jeudi 22 février 2018

Le 7 Adar Hilloula de Moché Rabbénou - Merveilleux texte......


  •  Le 7 Adar Hilloula de Moché Rabbénou
    Tefila-7-Adar_Hiloula-Moche
    En ce 7 Adar 2488, il est rapporté dans la Guémara,que le 7 Adar est le jour de la disparition de Moché Rabbénou.
    Références Guémara Kiddouchinn page 38a
    Moché accomplit un grand nombre d’actes: Il écrivit la Torah toute entière…treize fois.
    Il remit un rouleau de la Torah à chacune des Tribus , et plaça un treizième dans le Aron en somme un original qui servirait de référence.
    Les gens d’un très haut niveau de piété (lorsqu’ils sont en bonne santé) ont l’usage de jeûner ce jour-là,
    Références Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le choulhan Aroukh siman180
    Certains ont l’usage d’organiser une étude le soir du 7 Adar, c’est d’ailleurs un bon usage.
    S’il y a dans la synagogue dix personnes qui jeûnent ce jour-là, malgré tout on ne sortira pas le Sefer Torah, car il ne s’agit pas d’un réel jeûne public.Cependant, l’officiant dira « Anénou », mais uniquement dans la Bérakha de Choméa’ Téfila
    Les Cohanim ne diront pas la Birkatt Cohanim à Minh’a ce jour-là.
    Il est une Ségoula connue, de réciter ce jour-même, de tout coeur, une certaine Téfila composée par Rabbi Nathan de bRéslev, avant de pouvoir demander à Hachem qu’il puisse accepter toutes nos demandes personnelles.
    Aphorisme du Talmud Sota 14a
    Pourquoi la tombe de Moise fut-elle cachée ?
    Parce que si le site en était connu, les juifs iraient y réciter leurs prières et seraient immédiatement sauvés de l’exil.
    La mort de Moché Rabbénou
    Après avoir conclu sa bénédiction, Moché dit au peuple :  » Je suis sur le point de mourir.
    Je vous ai tourmenté en vous corrigeant pour l’amour de la Torah et des mitsvot.
    Pardonnez-moi à présent !  »
    Tous répondirent :  » Notre Rav et notre maître, nous t’avons pardonné; mais pardonne-nous; souvent, nous t’avons irrité et causé des difficultés.  »
     » Je vous pardonne  » répondit Moché.
    Hachem dit à Moché :  » N’attends pas plus longtemps. Gravis le Mont Nevo !  »
    Moché se soumit immédiatement. Douze degrés menaient à la montagne, et Moché les gravit d’un seul bond, tant il était désireux d’accomplir la volonté d’Hachem.
    A cent-vingt ans, il était aussi fort que dans sa jeunesse.
    Alors qu’il se tenait en haut de la montagne, Erets Israël fut montrée à Moché. Hachem exauçait ainsi son désir de voir le Pays. De là, Moché lui accorderait sa bénédiction, rendant sa conquête plus facile aux Bné Israël. Le Tout-puissant permit à Moché de voir des endroits que son successeur, Yéhochoua, ne foulerait pas.
    En particulier, Hachem lui montra les lieux de dangers ou de malheurs futurs, afin qu’il puisse prier pour la sécurité et le bien de son peuple. Moché eut la vision de toute l’histoire des Bné Israël jusqu’au temps de Machia’h. A l’heure de sa mort, Moché vit également la réalisation du souhait qui lui avait toujours été refusé auparavant. Lorsque Moché avait demandé à Hachem :  » Je t’en prie, révèle-moi la façon dont Tu conduis les affaires du monde, le Tout-puissant lui avait répondu :  » Nul ne peut Me voir, et vivre !  » Mais avant sa mort, cette compréhension fut accordée à Moché. Il atteignit ainsi le cinquantième et dernier  »cercle de la sagesse ».
    A l’heure de la mort de Moché, Hachem voulut montrer sa grandeur aux hôtes célestes. Il appela donc l’ange Gabriel et lui dit :  » Va, et apporte-moi l’âme de Moché !  »
     » Maître de l’Univers, comment pourrais-je causer la mort d’un être humain qui est l’égal de 600 000 Juifs ?  »  » C’est donc toi qui iras  » dit Hachem à l’ange Mikhaël.  » Je ne puis supporter de le voir mourir  » répondit Mikhaël. C’est moi qui ai été son Rav !  » (Mikhaël est l’ange de la miséricorde, et il a enseigné à Moché comment défendre les Juifs)
    Le Tout-puissant se tourna alors vers Samaël qui est le Satan :  » Va et apporte-Moi l’âme de Moché.  » Samaël prit son épée et s’envola vers la terre, vers Moché. Il le trouva occupé à écrire le Nom de quatre lettres d’Hachem dans un Sefer Torah encore inachevé.
    Le visage de Moché rayonnait comme le soleil, et il ressemblait à l’un des anges. Samaël eut peur de Moché.  » Aucun ange ne peut prendre l’âme de Moché  » pensa-t-il. Il se mit à trembler et ne put pas même articuler la moindre parole. Moché, cependant, avait eu conscience de la présence de l’ange avant même que celui-ci ne l’eût révélée.
     » Que viens-tu faire ici ?  » Lui demanda-t-il solennellement. Samaël rassembla son courage et répondit :  » Je suis venu prendre ton âme !  »  » Qui t’a envoyé ?  » S’enquit Moché.  » Celui Qui a créé toute chose  » répondit Samaël. » Il ne veut certainement pas que tu prennes mon âme (mais plutôt que je te vainque)  » dit Moché.  » Je prends les âmes de tous les êtres humains  » insista Samaël. C’est là, la loi naturelle de  l’univers.  » Je ne suis pas soumis aux lois de la nature  » insista Moché. Je suis le fils d’Amram, saint de naissance.  » Samaël s’envola vers Hachem, reconnaissant sa défaite. Hachem lui insuffla alors une force plus grande, et l’envoya à nouveau vers Moché. Hachem voulait que Moché remportât une victoire encore plus grande sur le Satan. Samaël vola au-dessus de la tête de Moché et tira son glaive de son fourreau. Moché frappa Samaël de toutes ses forces à l’aide du bâton sur lequel était gravé le Nom Divin. Samaël s’enfuit. Moché le rattrapa et le rendit aveugle avec les Rayons de gloire qui émanaient de son visage.Une Voix Céleste proclama :  » Le moment de ta mort est venu !  »  » Je T’en prie, ne me livre pas à l’Ange de la Mort  » supplia Moché.  » Rappelle-toi comment je T’ai servi dans mes jeunes années, quand Tu T’es révélé à moi au Buisson Ardent, et quand je suis resté sur le Mont Sinaï pendant quarante jours et quarante nuits, œuvrant de tout mon être à apprendre la Torah !  »
     » Ne crains rien  » déclara une Voix Céleste.  » C’est Moi-même qui prendrais soin de toi.  » Moché se leva et se prépara à la mort, se sanctifiant comme l’un des anges. Hachem descendit, accompagné des anges Mikhaël, Gabriel et Zagzagaël. Mikhaël prépara la couche de Moché; Gabriel y étendit un tissu de lin pour sa tête, et Zagzagaël un autre pour ses pieds.
    Le Tout-puissant dit :  » Moché, ferme les yeux  ». Moché obtempéra.  » Place les mains sur ta poitrine  » ordonna le Tout-puissant. Moché obéit.  » Mets tes pieds l’un à côté de l’autre  » ordonna-t-Il. Moché le fit. Hachem appela l’âme de Moché.  » Ma fille  » lui dit-Il,  » J’ai prévu que tu demeures cent-vingt ans dans le corps de Moché. Tu dois le quitter à présent; ne tarde pas.  » L’âme répondit :  » Maître de l’Univers, existe-t-il un corps plus pur que celui de Moché ? C’est pourquoi je l’aime, et ne veux pas le quitter.  »  » Je te placerai sous Mon Trône Céleste, avec les anges  » promit Hachem.  » Mieux vaut pour moi rester dans le corps de Moché que de me trouver parmi les anges  » protesta l’âme.  » Il est aussi pur qu’un ange, bien qu’il vive sur terre. Tu as permis un jour à des anges, Ouza et Azaël, de venir se mêler aux hommes, et ils se sont corrompus. Moché n’a pas vécu avec sa femme depuis le jour où Tu lui as parlé au Buisson Ardent. Je T’en prie, laisse- moi dans le corps de Moché !  » Après avoir entendu l’âme attester la pureté du corps de Moché, Hachem embrassa (métaphoriquement) Moché. L’âme fit l’expérience de l’incommensurable jouissance de la Présence Divine (qui était plus grande encore que celle de rester dans le corps de Moché), et elle retourna vers Hachem qui ensevelit Lui-même Moché dans les plaines de Moav, non loin de Beth Péor. Moché mourut le 7 Adar, jour de sa naissance, à l’âge de 120 ans.
    Que le souvenir de notre maître soit une bénédiction pour tout le peuple d’Israel Amen !
    Références : Midrach Rabba

Par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël, Amen

  •  Hiloulot 7 Adar Aleph
    ��Moché Rabbenou z.t.l, né en 2368 (1392 AÈC) et son Yohrtzeit en 2488 (1272 AÈC).
    ��Rabbi Alter Ye’hezkel Eliyahou Horowitch z.t.l, né en 1884, décédé en 1943. Le dernier Admor de Dzhikov.
    ��Rabbi Avraham Tzvi Patznovski z.t.l de Piotrokov, décédé en 1819.
    ��Rabbi Chalom Abou’hatsera z.t.l
    ��Rabbi Chalom Chimoni z.t.l, décédé en 1867. Il a été un Rav dans la ville de G’vatcha. Auteur du livre « Ganzi Chalom ».
    ��Rabbi Israël Yitshak HaLevy Reizman z.t.l, décédé en 1969. Il était  un membre de Badatz.
    ��Rabbi Menachem Mendel Landau z.t.l de Zabeirtze, décédé en 1935.
    ��Rabbi Nissim Ben Ezra Eini z.t.l, décédé en 1900. Un des grands kabbalistes de Bagdad.
    ��Rabbi Chlomo Ephraïm de Lunshitz z.t.l, né en 1550, décédé en 1619, auteur de Kli Yakar et aussi des sélections spéciales à la mémoire des Juifs de Prague qui ont souffert horriblement pendant les pogroms de 1611.
    ��Rabbi Tzvi Kinstlicher z.t.l, décédé en 1965, auteur de Chéélot Outchouvot Be’er Tzvi.
    ��Rabbi Yehi HaCohen z.t.l, né en 1787, décédé en 1867. Un des érudits du Yémen. Il était versé en Torah et kabbale et fut un possek. Il était le Roch Yéchiva de la beth knesset « Beth Alexander ». En plus, il ouvrit une yéchiva de kabbale, dont il était expert. Il priait selon les kavanoth (intentions) du Ar »i. De 1837 jusqu’à son décès il était un juge dans le Beth Din.
    ��Rabbi Yitshak Eizik Taub de Kalev, né en 1744, décédé en 1821. Fondateur de la lignée du ‘Hassidisme de Kalev en Hongrie.
    *Allumez une bougie et par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël Amen

Refoua Chelema et Réusite

  • Toutes les Halakhot sont dédiées à la protection et à la Réfoua Chéléma de tout le peuple d’Israël Amen et en particulier
    • mon épouse Sarah bat Fortuné,
    • Rabbi Haïm Chalom ben Bedra Chlita,
    • Haim Eliézer Ben Tilah
    • Anael bat Chlomo
    • Eli Eliyahou Ben Victorine
    • Noam Yéhouda ben Yéhoudit
    Amen

Léilouy Nichmat

  • De tous les défunts du âm Israël et en particulier
    • Sarah Bat Rosa z.t.l.
    • Georges Yitshak Ben Hénéna ouben Chlomo z.t.l.
    • Gérard Guerchon Ben Yitshak
    • Fortuné Bat Camille Camouna
    • Rabbi Yossef Haïm Sitruk Chlita ben Emma, z.t.l.
    • Léon Yéhouda ben Rahel véElichä z.t.l
    • Lidia Soufir z.l.
    • Ephraim ben yehouda et Alice
  • Soutenir la diffusion de la Torah en France, au  Canada et en Israël.

    Merci grâce a vous des milliers de personnes lisent ces halakhot, Merci.

    Vous pouvez dédier des Halakhot

    • pour une personne chère
    • Pour la guérison
    • Pour l’élévation de l’âme
    • Pour les enfants
    • Pour la réussite Matériel
    • Pour aider à trouver son conjoint

    �� Sympa les amis �� de faire un don ��

    Merci !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sarcelles : Ils la volent, la frappent et la traitent de “sale Juive”

  Témoignage de la mère de la jeune fille : “ce soir ma fille de 20 ans c’est faite agresser en bas de chez moi av ...