ces complexes ont été utilisés par le Hamas et les forces navales palestiniennes du Jihad islamique pour l’entraînement avec des armements avancés et ont également offert aux terroristes des terrains à partir desquels ils pourraient mener des attaques terroristes contre Israël.
« Enfin, a noté le porte-parole, « les frappes ont affecté la capacité des forces navales à opérer dans la bande de Gaza et rendu difficile pour l’organisation terroriste de mener également des opérations maritimes ».
L’ancien directeur du Shin Beth confirme :
« La politique d’Israël est de ne pas entrer en guerre là où cela n’est pas nécessaire ; Israël ne veut pas de guerre et c’est une bonne chose.
Nous aurions pu tuer 200 membres du Hamas mardi et ils auraient tiré 1 000 roquettes sur nous et nous aurions réagi et nous serions entrés dans une guerre que nous ne voulons pas », a expliqué Cohen, qui a ajouté, « si nous voyons d’autres attaques terroristes à court terme, comme des cerfs-volants incendiaires et autres, nous aurons compris que l’attaque des forces de défense israélienne n’a pas suffisamment dissuadé l’autre partie ».
Mercredi matin, les islamistes du Hamas, sérieusement touchés et démoralisés, demandèrent un cessez-le-feu à Israël, après la plus intense raclée qu’ils venaient de subir depuis la guerre de 2014.
A la question « est-ce qu’Israël a accepté la demande de cessez-le-feu », le ministre israélien du renseignement, Israël Katz, a laconiquement déclaré avec le mépris qui s’impose envers les islamistes qu’il n’était pas intéressé par une escalade vers la guerre.
« Tout dépend du Hamas. S’il continue [à attaquer], je ne sais pas quel sera son sort », a déclaré Katz à la radio israélienne.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

20 astuces naturelles pour réutiliser mes déchets...

Coquille d'oeuf, écorce de citron, épluchures de pomme de terre...Ne jetez pas ces éléments organiques car ils possèdent bien des v...