mardi 10 avril 2018

Le quarteron d’experts iraniens éliminé à Homs.......


Etaient-ils particulièrement visés ou non, quoi qu’il en soit parmi les sept Iraniens éliminés lors du raid attribué à Tsahal se trouvaient notamment un colonel des Gardiens de la Révolution et quatre experts dans le domaine des drones.
Il est rare que les autorités iraniennes donnent des détails sur leurs officiers, soldats, instructeurs ou experts qui sont tués en Syrie, mais cette fois-ci, les photos des quatre spécialistes hauts placés ont été diffusées.
Ces cibles semblent confirmer que l’attaque sur la base de Tiyas près de Homs n’avait pas pour but de réagir au massacre perpétré la veille à l’arme chimique à Douma mais qu’Israël a profité de l’émoi créé par ces horreurs pour poursuivre la politique définie par le gouvernement: empêcher l’Iran de s’installer et de développer de l’armement en Syrie. C’est de cette base qu’avait été lancé le drone qui avait pénétré en territoire israélien il y a un mois.
Un autre élément qui prouverait l’origine israélienne de l’opération: son aspect chirurgical. Les deux chasseurs-bombardiers ont détruit 75% de la base, occupée par des forces iraniennes et syriennes. Les parties occupées par l’armée russe n’ont pas été touchées!
Dernièrement, le chef d’Etat-major de Tsahal Gadi Eizencot avait confirmé “qu’Israël opérait assez souvent en territoire syrien”.
Les Iraniens ont évidemment une autre interprétation de l’opération attribuée à Israël: la volonté de faire diversion sur les “massacres” commis par l’armée israélienne contre les manifestants le long de la frontière avec la bande de Gaza…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LE CARDINAL SARAH AUX 12.000 PÈLERINS DE CHARTRES : TERRE DE FRANCE, RÉVEILLE-TOI !

Peuple de France, retourne à tes racines ! On peut décider de ne pas en parler. C’est, d’ailleurs, le choix d’une grande partie de la...