dimanche 25 février 2018

Début des préparatifs d’un grand exercice militaire israélo-américain...


Un grand exercice militaire israélo-américain aura lieu du 4 au 15 mars et les préparatifs ont débuté jeudi. L’exercice a pour nom Juniper Cobra 2018 et y prendront part deux-mille soldats de Tsahal et deux mille cinq cent soldats appartenant au commandement de l’armée américaine en Europe. Les forces américaines sont déjà arrivées il y a quelques semaines, par air et par mer.
L’objectif de cet exercice de grande envergure est le renforcement de la coopération, de la coordination entre les deux armées, les nouvelles leçons que chacune des armées peut apprendre de l’autre et l’amélioration de la défense en cas d’attaques simultanées.
C’est la neuvième fois qu’un tel exercice se déroule en Israël, le premier s’étant effectué en 2001, mais cette année il a une envergure jamais atteinte, du fait des nombreux défis auxquels Tsahal doit faire face. Les soldats de Tsahal qui y participeront appartiennent à la défense aérienne de l’armée de l’air, aux unités de logistique et de médecins ainsi qu’à d’autres forces. L’exercice simulera une offensive aérienne et de missiles ennemis sur plusieurs fronts suivi par une arrivée de forces américaines pour prêter main forte à Tsahal. Divers systèmes seront testés, parmi eux les missiles anti-missiles ‘Hetz, le système Dôme de fer, les missiles Patriot ainsi que le système Kela David destiné à parer à des missiles plus puissants et qui est devenu opérationnel en 2017.
Le lieutenant-général Tsvika Haïmovitz, commandant de la Défense anti-aérienne a déclaré que l’exercice Juniper Cobra 2018 est un aspect supplémentaire dans l’amélioration des capacités défensives de l’armée de l’air israélienne face à des défis simultanés, et qu’il traduit l’étroite coopération stratégique entre les armées israélienne et américaine.
Du côté américain, le lieutenant-général Richard M. Clark, commandant de la force américaine qui participera à l’exercice a souligné que l’ampleur de cet exercice est le signe de la coopération étroite et la confiance qui règne entre les deux armées depuis des décennies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"On peut enfin écouter toutes les chansons dont l'EI nous a privés pendant 3 ans": à Mossoul, One FM veut effacer l'idéologie terroriste;...

Sans jihadistes pour brouiller les ondes, les radios fleurissent à Mossoul... A l'époque des jihadistes, il n'existait qu'...