dimanche 8 avril 2018

Provocations de Gaza: cuisant échec du Hamas....


Durant les deux derniers jours de fêtes juives, près de vingt-mille personnes à peine ont répondu à l’appel du Hamas pour aller provoquer l’armée israélienne et tenter de pénétrer en territoire israélien. Il s’agit de la moitié par rapport à la semaine dernière. A Tsahal on attribue cet échec du Hamas à la fermeté israélienne manifestée il y a une semaine envers quiconque s’approchait de la clôture de sécurité, ce qui a fait baisser la motivation de manière significative.
Les provocateurs ont incendié des milliers de pneus, lancé des pierres et des bouteilles incendiaires contre les forces de l’ordre. Certains ont même essayé de placer ou lancer des engins piégés près de la clôture de sécurité. Ceux qui ont testé Tsahal malgré les multiples avertissements ont eu pour leur  frais, avec dix provocateurs éliminés en deux jours ainsi que 1.356 blessés.
Le porte-parole de Tsahal, général Ronen Manlis, a toutefois estimé que les incidents n’ont pas pris fin et qu’il faut d’attendre à de nouvelles provocations et de tentatives de pénétrer de force en territoire israélien, surtout les vendredis à venir.
Malgré les preuves évidentes de manifestations violentes et de provocations, l’Union européenne a condamné les tirs israéliens et demande des enquêtes pour la mort de chaque Arabe palestinien: “Ce qui s’est passé pose de lourdes questions quant à l’usage de la force par Tsahal”, ose dire l’hypocrite Union européenne.
Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a d’abord remercié les milliers de soldats de Tsahal, les agents du Shin Bet et la police, mobilisés dans le pays à l’occasion de ces marches de provocation et pour assurer la protection de la population durant la semaine de fête. Concernant les incidents à la frontière, il a dénoncé l’utilisation de civils, notamment de femmes et d’enfants, par le Hamas, celle de terroristes habillés en civils ainsi que l’hypocrisie de la communauté internationale qui condamne Israël dans sa légitime défense. Le ministre a rappelé que rien que la semaine dernière, Bachar El-Assad a massacré délibérément quarante-huit civils, dont huit enfants et six femmes, sans qu’aucun appel à la création de commission d’enquête n’ait été lancé par l’ONU ou l’UE.
Le président du Camp Sioniste Avi Gabbaï a lui-aussi félicité Tsahal “qui a agi avec détermination, jugement et capacité de dissuasion face aux provocations du Hamas”.
Sans grand espoir, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Dany Danon, a appelé le Conseil de sécurité à “condamner le Hamas qui utilise des enfants comme boucliers humains et a exiger de l’organisation terroriste qu’elle cesse ses provocations qui ne font qu’augmenter la violence et la tension”. Même appel du Département d’Etat américain, plus moral que l’Union européenne, qui a demandé au Hamas de cesser de provoquer Tsahal, de ne pas entrer dans la zone-tampon fixée par Tsahal et de ne pas user de violence”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La France est en guerre avec Israël. Par Guy Millière...

Peut-on le dire ? La France est en guerre contre Israël. La guerre qu’elle livre n’est pas une guerre militaire directe. L’Armée frança...