lundi 14 mai 2018

Et pour que le monde comprenne bien le message, c’est à Jérusalem Est que Trump a installé la nouvelle ambassade....


Il se passe des choses inattendues, ce lundi 14 mai où l’ambassade des Etats-Unis sera inaugurée dans la capitale d’Israël. Je vous les relate car vous ne les lirez nulle part ailleurs.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ambassade des USA: Jérusalem Est

Comme si installer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem n’était pas un message assez fort de la reconnaissance par le président Trump de la capitale d’Israël, c’est dans la partie Est de la ville, cette partie qu’Obama a dit aux Palestiniens de revendiquer pour la capitale d’un pays qui selon moi ne verra pas le jour, que le président américain a choisi de déplacer l’ambassade.
Cela fait des mois que je le supposais. Mais l’opération était restée confidentielle.
Rex Tillerson, l’ancien secrétaire d’Etat américain, était dans le moule anti-israélien du département d’Etat américain. Quand le Président Trump a annoncé le déplacement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, Tillerson était furieux. Ainsi, il a d’abord annoncé que le déplacement de l’ambassade prendrait au moins deux ans. Puis il a dit que trois ans seraient à peine suffisants.
Trump a fini par se débarrasser de Tillerson et Mike Pompeo, son remplaçant, est un grand ami d’Israël.
La semaine dernière, lors d’un meeting politique devant 15 000 personnes, le président Trump a raconté l’anecdote de l’installation de la nouvelle ambassade.
Je vous fais la version courte : Trump a refusé le plan des bureaucrates qui voulaient construire une ambassade pour un milliard de dollars en 5 ans, et il l’a installée pour 400 000 dollars en quelques semaines, dans un ancien hôtel adjacent au consulat américain (Diplomat Hotel), acheté par les Etats-Unis en 2014. Cet hôtel se situe à l’Est de la ligne d’armistice de 1949 où les Arabes veulent tracer leur frontière. Trump n’a rien dit, il nous a laissé le soin, nous autres journalistes, de faire notre travail. Mes confrères journalistes étant trop corrompus, fainéants et stupides, ils n’ont même pas regardé Google map :
Je vais être un peu vulgaire, mais je n’ai pas la force de résister : Trump leur a mise bien profond, aux Palestiniens qui avaient cru pouvoir humilier le président américain en refusant de cesser de verser des salaires aux terroristes qui ont du sang juif sur les mains, et les autres dirigeants feraient bien d’y prêter attention. Je pense évidemment à Macron qui après avoir passé la brosse à reluire à Trump, est allé le poignarder dans le dos avec ses petites phrases assassines devant le Congrès américain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La France est en guerre avec Israël. Par Guy Millière...

Peut-on le dire ? La France est en guerre contre Israël. La guerre qu’elle livre n’est pas une guerre militaire directe. L’Armée frança...