jeudi 3 août 2017

Les chances de transplantation pulmonaire pour Saeb Erekat sont minces.....


Le ministère de la Santé a reçu une demande de Saeb Erekat pour figurer dans la liste d’attente de transplantation pulmonaireUn candidat à une transplantation de poumon à l’instar de Saeb Erekat est presque toujours quelqu’un qui souffre d’une maladie pulmonaire terminale et dont l’espérance de vie selon les médecins ne dépasse pas 12 à 18 mois. 

Diagnostiqué depuis environ un an, Saeb Erekat, 62 ans, qui menait encore les dernières négociations avec Israël lors du dernier plan Kerry souffre d’une fibrose pulmonaire, qui se caractérise par le développement de cicatrices au sein du tissu pulmonaire. La maladie se manifeste par un essoufflement, une toux et une perte de capacité des poumons à véhiculer l’oxygène vers le corps.
« Seuls les patients résidents de l’État d’Israël peuvent être inscrits dans la liste d’attente nationale pour les transplantations » a déclaré mardi soir le ministère de la Santé et le Centre national de transplantation dans un communiqué sur la page Facebook de ADI Donor Card.
Dans les cas où aucun patient israélien ne peut recevoir l’organe en question, il peut être transplanté chez quelqu’un qui n’est pas citoyen d’Israël, sous réserve de l’accord de la famille du donneur. Ces cas sont considérés comme extrêmement rares.
Ironie du sort que Saeb Erekat espère recevoir un poumon en Israël pour un homme qui, depuis des décennies, a accusé Israël de persécution contre les Arabes et même de génocide.
En 2013, Saeb Erekat a accusé Israël d’appliquer une politique d’apartheid en Judée, Samarie et à Jérusalem-Est.
En 2014, Erekat a défendu l’utilisation du terme «génocide» pour décrire la lutte d’Israël contre l’organisation terroriste du Hamas à Gaza à la suite de l’enlèvement et du meurtre de trois adolescents israéliens.
70 patients en attente figureraient déjà sur la liste des transplantations pulmonaires. Israël effectue chaque année une cinquantaine de transplantations de poumon, dont plus des deux tiers à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aller de l’avant… par Avraham Azoulay...

Lors de cette fameuse réunion annuelle initiée par le ministère de l’Alya et de l’intégration, toutes et tous y étaient. La ministre So...