samedi 23 juin 2018

#MONDE - LEVÉE DE FONDS HISTORIQUE SUR FACEBOOK POUR LES FAMILLES DE MIGRANTS SÉPARÉES.....


Charlotte et Dave Willner espéraient lever 1500 dollars, soit à peu près la somme nécessaire pour payer la caution d'une famille de migrants séparée de ses enfants. Une semaine plus tard, la cagnotte ouverte par ce couple originaire de San Francisco dépasse les 16 millions de dollars et continue à progresser d'heure en heure. Selon une responsable de Facebook, qui héberge la collecte, il s'agit de la plus importante levée de fonds jamais réalisée sur la plateforme. Mark Zuckerberg a ouvertement soutenu l'initiative, estimant que les associations d'aide aux migrants faisaient «un super travail en aidant les familles à la frontière américaine», avant d'ajouter: «Je leur ai fait un don et je vous encourage à le faire aussi. Nous devons stopper cette politique immédiatement.»

11.000 fois l'objectif initial

Le couple a créé cette page après avoir vu la photo d'une jeune fille étrangère de deux ans en larmes lors d'un contrôle de sa mère par les forces de l'ordre américaines à la frontière mexicaine. Prise par le photojournaliste américain John Moore, l'image a fait le tour du monde avant de devenir le symbole de l'émotion planétaire suscitée par la politique de séparation des enfants et des parents immigrants illégaux interpellés aux Etats-Unis. «C'était la chose la plus proche du baiser que l'on pouvait faire à cet enfant», a déclaré Dave Willner au Mercury News.

Aujourd'hui, la somme a atteint plus de 11.000 fois l'objectif initial. Plus de 430.000 personnes ont fait un don, et des milliers de messages sont publiés sur la page Facebook de la levée de fonds. «Je prie pour que chaque enfant puisse être réuni avec ses parents», écrit Celia White sur le réseau social. «Merci d'avoir amorcé ce fabuleux témoignage d'humanité et de solidarité», écrit Robin Garjian. D'autres postent des messages anti-Trump, et notamment la Une du Time sur laquelle un montage met en scène le président américain face à la petite fille en pleurs, avec le titre: «Bienvenue aux États-Unis».

Des fonds destinés à l'aide juridique aux migrants

L'argent sera reversé à RAICES, un cabinet texan spécialisé dans l'aide juridictionnelle aux migrants. «Ils assureront la défense de chaque famille séparée et de chaque enfant non accompagné devant les cours qui traitent de l'immigration au Texas», lit-on dans le texte explicatif. «L'année dernière, 76% des enfants (soit plus de 13.000) n'ont pas été représenté par un avocat.» L'argent sera également reversé à des structures qui assistent les familles potentiellement traumatisées par leur séparation.

Face au tollé, Donald Trump a décidé de stopper sa politique de séparation des familles à la frontière. Le président a signé mercredi un décret pour demander le maintien des enfants avec leurs parents pendant que leur situation est examinée devant la justice pénale. Entre le 5 mai (début de la politique de «tolérance zéro» appliquée aux clandestins) et le 9 juin, 2342 enfants ont été séparés de leurs familles selon un décompte donné par le département de la Sécurité intérieure.

Des parents qui ne retrouvent plus leurs enfants

Selon plusieurs témoignages, certains enfants séparés n'auraient toujours pas retrouvé leurs familles. L'Union américaine pour les libertés civiles (Aclu) a porté plainte mardi pour une migrante du Guatemala qui n'a plus de nouvelle de son fils de 7 ans depuis le 19 mai dernier, date de sa demande d'asile où ils ont été séparés. Une autre plaignante congolaise a mis quatre mois à récupérer sa fille de 6 ans. Selon une enquête des journaux McClatchy, le nombre d'enfants «égarés» serait plus proche de 6000 que des 1475 reconnus par le gouvernement le mois dernier.

En vertu de cette nouvelle politique, les enfants de parents clandestins étaient confiés au ministère de la Santé et des Services humains (HHS) qui devait les recueillir dans des centres dédiés avant de les placer en famille d'accueil. Mais l'image de ces centres, des espaces grillagés dans de grandes tentes blanches qui ont été comparés à des camps de prisonniers, ont profondément choqué l'opinion publique américaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

20 astuces naturelles pour réutiliser mes déchets...

Coquille d'oeuf, écorce de citron, épluchures de pomme de terre...Ne jetez pas ces éléments organiques car ils possèdent bien des v...