mardi 3 avril 2018

Obsession anti-israélienne à l’ONU : 23 civils palestiniens tués en Syrie, pas de réunion du Conseil de sécurité. 15 terroristes du Hamas tués à Gaza, réunion d’urgence…


L’ONU tombe dans l’obsession anti-israélienne : Le mois dernier 23 civils palestiniens ont été tués par balles ou sous des bombardement en Syrie, le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas cru bon se réunir pour ces morts puisqu’Israël ne pouvait être accusé. En Syrie toujours, le dictateur Erdogan a massacré plus de 512 civils kurdes dont 209 enfants. Là encore pas de réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU pour ces morts là qui semblent n’avoir guère d’importance pour l’ONU…

En revanche, 15 terroriste du Hamas, mêlés à des manifestant et armés de coktail molotov ont été tués à Gaza. Là branle bas de combat ! Rien ne va plus, réunion d’urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU pour condamner Israël qui n’a fait que défendre sa frontière contre une invasion…

Deux poids deux mesures ou obsession anti-israélienne de l’ONU ?

Ce qui est certain c’est que tous les morts ne se valent pas aux yeux de l’ONU.
Selon un rapport d’Amnesty international, 3 685 Palestiniens sont morts depuis le début de la guerre civile. Pas un mot, pas une réunion de l’ONU n’a fait état de ces morts palestiniens. En effet, Israël n’étant pas impliqué ces morts n’ont guère de valeur.
La Turquie a envahit une partie de la Syrie pour exterminer les Kurdes. Plus de 512 morts, dont au moins 209 enfants, sont déjà à déplorer à Afrin. Mais Erdogan ne compte pas en rester là et vise déjà d’autres villes kurdes.
Là encore, l’ONU s’illustre par son silence. Pas de réunion d’urgence du Conseil de Sécurité n’a eu lieu et n’est prévue pour le massacre du peuple Kurde…

Le sort des Palestiniens en Syrie et le silence de l’ONU

Vingt-trois Palestiniens ont été tués en Syrie en mars, selon le Groupe d’action pour les Palestiniens de Syrie, un organisme de surveillance des droits de l’homme basé à Londres qui surveille la situation des réfugiés palestiniens dans le pays.
Le groupe a déclaré dimanche que 15 des victimes avaient été tuées par balles, tandis que sept étaient mortes à la suite de bombardements. Un Palestinien est mort du fait d’un manque de traitement médical, a-t-il ajouté.
Selon les chiffres du groupe des droits de l’homme, 3 685 Palestiniens sont morts depuis le début de la guerre civile en Syrie il y a sept ans, dont 467 femmes.
Un autre 1 673 Palestiniens demeurent dans des prisons contrôlées par le gouvernement. Ils comprennent 106 femmes.
Le groupe a souligné que Yarmouk, l’un des plus grands camps de réfugiés palestiniens près de Damas, a été assiégé par l’armée syrienne et ses alliés dans le groupe terroriste palestinien Front populaire pour la libération de la Palestine pendant plus de 1700 jours.
Un autre groupe, l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme, a indiqué dans un rapport que 90% des Palestiniens en Syrie manquaient de sécurité alimentaire et avaient désespérément besoin d’une aide humanitaire. Le groupe a mis le taux de chômage parmi les Palestiniens en Syrie à 52%.
Selon les statistiques publiées par divers groupes de défense des droits humains, des dizaines de milliers de Palestiniens ont fui la Syrie depuis le début de la guerre civile.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Haine de l’Etat juif : le parti de Mélenchon condamne la visite de 185 patrons français en Israël....

La section rennaise du parti islamo-gauchiste La France Insoumise (LFI), le parti de Jean-Luc Mélenchon, a condamné lundi la visite en ...