vendredi 18 août 2017

Les fondateurs de Mobileye veulent donner aux aveugles une indépendance presque complète.....


La technologie de vision artificielle  ORCAM est une petite caméra qui se fixe sur des lunettes appelée MyEye. Lorsque les utilisateurs dirigent leur lunettes vers des articles de journaux, des étiquettes, ou une plaque de rue, ORCAM identifie ce qu’ils cherchent à traduire. Le dispositif ORCAM est relié à un petit ordinateur de poche qui stocke les informations interprétées de manière verbale et est capable de se rappeler les différents objets, les lieux et les gens que le dispositif a vu avant, avec l’aide d’algorithmes spéciaux.


MyEye peut également reconnaître les visages, il suffit à l’utilisateur de «regarder» dans le sens de la  personne à identifier et d’indiquer son nom  puis de «sauvegarder» la personne dans ses contacts. À partir de ce moment-là, lorsque l’utilisateur regardera cette personne, l’appareil lui indiquera son nom.
En outre, MyEye d’ORCAM offre aux malvoyants la capacité de faire des choses qu’ils ne pourraient pas faire  et d’une manière aussi naturelle que possible. Le dispositif qui peut lire dix langues coûte quand même 4 226 $ et compte des milliers d’utilisateurs dans 15 pays dans le monde. Les Israéliens non voyants  ou mal voyants peuvent recevoir une subvention de l’état de 1 400 $. Les mises à jour de MyEye sont automatiques et gratuites et les utilisateurs reçoivent également une séance de formation personnalisée pour optimiser l’appareil dans la vie quotidienne. En outre, l’entreprise offre un support téléphonique et par courrier électronique, ainsi que des outils en ligne pour aider ses clients. Dans les mois à venir, OrCam sortira la version 8 de MyEye, une mise à jour qui comportera de nombreuses nouvelles fonctions dont la numérisation de codes à barres pour aider les utilisateurs à effectuer des achats, la description physique de personnes comme l’âge et le sexe pour améliorer la socialisation et l’identification des couleurs.
Un produit dérivé du nom de MyMe sera commercialisé cette année, de taille miniature, il s’accroche à la chemise de l’utilisateur et ne réalise que la reconnaissance faciale. Avec cet appareil, les utilisateurs ne pourront plus oublier les noms ou les visages. Le marché potentiel de MyMe sera plus large que MyEye, car même les personnes qui ont une vision parfaite peuvent souffrir d’une mauvaise mémoire.
Le dispositif de la caméra OrCam, a été développé par le professeur Amnon Shashua professeur de l’Université hébraïque  et par Aviram en 2010. En dépit de leur succès remarquable et de la vente de Mobileye à Intel, les deux hommes ne reposent pas sur leurs lauriers, ils continuent de changer le monde et de transformer des vies…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un atelier de fabrication de shofars vend des cornes aux Juifs d’ici et d’ailleurs...

CIVAT YOAV, Plateau du Golan (JTA) – Shimon Keinan a une entreprise à faire tourner. Il n’a pas le temps d’enseigner à ses clients comm...