mardi 6 mars 2018

Donald Trump en Israël au mois de mai?


Le président américain Donald Trump a reçu le Premier ministre Binyamin Netanyahou à la Maison-Blanche. Lors de la séance introductive devant les caméras, en présence des deux épouses, Sarah et Melania, Donald Trump a eu des mots très chaleureux à l’attention de ses invités et s’est félicité de l’amitié personnelle entre lui et Binyamin Netanyahou ainsi que de l’intensité des relations bilatérales entre les Etats-Unis et Israël, “jamais aussi fortes dans l’histoire des relations entre les deux pays”. 
Donald Trump a également exprimé sa fierté d’avoir reconnu Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et ordonné le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, “geste que beaucoup de présidents américains avaient promis mais n’ont jamais réalisé”. Lors des questions des journalistes, il a indiqué qu’il se rendra peut-être en Israël le 14 mai pour assister à la cérémonie d’inauguration de la nouvelle ambassade américaine.
“Nous renforçons sans cesse nos liens commerciaux et militaires avec Israël, c’est un grand honneur pour moi de vous recevoir ici” a conclu le président américain avant que les deux homme se serrent longuement et chaleureusement la main.
A son tour, le Premier ministre israélien a vivement remercié son hôte pour ses déclarations et décisions si favorables à Israël et assuré le président américain qu’il restera dans la mémoire du peuple juif tout comme le roi Cyrus, Lord Balfour et le président Harry Truman pour leur reconnaissance des droits du peuple juif sur sa terre et sur Jérusalem. Binyamin Netanyahou a souligné la nouvelle politique américaine envers Israël notamment dans les forums internationaux “basée sur la vérité et la justice”. Il a ensuite annoncé les sujets desquels il souhaitait s’entretenir avec le président américain, en premier lieu l’Iran “qui n’a pas renoncé à son programme nucléaire et qui crée des problèmes partout où il se trouve”. “Il faut stopper l’Iran”, a indiqué Binyamin Netanyahou devant un Donald Trump qui acquiesçait de la tête. Il a également évoqué le dossier israélo-palestinien et indiqué que la paix était possible car de plus en plus de pays arabes se rapprochent d’Israël avec lequel ils trouvent des intérêts communs.
Sur cette question, le président américain est intervenu ensuite pour dire que son administration travaillait très dur pour tenter de favoriser la paix mais il a souligné que tant que l’Autorité Palestinienne refusera de revenir à la table des négociations, aucune paix ne sera possible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sarcelles : Ils la volent, la frappent et la traitent de “sale Juive”

  Témoignage de la mère de la jeune fille : “ce soir ma fille de 20 ans c’est faite agresser en bas de chez moi av ...